Le Seigneur Jésus avait dit : « Tout est accompli. », quel en est le vrai sens ?

Je suis chrétienne et j’assistais souvent à des réunions d’église. Chaque dimanche, comme à son habitude, le pasteur Jin prêchait avec enthousiasme en disant : « Nous pouvons actuellement observer toutes sortes de signes que le jour de la venue du Seigneur se rapproche à grands pas. À ce moment crucial, certains frères et sœurs ont commencé à se demander s’ils pourraient ou non entrer dans le royaume des cieux. Ils pensent qu’ils n’aiment pas assez le Seigneur, qu’ils sont incapables de mettre en pratique les paroles du Seigneur et qu’ils vivent une vie de péchés, etc. À mon avis, ces inquiétudes sont infondées. Juste avant que le Seigneur Jésus ait rendu son dernier souffle sur la croix, il a dit : “Tout est accompli.” Cela prouve que l’œuvre de Dieu du salut de l’humanité est totalement achevée, que nos péchés ont été pardonnés par le Seigneur Jésus, que nous avons été graciés et sauvés et que, lorsque le Seigneur reviendra, nous serons immédiatement enlevés au ciel ! Nous ne devons absolument pas perdre la foi que nous entrerons dans le royaume des cieux… ». Chaque fois que j’entendais le pasteur Jin dire cela, même si j’avais toujours espéré que le Seigneur vienne nous accueillir au ciel, je me demandais : cela se passera-t-il vraiment comme Pasteur Jin le raconte ? Serons-nous vraiment enlevés au ciel lorsque le Seigneur reviendra ?

cela s’est produit, mais à un moment donné, j’ai arrêté de vivre en accord avec mes croyances. Ma belle-mère et moi nous disputions souvent à cause de nos points de vue divergents et, au fil du temps, j’ai commencé à la détester et à l’éviter. Il se passa la même chose avec mon mari. Comme il attendait toujours beaucoup de moi, je lui reprochais de ne pas avoir de respect ni de considération pour moi. Je savais que le Seigneur nous enseignait d’avoir de l’amour l’un pour l’autre, alors je priais et me repentais souvent. Mais chaque fois que nous nous disputions, je leur en voulais énormément, et si j’étais comme ça avec ma propre famille, cela voulait dire que je me comportais encore plus mal avec les personnes extérieures à ma famille. Le Seigneur Jésus a dit : « mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses » (Matthieu 6:15). Et il est dit dans Hébreux 10:26 : « Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés. » Chaque fois que je lisais ces paroles, j’avais peur et j’étais inquiète. Je n’arrivais pas à mettre en pratique les enseignements du Seigneur et je commettais sciemment des péchés. Avec un tel comportement, il n’y avait sûrement plus aucun sacrifice d’expiation que je puisse faire pour que mes péchés soient pardonnés ? Alors, je ressentais à la fois de la peine et de la détresse.

