Menu

Les sentiments sincères du Créateur envers l’humanité

Les gens disent souvent qu’il n’est pas facile de connaître Dieu. Moi, cependant, Je dis que connaître Dieu n’est pas du tout une affaire difficile, car Dieu dévoile souvent Ses actes pour que l’homme les voie. Dieu n’a jamais cessé Son dialogue avec l’humanité, Il ne S’est jamais dissimulé à l’homme et Il ne S’est pas caché non plus. Ses pensées, Ses idées, Ses paroles et Ses actes sont tous révélés à l’humanité. Par conséquent, aussi longtemps que l’homme désire connaître Dieu, il peut arriver à Le comprendre et à Le connaître par toutes sortes de moyens et de méthodes. La raison pour laquelle l’homme pense aveuglément que Dieu l’a délibérément évité, que Dieu S’est intentionnellement caché à l’humanité, que Dieu n’a pas l’intention de permettre à l’homme de Le comprendre et de Le connaître, c’est qu’il ne sait pas qui est Dieu ni ne désire comprendre Dieu. Plus encore, l’homme ne se soucie pas des pensées, des paroles ou des actes du Créateur… En vérité, si l’on utilise seulement son temps libre pour se concentrer sur les paroles ou les actes du Créateur et accorder un peu d’attention aux pensées du Créateur et à la voix de Son cœur, il ne sera pas difficile de se rendre compte que les pensées, les paroles et les actes du Créateur sont visibles et transparents. De même, il faudra peu d’effort pour découvrir que le Créateur est parmi les hommes à tout moment, qu’Il est toujours en conversation avec les hommes et l’ensemble de la création, et qu’Il accomplit de nouveaux actes chaque jour. Son essence et Son tempérament sont exprimés dans Son dialogue avec l’homme ; Ses pensées et Ses idées sont révélées complètement dans Ses actes ; Il accompagne et observe l’humanité en tout temps. Il parle calmement à l’humanité et à toute la création avec Ses paroles silencieuses : « Je suis dans les cieux et Je suis dans Ma création. Je veille ; J’attends ; Je suis à tes côtés… » Ses mains sont chaudes et fortes ; Ses pas sont légers ; Sa voix est douce et gracieuse ; Sa forme passe et tourne, embrassant toute l’humanité ; Son visage est beau et doux. Il n’est jamais parti, Il n’a jamais disparu non plus. Jour et nuit, Il est le compagnon constant de l’humanité, toujours à ses côtés. Ses soins dévoués et Son affection particulière pour l’humanité, ainsi que Sa préoccupation et Son amour véritables pour l’homme, ont été démontrés peu à peu quand Il a sauvé la ville de Ninive. En particulier, l’échange entre l’Éternel Dieu et Jonas a entièrement révélé la tendresse du Créateur pour l’humanité qu’Il a Lui-même créée. Par ces paroles, tu peux acquérir une compréhension profonde des sentiments sincères de Dieu pour l’humanité…

Le passage suivant est rapporté dans le livre de Jonas 4:10-11 : « Et l’Éternel dit : Tu as pitié du ricin qui ne t’a coûté aucune peine et que tu n’as pas fait croître, qui est né dans une nuit et qui a péri dans une nuit. Et moi, je n’aurais pas pitié de Ninive, la grande ville, dans laquelle se trouvent plus de cent vingt mille hommes qui ne savent pas distinguer leur droite de leur gauche, et des animaux en grand nombre ! » Ce sont les paroles mêmes de l’Éternel Dieu, rapportées d’une conversation entre Dieu et Jonas. Bien que cet échange soit bref, il déborde du souci du Créateur pour l’humanité et de Sa réticence à abandonner l’humanité. Ces paroles expriment la véritable attitude et les sentiments que Dieu porte dans Son cœur pour Sa création. Par ces paroles, qui sont claires et précises comme rarement l’homme en a entendu, Dieu déclare Ses véritables intentions pour l’humanité. Cet échange représente une attitude que Dieu a tenue envers les habitants de Ninive, mais quel genre d’attitude est-ce ? C’est l’attitude qu’Il a tenue envers les habitants de Ninive avant et après leur repentance, et l’attitude par laquelle Il traite l’humanité. Dans ces paroles, il y a Ses pensées et Son tempérament.

