J’ai trouvé le chemin pour me débarrasser des péchés

En tant que chrétienne qui croit au Seigneur depuis des années, j’ai souvent entendu des pasteurs dire dans leurs sermons : « Les croyants comme nous avons été rachetés de nos péchés et sommes pardonnés. Quand le Seigneur reviendra, Il nous enlèvera directement au royaume des cieux. » Mais alors que j’attendais avec impatience que le Seigneur Jésus revienne et nous enlève au royaume des cieux, quelque chose de particulièrement douloureux et troublant m’est arrivé.

Après avoir trouvé la foi, même si je lisais souvent les Écritures, priais et participais à des réunions, une des difficultés que j’avais étais que je n’arrivais pas à mettre en pratique les enseignements du Seigneur dans mon quotidien. Je savais bien que le Seigneur nous avait demandé d’aimer notre prochain comme nous-mêmes et de pardonner aux autres jusqu’à soixante-dix fois sept fois, mais chaque fois que mon mari ne m’écoutait pas ou que quelqu’un autour de moi faisait quelque chose qui ne me plaisait pas, je perdais aussitôt mon calme. Même si je me sentais coupable et pleine de remords, que je priais souvent le Seigneur et que je confessais, chaque fois que j’étais face à une situation telle, je n’arrivais plus à me contrôler. De plus, je n’arrivais pas à surmonter les tentations des tendances du monde. J’ai toujours suivi les tendances du monde. J’adorais acheter des beaux vêtements et du maquillage et je passais mon temps à vouloir acheter des choses et à faire du lèche-vitrines. Mon cœur était complètement envahi par les plaisirs matériels et j’y consacrais plus de temps qu’à prier ou à lire des Écritures. Au bout d’un moment, j’ai même eu l’impression que j’avais de moins en moins envie de lire la Bible et d’aller à au culte. Je savais que le Seigneur n’aimait pas ce genre de comportements, aussi, dans un effort pour m’éloigner de ce mauvais chemin, je me suis forcée à lire la Bible et à chercher des sermons en ligne. Mais même si je tenais ces promesses, cela ne me plaisait pas du tout et je m’éloignais petit à petit des paroles du Seigneur. J’ai aussi contacté mes amis de l’église à ce sujet, mais ils m’ont tous dit que si je priais davantage, Il serait miséricordieux et aimant, et Il pardonnerait nos péchés. Leurs réponses ne me convenaient pas car il est très clairement dit dans la Bible : « Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur » (Hébreux 12:14). « Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés » (Hébreux 10:26). Si le Seigneur nous pardonne sans condition comme tout le monde le dit, tant que nous prions le Seigneur, nos péchés nous sont pardonnés. Alors pourquoi est-il dit dans la Bible que si nous péchons volontairement en connaissant la vérité, il n’y aura plus de sacrifice d’expiation ? Sans sacrifice d’expiation, comment pourrions-nous entrer dans le royaume des cieux ? Je n’arrivais tout simplement à trouver les réponses à ces questions. À cause de cela, je me sentais vraiment mal, alors j’ai prié le Seigneur : « Seigneur, je vis dans un schéma répétitif de péché et de confession. Je ne sais plus quoi faire. Comment puis-je me libérer du péché ? Où puis-je trouver la réponse ? Seigneur, je T’en prie, révèle-moi Ta volonté ! Amen. »

Puis, en janvier 2018, j’ai rencontré en ligne deux sœurs de Chine et, en discutant avec elles, j’ai appris qu’elles étaient des ferventes chrétiennes. Nous avons beaucoup discuté sur la foi et avec le temps, j’ai commencé à me rapprocher d’elles, et je sentais que nous nous ouvrions les unes aux autres. Elles menaient des vies très pieuses et avaient une compréhension et une vision originales de la Bible. Leurs échanges étaient vraiment instructifs et enrichissants, et j’aimais beaucoup me plonger dans la lecture des Écritures avec elles.
Un jour, Sœur Susan m’a dit d’un ton sérieux : « Le Seigneur est déjà revenu et Il accomplit l’œuvre des derniers jours du jugement, de purification et du salut de l’humanité. »

