Menu

Dieu établit des limites pour les différents environnements géographiques

Aujourd’hui, Je vais parler du thème de la façon dont ce genre de lois que Dieu a établies sur toutes choses nourrit toute l’humanité. C’est un thème plutôt vaste. Nous pouvons donc le diviser en plusieurs parties et en discuter une à la fois afin qu’elles puissent être clairement définies pour vous. De cette façon, il sera plus facile pour vous de le saisir et vous pourrez le comprendre graduellement.

Dieu établit des limites pour les différents environnements géographiques

Alors, commençons par la première partie. Quand Dieu a créé toutes choses, Il a tracé les limites des montagnes, des plaines, des déserts, des collines, des rivières et des lacs. Sur la terre, il y a des montagnes, des plaines, des déserts et des collines, ainsi qu’une variété de plans d’eau. Ils constituent différents types de terrains, n’est-ce pas ? Entre eux, Dieu a tracé des limites. Quand nous parlons de tracer des limites, cela signifie que les montagnes ont leurs délimitations, les plaines ont leurs propres délimitations, les déserts ont certaines limites et les collines ont une région fixe. Il y a aussi un nombre fixe de plans d’eau tels que les rivières et les lacs. C’est-à-dire que lorsque Dieu a créé toutes choses, Il a tout divisé très clairement. Dieu a déjà déterminé le kilométrage du rayon de n’importe quelle montagne et son étendue. Dieu a aussi déterminé le kilométrage du rayon de n’importe quelle plaine et son étendue. Lors de la création de toutes choses, Il a également déterminé les limites des déserts, ainsi que l’étendue des collines, leur hauteur et ce qui les entoure : tout cela a été déterminé par Lui. Il a déterminé le cours des rivières et l’étendue des lacs au moment où Il les a créés : ils ont tous leurs limites. Alors, que voulons-nous dire quand nous parlons de « limites » ? Nous venons tout juste de parler de la façon dont Dieu règne sur toutes choses en établissant des lois pour toutes choses. Autrement dit, l’étendue et les limites des montagnes ne diminueront ou n’augmenteront pas en raison de la rotation de la terre ou du passage du temps. Elles sont fixées, inchangeables, et c’est Dieu qui dicte leur caractère inchangeable. Quant aux régions des plaines, leur étendue et les limites qui les entourent, cela a été fixé par Dieu. Elles ont leurs limites et, de ce fait, il serait impossible à une motte de terre de s’élever au hasard du sol d’une plaine. La plaine ne deviendra pas tout d’un coup une montagne, ce serait impossible. Voilà ce que signifient les lois et les limites dont nous venons de parler. Quant aux déserts, nous ne parlerons pas ici des fonctions spécifiques des déserts ou de tout autre type de terrain ou de lieu géographique, mais seulement de leurs limites. Sous le règne de Dieu, les limites du désert n’augmenteront pas non plus, car Dieu lui a donné sa loi, ses limites. L’ampleur de son étendue, sa fonction, ce qui l’entoure et sa localisation : tout cela a déjà été fixé par Dieu. Le désert ne dépassera pas ses limites, ne changera pas d’endroit et sa zone ne s’étendra pas arbitrairement. Bien que le flot des étendues d’eau comme les rivières et les lacs soit ordonné et continu, jamais ceux-ci ne déborderont ni ne dépasseront leurs limites. Ils coulent tous dans une direction, la direction appropriée, de manière ordonnée. Ainsi, en vertu des lois du règne de Dieu, aucune rivière ni aucun lac ne tariront arbitrairement, ou ne modifieront arbitrairement la direction ou la quantité de leurs flots à cause de la rotation de la terre ou du passage du temps. Tout cela est sous le contrôle de Dieu. Autrement dit, toutes les choses que Dieu a créées au milieu de cette humanité ont une place, une région et des limites fixes. C’est-à-dire que, lorsque Dieu a créé toutes choses, leurs limites ont été établies et elles ne peuvent pas être modifiées, renouvelées ou changées arbitrairement. Que veut dire « arbitrairement » ? Cela signifie que les êtres ne se déplaceront pas, ne s’étendront pas, ni ne modifieront par hasard leur forme originale en raison du temps, de la température ou de la vitesse de rotation de la terre. Par exemple, une montagne a une certaine hauteur, sa base a une certaine superficie, elle a une certaine altitude et elle a une certaine quantité de végétation. Tout cela est planifié et calculé par Dieu et cela ne sera pas modifié arbitrairement. Quant aux plaines, la majorité des humains habitent dans les plaines, et aucun changement de climat n’aura d’effet sur leurs régions ou la valeur de leur existence. Même ce que contiennent ces terrains et ces environnements géographiques variés créés par Dieu ne sera pas arbitrairement changé. Par exemple, la composition du désert, ses types de gisements minéraux, la quantité de sable contenue dans le désert et sa couleur, l’épaisseur du désert : cela ne changera pas arbitrairement. Pourquoi cela ne changera-t-il pas arbitrairement ? C’est à cause du règne de Dieu et de Sa gestion. Dans tous ces différents terrains et environnements géographiques qu’Il a créés, Dieu gère tout d’une manière planifiée et ordonnée. Ainsi, tous ces environnements géographiques existent encore et remplissent encore leurs fonctions des milliers, voire des dizaines de milliers d’années après leur création par Dieu. Même s’il y a certaines périodes où des volcans entrent en éruption, où des tremblements de terre se produisent et même s’il y a des glissements de terrain majeurs, Dieu ne permettra absolument pas que tout type de terrain perde sa fonction originale. C’est seulement à cause de cette gestion par Dieu, à cause de Son règne et de Son contrôle sur ces lois que tout cela – tout cela que voit l’humanité et dont elle profite – peut survivre d’une manière ordonnée sur la terre. Alors, pourquoi Dieu gère-t-Il tous ces terrains variés qui existent sur la terre de cette façon ? Parce qu’Il veut que les êtres vivants qui survivent dans des environnements géographiques variés aient tous un environnement stable et qu’ils soient en mesure de continuer à vivre et à se multiplier au sein de cet environnement stable. Toutes ces choses – celles qui se meuvent et celles qui sont immobiles, celles qui respirent à travers leurs narines et celles qui ne le peuvent pas – constituent un environnement de survie unique pour l’humanité. Seul ce genre d’environnement est en mesure de nourrir l’homme de génération en génération et seul ce genre d’environnement permet à l’homme de continuer à survivre en paix de génération en génération.