Un jour de juillet en 2018, j’ai rencontré chez mon amie un certain Frère Li, appartenant à une autre église. Comme nous croyions tous au Seigneur, nous avons tout de suite discuté très librement. En parlant de la noirceur et du mal qui règne dans la société d’aujourd’hui, et du péché dans lequel les gens vivent, Frère Li a expliqué que la cause fondamentale de ce phénomène était que, après que Satan ait corrompu l’humanité, nous avons tous commencé à vivre selon nos tempéraments sataniques corrompus, et nous sommes devenus arrogant et prétentieux, malhonnêtes et trompeurs, égoïstes et méprisables. Nous nous sommes mis à monter des stratagèmes les uns contre les autres pour gagner de l’argent, nous avons commencé à nous quereller et nous n’écoutions plus personne. Cela a empêché les gens, y compris les personnes qui croient au Seigneur, de vivre en paix les uns avec les autres. J’étais entièrement d’accord avec ce que Frère Li a dit et ses paroles m’ont profondément touchée. Par la suite, Frère Li a entre autres parlé des intentions de Dieu en détruisant le monde par des inondations et Sodome par le feu, de la raison pour laquelle Dieu prend un nom différent à chaque ère, ainsi que du mystère de Son incarnation. Je croyais au Seigneur depuis de nombreuses années, mais c’était la première fois que j’entendais quelqu’un échanger sur de tels sujets. Frère Li parlait de manière claire et ce qu’il expliquait était en accord avec la Bible. Ce qu’il disait était instructif et cela était complètement nouveau pour moi. Je me suis dit : nous croyons tous au Seigneur, alors comment se fait-il que Frère Li sache autant de choses ? Il faut que j’écoute attentivement ce qu’il dit ! Peu de temps après, Frère Li a parlé du fait que Dieu avait débuté Son œuvre du salut de six mille ans pour sauver l’humanité, et il a raconté la véritable histoire de l’œuvre de l’Éternel à l’ère de la Loi et de l’œuvre du Seigneur Jésus à l’ère de la Grâce. Il a également parlé des prophéties bibliques disant que Dieu accomplira une étape de l’œuvre du jugement, de châtiment et de purification de l’homme dans les derniers jours. Il a dit qu’après avoir été purifiés, nous pourrons être enlevés par Dieu dans le royaume des cieux, et il a dit avec enthousiasme : « Ma sœur, le Seigneur Jésus que nous attendons depuis si longtemps est déjà revenu en tant que Dieu Tout-Puissant incarné. Il accomplit actuellement l’œuvre du jugement qui commence par la maison de Dieu, et c’est la dernière étape de Son œuvre… »

Quand j’ai entendu dire que Dieu devait encore accomplir une étape de l’œuvre de purification de l’homme, mon cœur s’est mis à battre la chamade et j’ai pensé : comment pourrait-il y avoir encore une étape dans l’œuvre du jugement ? Quand le Seigneur Jésus a été crucifié, il a clairement dit : « Tout est accompli » ce qui signifie que l’œuvre de Dieu est achevée, que nous avons été graciés et sauvés et que, lorsque le Seigneur reviendra, nous serons immédiatement enlevés au ciel. Il ne peut pas y avoir une autre œuvre. À cette pensée, j’ai dit à Frère Li : « J’ai entendu de nombreux pasteurs prêcher et je n’ai jamais entendu dire que le Seigneur Jésus a encore une étape de l’œuvre à accomplir à Son retour. En outre, quand Jésus a été crucifié, Il a dit : “Tout est accompli”, prouvant que l’œuvre du salut de l’humanité est bien achevée. Comment pourrait-il alors y avoir une œuvre du jugement dans les derniers jours ? Je n’arrive pas à comprendre ce que vous expliquez. » Frère Li a souri et a poursuivi son échange, mais tout était embrouillé dans mon esprit, alors j’ai trouvé une excuse pour quitter le domicile de mon amie.

Le Seigneur Jésus avait dit : « Tout est accompli. », quel en est le vrai sens ?

Quand je suis rentrée chez moi ce soir-là, malgré toutes mes tentatives pour comprendre, je me posais encore beaucoup de questions : comment le Seigneur pourrait-Il accomplir une nouvelle œuvre ? Mais ensuite, je me suis rappelée de l’échange si éclairant de Frère Li. Je n’avais encore jamais entendu d’échange aussi clair et détaillé sur l’œuvre de Dieu et sur Son intention de sauver l’humanité. Le lendemain, mon amie m’a demandée de l’accompagner à l’Église de Dieu Tout-Puissant pour nous pencher sur la question, mais je lui ai répondu : « Je n’ai pas envie d’y aller. Ils disent que le Seigneur est revenu et qu’Il accomplit une nouvelle étape de Son œuvre, mais je ne pense pas que ce soit possible. » Mon amie m’a donné un conseil : « Seule l’Église de Dieu Tout-Puissant témoigne actuellement du retour du Seigneur. Il s’agit d’accueillir le retour du Seigneur, nous devons donc faire preuve de beaucoup de prudence et enquêter sans relâche ! De plus, l’échange de frère Li était éclairé, et ce n’est pas le cas avec les pasteurs de notre église. Je pense que nous devrions d’abord nous pencher sur la question et ensuite décider. À mon avis, c’est la façon d’agir la plus prudente. » Ce que disait mon amie était sensé. Si je n’enquêtais pas sur la question, comment connaitrais-je le fin mot de l’histoire ? Ainsi, je me suis rendue avec mon amie à l’Église de Dieu Tout-Puissant.

