Comment ceux qui « renoncent à manger par crainte de s’étouffer » peuvent-ils accueillir la seconde venue du Seigneur ?

Je veux poser une question : Il est dit dans la Bible : « Si quelqu’un vous dit alors: Le Christ est ici, ou: Il est là, ne le croyez pas. Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes ; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus » (Matthieu 24, 23-24). Comme mentionné ci-dessus, les faux Christs et les faux prophètes vont tromper les croyants dans les derniers jours lorsque le Seigneur Jésus reviendra. Nous, croyants dans le Seigneur, aspirons à Son retour. Cependant, lorsque nous entendons des gens prêcher la seconde venue du Seigneur, nous n’osons pas les approcher ou enquêter sur l’Évangile de peur d’être trompés par les faux Christs et les faux prophètes. Alors, comment pouvons-nous résoudre ce problème ?

Renoncent à manger par crainte de s’étouffer

Nous, chrétiens, accordons une attention particulière au sujet de la seconde venue du Seigneur, car il s’agit d’un événement majeur en ce qui concerne le fait que le Seigneur approuve nos croyances ou pas. Aujourd’hui, dans les derniers jours, nous savons tous que c’est le moment où le Seigneur reviendra. Par conséquent, beaucoup de gens attendent avec impatience de pouvoir accueillir le retour du Seigneur très tôt et de Le voir. Mais en même temps, ils se souviennent des avertissements que le Seigneur Jésus a adressé à l’homme : « Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes… » et traitent avec attention et prudence toute nouvelle du retour du Seigneur, de peur d’être trompés. Beaucoup de frères et sœurs dans le Seigneur ont ce genre de sentiments contradictoires. Alors, comment pouvons-nous suivre les pas du Seigneur et éviter d’être trompés ?

En fait, la clé est d’avoir une interprétation correcte des paroles du Seigneur. Le Seigneur Jésus a dit : « Si quelqu’un vous dit alors: Le Christ est ici, ou: Il est là, ne le croyez pas. Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes ; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus. » (Matthieu 24, 23-24). Les paroles du Seigneur indiquent que nous devrions faire preuve de prudence et de discernement en ce qui concerne Son retour, tout en demeurant dans état de veille. Elles ne nous interdisent certainement pas de chercher Son retour parce que de faux Christs apparaissent dans les derniers jours. Si nous craignons d’être trompés par de faux Christs et refusons toutes les nouvelles concernant le retour du Seigneur, nous ne rencontrerons jamais le Seigneur Jésus lors de Son retour. Alors que nous nous gardons aveuglément contre les faux christs, le Seigneur est revenu depuis longtemps et a ravi les croyants qui recherchent et enquêtent sur la vraie voie menant au royaume de Dieu. Nous ne devrions pas « cesser de manger par peur de nous étouffer ». Beaucoup de gens qui se croient sages trébuchent souvent sur ce point, tandis que les vierges sages, en revanche, regardent et attendent, tout en cherchant, avec un cœur humble, les paroles du Seigneur : « Mes brebis entendent ma voix » (Jean 10, 27). Seuls ceux qui peuvent reconnaître la voix de Dieu peuvent suivre les traces de l’Agneau et sont bénis par Dieu.

Si nous ne voulons pas être trompés par de faux christs, nous devons avoir du discernement. Tant que nous saisirons la vérité sur la façon de discerner le vrai Christ des faux Christs, nous serons capables de distinguer le vrai du faux, peu importe à quel point les faux christs se fait passer pour le Christ. Alors, comment discernons-nous le vrai Christ des faux Christs ?

Dieu dit : « Celui qui est l’incarnation de Dieu doit avoir l’essence de Dieu, et Celui qui est l’incarnation de Dieu doit avoir l’expression de Dieu. Puisque Dieu se fait chair, Il doit apporter l’œuvre qu’Il doit faire et, puisque Dieu se fait chair, Il doit exprimer ce qu’Il est et doit être capable d’apporter la vérité à l’homme, de donner la vie à l’homme et de montrer le chemin à l’homme. La chair qui ne contient pas l’essence de Dieu n’est sûrement pas le Dieu incarné ; il n’y a pas de doute à ce sujet. Pour savoir si c’est la chair du Dieu incarné, l’homme doit le déterminer à partir du tempérament qu’Il exprime ainsi que par Ses paroles. Autrement dit, l’on devrait s’appuyer sur Son essence pour savoir si oui ou non c’est la chair de Dieu incarné et si oui ou non c’est le vrai chemin. Et ainsi, en déterminant si oui ou non c’est la chair de Dieu incarné, l’important est de prêter attention à Son essence (Son œuvre, Ses paroles, Son tempérament et beaucoup plus), plutôt que sur l’apparence extérieure. Si l’homme ne voit que Son aspect extérieur et oublie Son essence, alors cela montre l’ignorance et la naïveté de l’homme » (Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »).

« Dieu S’est fait chair et est appelé le Christ, et ainsi le Christ qui peut donner la vérité aux peuples est appelé Dieu. Il n’y a rien d’excessif à ce sujet, car Il possède l’essence de Dieu, et possède le tempérament et la sagesse de Dieu dans Son œuvre, qui sont inaccessibles par l’homme. Ceux qui se font appeler Christ, mais ne peuvent pas faire le travail de Dieu, sont des imposteurs » (Extrait de « Seul le Christ des derniers jours peut montrer à l’homme le chemin de la vie éternelle »).