Ce que Je viens de dire est un thème plutôt vaste, donc il semble peut-être un peu loin de votre vie, mais Je pense que vous pouvez tous le comprendre, n’est-ce pas ? Autrement dit, les lois de Dieu dans Sa domination sur toutes choses sont très importantes, vraiment très importantes ! Quelle est la condition préalable pour que tous les êtres prospèrent en vertu de ces lois ? C’est le règne de Dieu. C’est à cause de Son règne que toutes les choses exercent leurs propres fonctions sous Son règne. Par exemple, les montagnes nourrissent les forêts et les forêts à leur tour nourrissent et protègent la variété d’oiseaux et d’animaux qui y vivent. Les plaines sont une étendue préparée pour que l’homme plante des cultures, et aussi pour les divers oiseaux et animaux. Elles permettent à la majorité de l’humanité de vivre sur un terrain plat et elles sont favorables à la vie des hommes. Et les plaines incluent également les prairies, les très vastes prairies. Les prairies abritent la végétation du sol. Elles protègent le sol et nourrissent le bétail, les moutons et les chevaux qui y vivent. Le désert remplit également sa propre fonction. Ce n’est pas un endroit où l’homme peut vivre ; son rôle est d’assécher les climats humides. Les flots des rivières et des lacs apportent aux hommes l’eau potable de manière bien pratique. Partout où ils coulent, les gens auront de l’eau à boire et les besoins en eau de toutes les choses seront idéalement satisfaits. Telles sont les limites tracées par Dieu pour les divers terrains.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique IX », dans La Parole apparaît dans la chair

Laissez un commentaire