Choquée d’entendre cela, j’ai répondu : « Le Seigneur Jésus a été crucifié et nous a rachetés de nos péchés, complétant ainsi Son œuvre. Quand le Seigneur reviendra, ne nous enlèvera-t-Il pas directement au royaume des cieux ? Pourquoi accomplirait-Il aussi l’œuvre du jugement ? Se pourrait-il que Son œuvre ne soit pas terminée ? »

En réponse, Sœur Lucie a échangé ceci avec moi : « Il est certainement vrai que l’œuvre du Seigneur Jésus de crucifixion est terminée, que nous avons été rachetés de nos péchés, et que nous sommes pardonnés. Cependant, être pardonné signifie-t-il que nous pouvons entrer dans le royaume des cieux ? Lisons un passage des paroles de Dieu pour y chercher la réponse : “Leurs péchés étaient pardonnés, mais le travail sur la manière de chasser les tempéraments sataniques corrompus en eux n’était pas encore fait. Les hommes étaient sauvés et leurs péchés étaient pardonnés seulement à cause de leur foi, mais la nature pécheresse des hommes n’était pas extirpée et demeurait toujours en lui. Les péchés des hommes étaient pardonnés par Dieu incarné, mais cela ne signifie pas que les hommes n’avaient plus de péchés en eux. Les péchés de l’homme pouvaient être pardonnés par le sacrifice d’expiation, mais quant à la manière d’en arriver à ne plus pécher et la manière d’extirper sa nature pécheresse et de la transformer, cela restait un problème insoluble. Les péchés des hommes ont été pardonnés à cause de l’œuvre de la crucifixion de Dieu, mais les hommes ont continué à vivre selon leur tempérament satanique corrompu du passé. Donc, les hommes doivent être complètement sauvés de leur tempérament satanique corrompu afin que leur nature pécheresse soit extirpée à jamais, et ne puisse plus se développer, permettant ainsi au tempérament des hommes d’être transformé. Cela exige que les hommes comprennent le chemin de la croissance dans la vie, la voie de la vie et la façon de changer leur tempérament. Cela exige aussi que les hommes agissent conformément à cette voie afin que leur tempérament puisse changer progressivement, que les hommes puissent vivre sous l’éclat de la lumière, qu’ils puissent faire toutes choses en accord avec la volonté de Dieu, qu’ils puissent rejeter leur tempérament satanique corrompu, qu’ils puissent se dégager de l’influence des ténèbres de Satan et ainsi sortir complètement du péché. Alors seulement les hommes recevront le salut en plénitude.” »

Après avoir lu ces paroles de Dieu, Sœur Susan a échangé : « Nous comprenons grâce aux paroles de Dieu que ce que le Seigneur Jésus a accompli était l’œuvre de rédemption. Il a pardonné nos péchés, en nous libérant des liens du péché. Être sauvé signifie simplement ne plus être condamné pour avoir enfreint les lois et accepter la grâce du salut du Seigneur. Cela signifie être qualifié pour venir au Seigneur, Lui adresser nos prières, confesser et nous repentir, et profiter de la grâce et des bénédictions que le Seigneur nous accorde. Cependant, notre nature pécheresse n’a pas résolu. Nous vivons toujours dans un schéma de péché et de confession. Par exemple, dans nos interactions avec les autres dans notre quotidien, nous montrons trop souvent notre tempérament arrogant et nous voulons constamment que les autres nous écoutent et se soumettent à nous. Même si nous croyons au Seigneur, Il n’a pas vraiment Sa place dans nos cœurs. Comme toujours, nous convoitons les plaisirs du monde et suivons les tendances du monde laïque. Certaines personnes abandonnent même complètement Dieu dans leur quête de gloire et de richesses matérielles et de plaisirs charnels. Comment des gens comme nous, vivant dans le péché, pourraient-ils être dignes d’entrer dans le royaume de Dieu ? Le Seigneur Jésus a dit : “En vérité, en vérité, je vous le dis, leur répliqua Jésus, quiconque se livre au péché est esclave du péché. Or, l’esclave ne demeure pas toujours dans la maison ; le fils y demeure toujours” (Jean 8:34-35). Les paroles du Seigneur sont très claires. Aucun serviteur du péché ne peut entrer dans le royaume de Dieu, donc comme nous péchons encore beaucoup, nous ne sommes pas qualifiés pour entrer dans le royaume de Dieu. C’est la raison pour laquelle nous devons encore passer par la nouvelle étape de l’œuvre du salut de Dieu, afin que nous puissions être purifiés de nos péchés et que nous devenions compatibles avec Dieu. Sinon, nous ne pourrons pas être qualifiés pour entrer dans le royaume des cieux. »