Les sentiments sincères du Créateur envers l’humanité

Quelles pensées de Dieu sont révélées dans ces paroles ? Si vous faites attention aux détails pendant votre lecture, il ne vous sera pas difficile de remarquer qu’Il utilise le mot « pitié » ; l’utilisation de ce mot montre la vraie attitude de Dieu envers l’humanité.

Au sens littéral du terme, les gens peuvent interpréter le mot « pitié » de différentes manières : premièrement, cela veut dire « aimer et protéger, ressentir de la tendresse pour quelque chose » ; deuxièmement, cela veut dire « aimer affectueusement » ; et enfin, cela veut dire « refuser de blesser quelque chose et être incapable de supporter de le faire ». En bref, ce mot sous-entend une affection et un amour tendres, ainsi qu’un refus d’abandonner quelqu’un ou quelque chose ; il sous-entend la miséricorde et la tolérance de Dieu envers l’homme. Dieu a utilisé ce mot, qui est couramment prononcé par les hommes, et pourtant il est aussi capable de dévoiler la voix du cœur de Dieu et Son attitude envers l’humanité.

Même si la ville de Ninive était remplie de gens tout aussi corrompus, méchants et violents que ceux de Sodome, leur repentance a amené Dieu à changer Son cœur et à décider de ne pas les détruire. Parce que la façon dont ils ont traité les paroles et les instructions de Dieu a démontré une attitude en contraste frappant avec celle des citoyens de Sodome, et en raison de leur soumission honnête à Dieu et de leur repentance sincère pour leurs péchés, ainsi que de leur comportement vrai et sincère à tous égards, une fois de plus Dieu a exprimé Sa pitié sincère et la leur a accordée. Ce que Dieu accorde à l’humanité et Sa pitié pour l’humanité sont impossibles à dupliquer ; et il est impossible à quiconque de posséder la miséricorde de Dieu, Sa tolérance, ou Ses sentiments sincères envers l’humanité. Y a-t-il quelqu’un que tu estimes être un grand homme ou une grande dame, ou même un surhomme, qui, d’un point culminant, parlerait comme un grand homme ou une grande dame ou du point le plus élevé, ferait ce genre de déclaration à l’humanité ou à la création ? Qui parmi les hommes peut connaître les conditions de vie de l’humanité sur le bout des doigts ? Qui peut porter un fardeau et une responsabilité pour l’existence de l’humanité ? Qui est qualifié pour proclamer la destruction d’une ville ? Et qui est qualifié pour pardonner à une ville ? Qui peut dire qu’il chérit sa propre création ? Seul le Créateur ! Seul le Créateur a de la tendresse envers cette humanité. Seul le Créateur montre compassion et affection à cette humanité. Seul le Créateur a une affection véritable, infrangible pour cette humanité. De même, seul le Créateur peut accorder la miséricorde à cette humanité et chérir toute Sa création. Son cœur bondit et souffre à chacune des actions de l’homme : Il est en colère, affligé et chagriné par le mal et la corruption de l’homme ; Il est heureux, joyeux, indulgent et jubilant pour la repentance et la croyance de l’homme ; chacune de Ses pensées et de Ses idées existe pour l’humanité et tourne autour d’elle ; ce qu’Il est et a est entièrement exprimé pour l’humanité ; toutes Ses émotions sont étroitement liées à l’existence de l’humanité. Pour le bien de l’humanité, Il voyage et Se dépêche ; Il donne silencieusement toute Sa vie ; Il dévoue chaque minute et chaque seconde de Sa vie… Il n’a jamais su comment prendre Sa vie en pitié, pourtant Il a toujours chéri l’humanité qu’Il a Lui-même créée… Il donne tout ce qu’il a à cette humanité… Il accorde Sa miséricorde et Sa tolérance inconditionnellement et sans attente de récompense. Il le fait seulement pour que l’humanité puisse continuer à survivre devant Ses yeux, recevant Son approvisionnement de vie ; Il le fait seulement pour que l’humanité puisse un jour se soumettre à Lui et reconnaître qu’Il est Celui qui nourrit l’existence de l’homme et soutient la vie de toute la création.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique II », dans La Parole apparaît dans la chair

Laissez un commentaire