Menu

Comment garder une relation normale avec Dieu

Navigation rapide
Premièrement, pratiquez à calmer notre cœur devant Dieu.
Deuxièmement, donner nos cœurs à Dieu, Lui donner le plein contrôle, et obéir à Ses souveraineté et arrangements.
Troisièmement, apprendre à chercher et pratiquer la vérité en toute chose.

Bâtir une relation avec Dieu est la leçon la plus importante à apprendre. Ce n'est que lorsque nous avons une relation adéquate avec Dieu que nous pouvons être émus dans la prière, obtenir l'éclairage lors de la lecture des paroles de Dieu, et obtenir l'illumination et la direction de Dieu en toutes choses. Il est clair qu'il est essentiel pour nous d'établir une relation normale avec Dieu. Voici trois façons de garder une relation normale avec Dieu.

Premièrement, pratiquez à calmer notre cœur devant Dieu.

Le Seigneur Jésus nous a dit : « Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l’adorent l’adorent en esprit et en vérité » (Jean 4 :24). Grâce à ce verset, nous savons que si nous voulons établir une relation normale avec Dieu, nous devons Le prier avec un cœur sincère, Lui parler avec le cœur. Lorsque nous parlons sincèrement à Dieu de notre contexte et de nos difficultés pratiques, et que nous faisons preuve d’introspection devant Lui, nous serons émus par le Saint-Esprit et nous éprouvons de véritables remords. De cette façon, nous pouvons nous apaiser devant Dieu. Par exemple, si vous priez « Dieu ! Je vois de nombreux frères et sœurs qui se dépensent sincèrement pour Toi. Mais je n’ai pas leur carrure. J’ai tant de fardeaux – mon travail, ma famille, le futur - que je ne peux pas me dépenser pour Toi. Je ne sais pas comment me défaire de ces fardeaux. Puisses-Tu m’éclairer et me permettre de comprendre Ta volonté et Tes exigences. Puisses-Tu me donner la foi et la force pour que j’obéisse à Tes souverainetés et arrangements. Lorsque vous priez de cette façon, vous vous apaisez devant Dieu. Quand Dieu vous voit prier sincèrement, le Saint-Esprit travaille en vous, et vous établiez alors une relation normale avec Dieu. Mais si plutôt que d’ouvrir nos cœurs à Dieu en s’agenouillant dans la prière, nous prononçons seulement quelques mots sommairement, sans y faire attention, bien que nous puissions paraître respectueux ce n’est pas être apaisé devant Dieu, et Il n’acceptera pas une telle prière. De même, si nous sommes irrationnels, si nos propres envies et désirs viennent interférer avec nos prières, ces prières ne sont pas faites avec un cœur apaisé devant Dieu, et Il ne les acceptera pas.

Au-delà d’apaiser nos cœurs devant Dieu dans la prière, nous devons aussi nous apaiser devant Lui et toucher l’Esprit de Dieu avec nos cœurs lorsque nous lisons la Bible et que nous contemplons Sa parole. Quand nous vivons une vraie communion avec Dieu et que nous vivons devant Lui, nous sommes touchés par le Saint-Esprit et nous bénéficions de Son œuvre. Quoi que nous fassions, que nous priions, que nous travaillions ou que nous nous baladions, nous devons nous pratiquer à être apaisés devant Dieu à tout moment. Tant que nous nous y efforçons constamment, nous pouvons préserver une relation normale avec Dieu.

Comment garder une relation normale avec Dieu

Deuxièmement, donner nos cœurs à Dieu, Lui donner le plein contrôle, et obéir à Ses souveraineté et arrangements.