Chaque mot des paroles de Dieu et l’échange de cette sœur ont profondément résonné en moi. Donc, l’œuvre du Seigneur Jésus n’était en réalité que l’œuvre du salut, pour que le Seigneur nous pardonne nos péchés. Le Seigneur nous accordait ainsi Sa miséricorde et Il ne nous traite pas comme pécheur. Mais cela ne voulait pas dire que nous étions sans péché, sans souillure. Nous péchons encore souvent sans le vouloir, car notre nature pécheresse reste enracinée en nous. J’ai repensé à la façon dont je communiquais avec mon mari. Je voulais tout le temps qu’il m’écoute, et quand il ne m’écoutait pas, je me mettais en colère. Je suivais également les tendances du monde laïque et mon cœur se préoccupait de choses matérielles. Je n’arrivais même pas à assister à des réunions ou à lire les Écritures. Même si je priais le Seigneur et me confessais souvent, je continuais de pécher car je laissais ma nature satanique prendre le dessus. Il n’est pas étonnant que Paul ait dit : « Ce qui est bon, je le sais, n’habite pas en moi, c’est-à-dire dans ma chair : j’ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien » (Romains 7:18). Notre nature pécheresse est toujours profondément enracinée en nous, et même si nous voulons pratiquer la vérité et satisfaire Dieu, nous recommençons perpétuellement à pécher et à résister à Dieu. Nous sommes souillés et vraiment indignes d’entrer dans le royaume de Dieu. Quand j’ai réalisé cela, j’ai vite demandé : « Vous dites que le Seigneur Jésus a accompli l’œuvre de rédemption, que lorsqu’Il viendra dans les derniers jours, Il accomplira une œuvre de plus pour nous délivrer de nos péchés. Alors, comment accomplira-t-Il cette œuvre ? »

Sœur Susan a souri et a dit : « Ma sœur, vous venez de poser une question très importante. D’ailleurs, il y a des prophéties à ce sujet dans la Bible, comme : “Si quelqu’un entend mes paroles et ne les garde point, ce n’est pas moi qui le juge ; car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde. Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour” (Jean 12:47-48). “Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu. Or, si c’est par nous qu’il commence, quelle sera la fin de ceux qui n’obéissent pas à l’Évangile de Dieu ?” (1 Pierre 4:17). En lisant ces versets de la Bible, nous comprenons qu’à Son arrivée dans les derniers jours, le Seigneur prononcera toutes les vérités dont nous avons besoin pour que nous puissions comprendre et accepter la vérité. Il s’agit de la continuation de l’œuvre de rédemption du Seigneur Jésus, l’étape de l’œuvre du jugement en commençant par la maison de Dieu pour purifier et perfectionner l’homme. Nous comprendrons mieux cela après avoir lu ces deux passages des paroles de Dieu Tout-Puissant. Les paroles de Dieu disent : “L’œuvre accomplie par Dieu pendant cette ère est principalement l’approvisionnement des paroles pour la vie de l’homme, le dévoilement de l’essence de la nature de l’homme et du tempérament corrompu de l’homme, la suppression des conceptions religieuses, de la pensée féodale, de la pensée dépassée, ainsi que la connaissance et la culture de l’homme. Tout cela doit être mis à nu et purifié par les paroles de Dieu.” “Dans les derniers jours, le Christ utilise une variété de vérités pour enseigner à l’homme, exposer l’essence de l’homme et disséquer ses mots et ses actes. Ces paroles comprennent diverses vérités, telles que le devoir de l’homme, comment l’homme doit obéir à Dieu, comment l’homme doit être fidèle à Dieu, comment l’homme doit vivre l’humanité normale, ainsi que la sagesse et le tempérament de Dieu, et ainsi de suite. Ces paroles sont toutes axées sur l’essence de l’homme et son tempérament corrompu. En particulier, ces paroles qui exposent comment l’homme rejette Dieu sont prononcées au sujet de la manière dont l’homme est une incarnation de Satan et une force ennemie contre Dieu. En entreprenant Son œuvre de jugement, Dieu ne fait pas que préciser ce qu’est la nature de l’homme par quelques mots seulement ; Il l’expose, le traite et l’émonde à long terme. Ces méthodes d’exposer, de traiter et d’émonder ne peuvent pas être substituées par des mots ordinaires, mais par la vérité que l’homme ne possède pas du tout. Seules les méthodes de ce genre sont considérées comme un jugement ; c’est seulement par un jugement de ce genre que l’homme peut être maîtrisé et forcé à se soumettre totalement à Dieu, et acquérir de surcroît une vraie connaissance de Dieu. Ce que l’œuvre du jugement apporte c’est la compréhension par l’homme du vrai visage de Dieu et la vérité sur sa propre rébellion. L’œuvre du jugement permet à l’homme de mieux comprendre la volonté de Dieu, le but de l’œuvre de Dieu et les mystères qui lui sont incompréhensibles. Cela permet également à l’homme de reconnaître et de connaître son essence corrompue et les racines de sa corruption, ainsi que de découvrir la laideur de l’homme. Ces effets sont tous causés par l’œuvre du jugement, car l’essence de cette œuvre est en fait l’œuvre d’ouverture de la vérité, du chemin et de la vie de Dieu à tous ceux qui ont foi en Lui. Ce travail est l’œuvre du jugement faite par Dieu.” »