Quand nous sommes arrivées là-bas, Frère Li et deux sœurs de l’église nous ont chaleureusement accueillies. Une des sœurs m’a alors rassurée : « Ma sœur, vous pouvez nous poser des questions sur tout ce qui vous pose problème et tout ce que vous ne comprenez pas. Les paroles de Dieu Tout-Puissant peuvent répondre à toutes nos questions. » J’ai répondu : « Avant que le Seigneur Jésus ne rende Son dernier souffle sur la croix, Il a dit : “Tout est accompli.” J’ai la conviction que cela prouve que l’œuvre de Dieu pour sauver l’humanité était alors achevée et qu’il ne peut y avoir aucune autre œuvre. Alors, pourquoi dites-vous que Dieu accomplit une nouvelle œuvre dans les derniers jours ? Pourriez-vous s’il vous plaît échanger à ce sujet avec moi ? »

La sœur a échangé en disant : « Nous avons toujours cru que lorsque le Seigneur Jésus a dit : “Tout est accompli”, sur la croix, Il voulait dire par là que l’œuvre de Dieu du salut de l’humanité était achevée et que, lorsque le Seigneur reviendrait, Il nous enlèverait immédiatement au ciel et que Dieu n’accomplirait plus aucune nouvelle œuvre. Mais avons-nous déjà cherché à savoir si cette croyance était en accord avec la volonté de Dieu ? L’œuvre de Dieu est-elle vraiment terminée ? Pouvons-nous être enlevés au ciel par le Seigneur simplement en ayant au nos péchés pardonnés ? Les paroles de Dieu Tout-Puissant nous apportent des réponses à ces questions. Lisons-les ensemble. La parole de Dieu dit : “l’œuvre de Jésus était la rédemption de toute l’humanité. Les péchés de tous ceux qui croyaient en Lui étaient pardonnés ; tant que tu croyais en Lui, Il te rachetait ; si tu croyais en Lui, tu n’étais plus un pécheur, tu avais été relevé de tes péchés. C’est cela que signifiait être sauvé et être justifié par la foi. Pourtant, il y avait un reste de rébellion et d’opposition à Dieu chez ceux qui croyaient et cela devait être retiré lentement. Le salut ne signifiait pas que l’homme avait été complètement acquis par Jésus, mais que l’homme n’appartenait plus au péché, que ses péchés avaient été pardonnés : à condition que tu croies, tu n’appartiendrais plus jamais au péché.” “Même si l’homme a été racheté et si ses péchés ont été pardonnés, c’est seulement considéré comme si Dieu avait oublié les transgressions de l’homme et n’avait pas traité l’homme en conformité avec ses transgressions. Toutefois, lorsque l’homme vit dans un corps charnel et qu’il n’a pas été libéré du péché, il ne peut que continuer à pécher, révélant sans cesse son tempérament satanique corrompu. C’est la vie que l’homme mène, un cycle sans fin de péché et de pardon accordé. La majorité des hommes pèchent dans la journée pour simplement se confesser dans la soirée. Ainsi, même si le sacrifice d’expiation est toujours efficace pour l’homme, il ne peut pas sauver l’homme du péché. Seulement la moitié de l’œuvre du salut a été achevée, car l’homme a encore un tempérament corrompu.