« En dehors du Christ, ceux qui prétendent faussement être le Christ ne possèdent pas Ses qualités. Lorsque son tempérament est mis à côté du tempérament arrogant et auto-exaltant de ces faux Christs, on comprend aisément de quelle chair le Christ est réellement constitué. Plus ils sont faux, plus ces faux Christs se font voir, et plus ils sont capables de signes et de miracles pour tromper l’homme. Les faux Christs ne possèdent pas les qualités de Dieu ; Christ n’est entaché d’aucun élément appartenant à de faux Christs » (Extrait de « L’essence du Christ est l’obéissance à la volonté du Père céleste »).

« Tu ne peux pas créer de nouvelles voies ou représenter l’Esprit. Tu ne peux pas exprimer le travail de l’Esprit ou les paroles qu’Il dit. Tu ne peux pas faire le travail de Dieu Lui-même ou celui de l’Esprit. Tu ne peux pas exprimer la sagesse, la splendeur et l’impénétrabilité de Dieu, ou tout le tempérament par lequel Dieu châtie l’homme. Ainsi, que tu répètes que tu es Dieu n’a pas d’importance ; tu as seulement le nom et tu n’as rien de la substance. […] Tu ne peux pas ouvrir une voie pour une nouvelle ère, tu ne peux pas mener l’ère ancienne à sa fin et tu ne peux pas inaugurer une nouvelle ère ou faire un nouveau travail. Alors, tu ne peux pas être appelé Dieu ! » (Extrait de « Le mystère de l’incarnation (1) »).

D’après les paroles de Dieu, nous apprenons que le Christ est capable d’inaugurer une nouvelle ère, de mettre fin à l’ancienne, d’apporter la nouvelle œuvre et de nous accorder la vérité, le chemin et la vie. Le Seigneur Jésus a mis fin à l’ère de la Loi et a apporté l’ère de la Grâce. Il a fait l’œuvre rédemptrice basée sur l’ère de la Loi et nous a apporté un nouveau chemin de pratique, comme nous apprendre à confesser nos péchés, à nous repentir et à nous aimer les uns les autres, etc. Dans les derniers jours, la venue de Dieu Tout-Puissant a mis fin à l’ère de la Grâce, et a apporté l’ère du Règne. Il effectue une étape de l’œuvre de jugement et de purification sur la base de l’œuvre rédemptrice. Dans cette étape de l’œuvre des derniers jours, Il juge l’humanité à travers les paroles et nous accorde ainsi à tous, les êtres humains corrompus, toutes les vérités pour notre poursuite du salut et les moyens de transformer nos tempéraments afin que nous puissions nous débarrasser de nos tempéraments sataniques corrompus et être finalement amené à la belle destination finale. Les faux Christs, cependant, ne peuvent ni inaugurer une nouvelle ère ni faire la nouvelle œuvre de Dieu. Une fois que Dieu a terminé une étape de l’œuvre, ils ne peuvent que suivre et essayer de L’imiter et tromper les gens en affichant des signes et des prodiges simples, comme guérir et chasser les démons. Donc, de grands miracles, comme ressusciter les morts et redonner la vue aux aveugles, sont bien au-delà de leurs capacités. De plus, les faux Christs ne peuvent pas du tout exprimer des vérités, encore moins nous apporter le chemin par lequel nous pouvons changer notre tempérament de vie. C’est parce que les faux Christs ne possèdent certainement pas la substance divine. Donc, il est dit dans la Bible : « Si quelqu’un vous dit alors: Le Christ est ici, ou: Il est là, ne le croyez pas. Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes ; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus » (Matthieu 24, 23-24). On peut voir que le Seigneur Jésus veut avertir les gens des derniers jours de se garder de faux Christs et de faux prophètes qui font des signes et de prodiges simples pour essayer de L’imiter et de nous tromper. Il veut que nous discernions les actes de faux Christs et de faux prophètes. Par la même occasion, Il veut aussi nous faire savoir que lorsqu’Il reviendra dans les derniers jours, Il ne fera pas l’œuvre qu’Il a faite dans le passé, car Il est toujours nouveau et jamais ancien. Si nous ne pouvons pas comprendre correctement les paroles du Seigneur Jésus, mais utilisons Ses propres paroles pour rejeter Sa seconde venue et Sa nouvelle œuvre, ne sommes-nous pas extrêmement stupides ?

Par peur d’être trompés par de faux Christs, nous refusons d’enquêter sur la seconde venue du Seigneur Jésus. C’est en effet une tragédie causée par la non-compréhension de la vérité. Si nous pouvions chercher humblement et comprendre cet aspect de la vérité à partir des paroles de Dieu Tout-Puissant, refuserions-nous encore le Christ qui est revenu incarné ? De nos jours, le Christ frappe à la porte extérieure et ceux qui ferment leur cœur et s’accrochent à leurs propres idées vont rater la dernière occasion d’être sauvés et le regretteront pour l’éternité !