Donner nos cœurs à Dieu signifie Lui confier notre travail, notre famille, nos vies. Quoiqu’il nous arrive, nous devons chercher Dieu et Le prier, et agir en accord avec Sa volonté et Ses exigences. De plus, nous devons nous plonger dans Son œuvre et dépenser pour Lui, agissant selon Sa parole en tout et obéissant à Ses souverainetés et Ses arrangements, sans choisir. C’est ce que signifie donner son cœur à Dieu. Imaginons que nous devions faire face au mariage de l’un de nos enfants. Nous prierions « Seigneur ! Mon enfant m’a été donné par Toi. Il a maintenant atteint l’âge du mariage. Plutôt que de me confier en moi-même pour planifier son mariage, je désire Te faire confiance pour cela et obéir à Tes souverainetés et arrangements. Je crois que ce que Tu arranges sera le mieux pour lui. » Après une telle prière, nous devrions obéir à la souveraineté de Dieu plutôt que d’agir en fonction de nos propres désirs. Si nous disons que nous voulons nous soumettre aux souverainetés et aux arrangements de Dieu, mais nous plaignons sans cesse, que nous nions, jugeons et blasphémons même Dieu lorsqu’une épreuve nous arrive, ce n’est pas donner nos cœurs à Dieu. Comme disait le Seigneur Jésus : « Ce peuple m’honore des lèvres, Mais son cœur est éloigné de moi. C’est en vain qu’ils m’honorent, en enseignant des préceptes qui sont des commandements d’hommes. » (Matthieu 15 :8-9). Des paroles du Seigneur, nous savons que Dieu ne veut pas que nous L’honorions avec les lèvres seulement, mais Il veut que nous Lui donnions pleinement nos cœurs et que nous Lui rendions la souveraineté en tout. Prenons les trois amis de Daniel comme exemple. Face au danger d’être jetés dans la fournaise ardente, ils préféraient mourir que de vénérer de fausses idoles. Ils ne firent pas leurs propres choix mais firent de Dieu leur souverain et L’ont satisfait de tout leur cœur ; c’est donner véritablement son cœur à Dieu.

Troisièmement, apprendre à chercher et pratiquer la vérité en toute chose.

Quiconque dit quelque chose, même s’il est de statut inférieur ou méprisé, s’il dit quelque chose en accord avec la vérité nous devons nous y soumettre et l’accepter. Mais si ce que cette personne dit n’est pas conforme à la vérité, nous ne devons pas l’accepter quelque soit sa position ou son influence. Lorsque nous nous rendons compte que nos collègues s’engagent dans des disputes à cause de la jalousie, qu’ils volent des offrandes, ou font quelque chose qui nuit aux intérêts de l’Église, nous ne devons pas fermer les yeux, ni agir comme si cela n’avait rien à voir avec nous, ou que nous sommes impuissants à cause du statut ou du pouvoir de ces gens. Nous devons plutôt nous tenir résolument du côté de Dieu et garder les intérêts de l’Église. Ce n’est qu’en agissant comme cela que nous pouvons être véritablement obéissant à la vérité. De nos jours dans l’Église, nombreux sont ceux qui louent la connaissance et le statut, obéissant aveuglément à tout ce que le pasteur ou les anciens disent. Leur comportement me rappelle celui des Israélites. À l’époque du Seigneur Jésus, les Israélites adoraient aveuglement les chefs des prêtres, les scribes et les pharisiens, trompés par eux, ils les ont suivis en résistant au Seigneur Jésus, et ont cloué le Seigneur Jésus sur la croix, souffrant la sanction et la malédiction de Dieu. À l’opposé, d’autres comme Pierre, Jean, Matthieu et Philippe ont vu que l’œuvre et la parole du Seigneur Jésus étaient emplies d’autorité et de puissance et venaient directement de Dieu, et L’ont donc suivi sans la contrainte des pharisiens ; ils sont ceux qui ont véritablement obéi à Dieu et obtenu le salut. Comme la Bible le dit : « Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes. » (Actes 5 :29).

Je crois qu’aussi longtemps que vous pratiquez à ces trois principes, vous pouvez établir une relation normale avec Dieu. Avez-vous saisi ces principes et commencé à les mettre en pratique ?

Nous recommandons :

La prière est-elle vraiment utile ? Comment prier de la manière la plus efficace ?

L’Évangile du dimanche : les épreuves sont des bénédictions de Dieu

Laissez un commentaire