Sœur Susan a continué son échange : « Les paroles de Dieu nous apprennent que, dans les derniers jours, Il prononce des paroles pour accomplir l’œuvre du jugement. Toutes les paroles qu’Il prononce expriment le tempérament juste de Dieu, ainsi que ce qu’Il a et ce qu’Il est, les mystères de son plan de gestion, ainsi que Son objectif et Sa volonté en accomplissant l’œuvre de salut de l’humanité. De plus, elles expriment la racine du péché et pourquoi les gens rejettent Dieu, la vérité sur la corruption de l’homme, ainsi que sur sa destination finale et ce qu’il adviendra de l’humanité. Elles révèlent tous ces aspects de la vérité. Ces paroles alimentent nos vies. Le cœur de ceux qui subissent le jugement et le châtiment de Dieu dans les derniers jours sont étudiés et examinés en profondeur par Dieu. Ses paroles sont comme une épée tranchante, qui transperce et révèle notre nature satanique qui trahit Dieu et les motivations malsaines qui habitent nos cœurs. Elles exposent même les pensées sataniques cachées au plus profond de notre cœur et que personne d’autre ne voit. Cela nous montre à quel point Satan nous a profondément corrompus, à la fois dans les petites choses, comme notre comportement et dans la façon dont nous traitons les autres, et de manière plus globale, comme dans notre foi et dans le fait que les chemins que l’on emprunte sont déterminés par les philosophies du monde et les lois de Satan. À travers Ses paroles, nous comprenons que nous sommes arrogants, malhonnêtes, trompeurs, cupides, méchants, égoïstes et méprisants par nature, et même ceux d’entre nous qui croient en Dieu le font pour obtenir des bénédictions et être récompensés. Nous réalisons que nous ne recherchons en fait pas la vérité, ne tendons pas à la vie, ne vivons pas à l’image de vraies personnes, et que nous sommes vraiment indignes de vivre devant Dieu. De ce fait, nous commençons à nous repentir et à nous détester au plus profond de nous. Alors, nous expérimentons l’autorité et la puissance des paroles de Dieu, ainsi que Ses tempéraments justes, saints et inviolables. Nous nous prosternons devant Dieu, nous repentons à Dieu, changeons nos comportements et détestons notre nature satanique. Nous acceptons alors avec joie le jugement et le châtiment de Dieu, de pratiquer la vérité et de devenir des nouvelles personnes pour satisfaire Dieu. »