La sœur échangea ensuite en disant : « Nous comprenons, grâce aux paroles de Dieu Tout-Puissant, que la principale œuvre d’incarnation du Seigneur Jésus était la crucifixion : utiliser Sa chair sainte et innocente comme sacrifice d’expiation pour nous racheter de nos péchés. Alors, tant que nous priions au nom du Seigneur, et que nous confessions et nous repentions de nos péchés à Lui, nos péchés étaient pardonnés, nous ne pouvions plus être condamnés par la loi et nous pouvions recevoir la grâce abondante que le Seigneur nous accordait. Voici la véritable signification d’être graciés et sauvés dans notre foi en le Seigneur, et c’est ce que le Seigneur Jésus voulait précisément dire par “Tout est accompli.” Bien que nos péchés aient été pardonnés, nous n’avons pas été libérés de notre nature pécheresse et nous révélons fréquemment nos tempéraments corrompus, tels que l’arrogance, la tromperie, l’égoïsme, la cupidité et la méchanceté. Nous sommes piégés dans un cercle vicieux, péchant le jour et nous confessant la nuit, absolument incapables de nous libérer des liens du péché. Si ces tempéraments corrompus sataniques restent en nous, alors, bien que nos péchés puissent être pardonnés, nous ne pourrons pas devenir compatibles avec Dieu et nous continuerons de faire des choses qui vont à l’encontre de Dieu. Dans la Bible, Dieu a dit : “Vous serez saints, car je suis saint.” (1 Pierre 1:16). “En vérité, en vérité, je vous le dis, leur répliqua Jésus, quiconque se livre au péché est esclave du péché. Or, l’esclave ne demeure pas toujours dans la maison ; le fils y demeure toujours” (Jean 8:34-35). Dieu est juste et saint, alors comment donnerait-Il le droit à des personnes comme nous, qui ont seulement été rachetées par le Seigneur Jésus, dont la nature satanique reste profondément enracinée et qui n’ont jamais réussi à se libérer du péché, d’entrer dans Son royaume ? Par conséquent, Dieu accomplit une œuvre du jugement et de purification sur les bases de l’œuvre du salut du Seigneur Jésus. C’est seulement en subissant Son jugement et Son châtiment et en purifiant nos tempéraments corrompus que nous pourrons être qualifiés pour entrer dans le royaume des cieux. Grâce à cela, nous comprenons que lorsque le Seigneur Jésus a dit : “Tout est accompli”, sur la croix, Il voulait simplement dire que l’œuvre de Dieu pour racheter l’humanité était achevée et non que l’œuvre de Dieu pour sauver l’humanité était entièrement terminée. L’Apocalypse prophétise, “C’est fait ! Je suis l’alpha et l’oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l’eau de la vie, gratuitement” (Apocalypse 21:6). Seulement lorsque l’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours sera terminée, que nous aurons été complètement purifiés par Dieu et que nous entrerons dans le royaume de Dieu, les paroles “Tout est accompli”, seront accomplies, et seulement alors le plan de gestion de Dieu sera achevé. »

Les paroles de Dieu et l’échange de la sœur m’ont permis de comprendre que, lorsque le Seigneur Jésus a dit : « Tout est accompli. » Il voulait simplement dire que l’œuvre de crucifixion était achevée et non que l’œuvre du salut de Dieu était totalement terminée. Dieu n’a pas encore accompli l’œuvre de purification et de changement de l’homme et la cause de notre nature pécheresse n’a pas encore été résolue. Je comprends maintenant pourquoi, peu importe combien je prie, me repentie et confesse au Seigneur, je ne peux m’empêcher de détester mon prochain. J’ai pensé à ce qu’il est dit dans Hébreux 12:14 : « Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur. » C’est vrai, ai-je pensé. Dieu est saint et c’est seulement après que l’homme aura été purifié que nous pourrons voir Son visage. Nous continuons de pécher, nous ne sommes pas encore compatibles avec Dieu, et nous ne pouvons donc pas encore entrer dans le royaume des cieux.

Pages: 1 2

Bienvenue à l’Évangile de Dieu ! Si vous recevez une révélation de Dieu, nous serons ravis de la partager avec vous via notre fenêtre de discussion instantanée située en bas de notre page web ; ou écrivez-nous à l’adresse info@luciolededieu.org. Nous espérons sincèrement grandir spirituellement en communiant les uns avec les autres.