Sœur Lucie a dit avec émotion : « C’est vrai ! Nous ne pourrions jamais véritablement connaître nos tempéraments, natures et essences corrompus sans les révélations et le jugement des paroles de Dieu. Nous sommes complètement corrompus et pourtant nous pensons que nous sommes dignes et croyons être qualifiés pour être enlevés par le Seigneur au royaume des cieux. Je m’étais toujours considérée comme une personne chaleureuse et douce. Je ne me disputais jamais avec personne. Quand j’ai commencé à croire en Dieu, je me comportais bien et je faisais beaucoup de bonnes actions, alors je pensais être une bonne personne et que lorsque le Seigneur viendrait, je serais directement enlevée au royaume des cieux. Mais après avoir accepté l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours, c’est alors que j’ai compris à travers les paroles de Dieu que je me comportais bien seulement en apparence, mais qu’au fond je n’étais pas une bonne personne. Je me comportais de cette manière pour obtenir les louanges des autres, et pour me faire respecter. Je faisais tout pour avoir l’air parfaite aux yeux des autres. Pire, je ne suivais pas les enseignements du Segneur et me rebellais et blessais Dieu constamment. J’étais arrogante et n’écoutais personne. Je mentais et me comportais mal pour servir mes propres intérêts. Je me vantais souvent, résistant à Dieu pour obtenir une place dans le cœur des gens. Je suivais les pas de l’archange. En pensant à cela, la honte et la culpabilité m’ont envahies. Je me détestais vraiment. J’ai arrêté de me vanter et de croire que j’étais qualifiée pour entrer dans le royaume des cieux. Au lieu de cela, j’ai été prête à accepter sincèrement le jugement et le châtiment des paroles de Dieu et à changer mes tempéraments corrompus. Grâce aux paroles de Dieu, j’ai abandonné mes fausses croyances et imaginations, j’ai pris conscience de ma nature et j’ai commencé à emprunter le chemin de la recherche de la vérité et du changement de mes tempéraments. Tout cela était grâce à l’œuvre de Dieu dans les derniers jours. »

L’échange des sœurs me touchait beaucoup. J’ai compris que je restais accrochée à mes propres croyances et imaginations et que péchais constamment, tout en attendant que le Seigneur revienne m’enlever au royaume du ciel. C’est vraiment incroyable. Je remercie Dieu de m’avoir montré le vrai chemin pour me libérer du péché grâce au témoignage des sœurs sur l’œuvre de jugement de Dieu et grâce aux récits de leurs expériences. Je ne souffrais plus et ne me sentais plus impuissante car incapable de me libérer du péché. J’ai la conviction qu’en acceptant et en faisant l’expérience de l’œuvre de jugement de Dieu, je pourrai me libérer du péché et avoir une chance d’entrer dans le royaume des cieux.
J’ai dit avec joie : « Remercions le Seigneur ! Même si je n’ai pas encore fait l’expérience de l’œuvre de jugement de Dieu Tout-Puissant, je ressens vraiment le salut et l’amour de Dieu pour nous à travers vos expériences. A partir de maintenant, j’aimerais échanger davantage avec vous deux afin que de mieux comprendre l’œuvre de Dieu Tout-Puissant, vos expériences et vos témoignages. » Elles furent ravies d’entendre cela.

Après une période de recherche, d’enquête et de réunions avec les sœurs, j’ai acquis une meilleure compréhension de la vérité. J’ai eu la certitude que Dieu Tout-Puissant est vraiment le Seigneur Jésus revenu, alors j’ai accepté avec joie Son œuvre dans les derniers jours. J’ai senti une immense chaleur dans mon cœur. Je sais que Dieu m’a accordé sa grâce abondante. Il a non seulement répondu à mes prières, mais Il m’a permis d’entendre Sa voix et de devenir une vierge sage. Grâce à Dieu ! Que toute la gloire revienne à Dieu Tout-Puissant !

Nous recommandons :

L’œuvre du jugement de Dieu dans les derniers jours a amené à la perfection un groupe de vainqueurs

Déclarations de Dieu « Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité »