Menu

Le cycle de la vie et de la mort des partisans de Dieu

Parlons à présent du cycle de la vie et de la mort de ceux qui suivent Dieu. Cela vous concerne, donc soyez attentifs : tout d’abord, réfléchissez à la manière dont les partisans de Dieu peuvent être catégorisés. (En élus de Dieu et en exécutants.) Il y a en effet deux catégories : les élus de Dieu et les exécutants. Parlons d’abord des élus de Dieu, qui sont très peu nombreux. À qui « les élus de Dieu » font-ils référence ? Après que Dieu a créé toutes choses et que l’humanité est apparue, Dieu a choisi un groupe de gens qui Le suivraient ; ceux-là sont simplement appelés « les élus de Dieu ». Il y avait une visée et une signification spéciales à la sélection de ces gens par Dieu. La visée est spéciale en ce qu’elle se limitait à quelques élus qui doivent apparaître quand Il fait une œuvre importante. Et quelle en est l’importance ? Puisqu’ils formaient un groupe choisi par Dieu, l’importance est de taille. C’est-à-dire que Dieu veut compléter ces gens et les perfectionner, et, une fois que Son œuvre de gestion sera terminée, Il gagnera ces gens. Cela n’est-il pas d’une grande importance ? Ainsi, ces élus ont une grande importance pour Dieu, car ils sont ceux que Dieu a l’intention de gagner. Quant aux exécutants – eh bien, mettons un instant de côté le sujet de la prédestination de Dieu et parlons d’abord de leurs origines. L’« exécutant » est littéralement celui qui sert. Ceux qui servent sont passagers ; ils ne le font pas à long terme ou pour toujours, mais sont embauchés ou recrutés temporairement. La plupart d’entre eux ont pour origine d’avoir été élus parmi les incroyants. Ils sont venus sur la terre quand il a été décrété qu’ils assumeraient le rôle d’exécutants dans l’œuvre de Dieu. Ils peuvent avoir été un animal dans leur vie antérieure, mais ils peuvent aussi avoir été un incroyant. Telles sont les origines des exécutants.

Approfondissons notre discussion sur les élus de Dieu. Quand ils meurent, ils vont dans un endroit complètement différent de celui des incroyants et des diverses personnes de foi. C’est un lieu où ils sont accompagnés par les anges et les messagers de Dieu ; c’est un lieu qui est personnellement administré par Dieu. Même si les élus de Dieu ne peuvent pas voir Dieu de leurs propres yeux dans ce lieu, c’est un lieu comme nulle part ailleurs dans le monde spirituel ; c’est un endroit différent où les gens de ce type vont après leur mort. Quand ils meurent, eux aussi sont soumis à une investigation rigoureuse de la part des messagers de Dieu. Et qu’est-ce qu’ils examinent ? Les messagers de Dieu examinent les chemins que ces gens ont empruntés tout au long de leur vie dans leur croyance en Dieu, si oui ou non ils se sont déjà opposés à Dieu ou L’ont maudit pendant ce temps, et si oui ou non ils ont commis des péchés ou des méfaits graves. Cette investigation règlera la question de savoir si une personne en particulier a le droit de rester ou doit partir. Que veut dire « partir » ? Et que veut dire « rester » ? « Partir » répond à la question de savoir si, en fonction de leur comportement, ils restent dans les rangs des élus de Dieu ; avoir le droit de « rester » veut dire qu’ils peuvent demeurer parmi ceux qui seront rendus complets par Dieu durant les derniers jours. Pour ceux qui restent, Dieu a des arrangements spéciaux. Pendant chaque période de Son œuvre, Il enverra de telles gens pour agir comme apôtres ou pour faire l’œuvre de raviver ou de paître les Églises. Cependant, les gens qui sont capables d’une telle œuvre ne se réincarnent pas aussi souvent que les incroyants qui renaissent génération après génération ; au contraire, ils sont renvoyés sur la terre conformément aux exigences et aux étapes de l’œuvre de Dieu et ils ne se réincarnent pas fréquemment. Donc, y a-t-il des règles au sujet du temps de leur réincarnation ? Viennent-ils toutes les quelques années ? Est-ce qu’ils viennent avec une telle fréquence ? Non. Tout cela est fondé sur l’œuvre de Dieu, sur ses étapes et sur Ses besoins, et il n’y a pas de règles fixes. La seule règle, c’est que lorsque Dieu fera la dernière étape de Son œuvre au cours des derniers jours, ces élus viendront tous et cette venue sera leur dernière réincarnation. Et pourquoi cela ? Cela est basé sur les résultats à atteindre au cours de la dernière étape de l’œuvre de Dieu, car durant cette dernière étape de Son œuvre, Dieu rendra ces élus tout à fait complets. Qu’est-ce que cela signifie ? Si, durant cette phase finale, ces gens sont rendus complets et parfaits, alors ils ne se réincarneront pas comme avant ; le processus consistant à être un humain sera arrivé à sa fin complète, tout comme le processus de la réincarnation. Cela se rapporte à ceux qui resteront. Alors, où vont ceux qui ne peuvent pas rester ? Ceux qui n’ont pas le droit de rester ont leur propre destination appropriée. Tout d’abord, en raison de leur malfaisance, des erreurs qu’ils ont faites et des péchés qu’ils ont commis, eux aussi seront punis. Une fois qu’ils auront été punis, soit Dieu fera des arrangements pour les envoyer parmi les infidèles comme il se doit en fonction des circonstances, soit Il S’arrangera pour qu’ils aillent parmi les différentes personnes de foi. Autrement dit, il y a pour eux deux fins possibles : l’une est d’être punis et de peut-être vivre parmi les gens d’une certaine religion après s’être réincarnés, et l’autre est de devenir des incroyants. S’ils deviennent des incroyants, alors ils perdront toute opportunité ; par contre, s’ils deviennent des personnes de foi – si, par exemple, ils deviennent des chrétiens –, alors ils auront encore une chance de revenir dans les rangs des élus de Dieu ; les rapports à ce sujet sont très complexes. En bref, si l’un des élus de Dieu fait quelque chose qui offense Dieu, il sera puni comme tous les autres. Prenez Paul, par exemple, dont nous avons parlé auparavant. Paul est un exemple de personne qui sera punie. Avez-vous une idée de ce dont Je parle ? Le cadre des élus de Dieu est-il fixé ? (En gros, oui, il l’est.) La majeure partie est fixée, mais une petite partie n’est pas fixée. Pourquoi cela ? Ici, J’ai mentionné la raison la plus évidente : commettre le mal. Quand les gens commettent le mal, Dieu ne les veut pas, et, quand Dieu ne les veut pas, Il les jette parmi les différentes races et les différents types de gens. Cela les laisse sans espoir et rend leur retour difficile. Tout cela concerne le cycle de la vie et de la mort des élus de Dieu.

Le cycle de la vie et de la mort des gens qui suivent Dieu

Le thème qui vient ensuite concerne le cycle de la vie et de la mort des exécutants. Nous venons de parler des origines des exécutants, à savoir, du fait qu’ils se réincarnaient après avoir été des incroyants et des animaux dans leurs vies antérieures. Avec l’arrivée de la dernière étape de Son œuvre, Dieu a choisi un groupe de ces gens-là parmi les incroyants, et c’est un groupe spécial. Dieu choisit ces gens afin qu’ils servent Son œuvre. « Exécuter » n’est pas un mot à la sonorité très élégante et il n’est pas non plus en accord avec les vœux de quiconque, mais nous devrions examiner ceux qu’il vise. Il y a une importance particulière à l’existence des exécutants de Dieu. Personne d’autre ne pourrait jouer leur rôle, car ils ont été choisis par Dieu. Et quel est le rôle de ces exécutants ? C’est de servir les élus de Dieu. En majeure partie, leur rôle est de rendre service à l’œuvre de Dieu, de coopérer avec et de satisfaire Dieu, qui rend Ses élus complets. Peu importe qu’ils travaillent dur, réalisent un certain aspect de l’œuvre ou entreprennent certaines tâches, qu’est-ce que Dieu exige de ces exécutants ? Est-Il très exigeant à leur égard ? (Non, Il demande seulement à ce qu’ils soient loyaux.) Les exécutants aussi doivent être loyaux. Quelles que soient tes origines ou la raison pour laquelle Dieu t’a choisi, tu dois être loyal à Dieu, à toutes commissions que Dieu te confie, à l’œuvre dont tu es responsable et aux devoirs que tu accomplis. Pour les exécutants qui sont capables d’être loyaux et de satisfaire Dieu, quelle sera la fin ? Ils pourront rester. Est-ce une bénédiction d’être un exécutant qui reste ? Que signifie rester ? Quelle est la signification de cette bénédiction ? Selon le statut, ils ne ressemblent pas aux élus de Dieu, ils semblent différents. Mais en fait, ce dont ils jouissent dans cette vie n’est-il pas égal à ce dont les élus de Dieu jouissent ? À tout le moins, c’est égal dans cette vie. Vous ne niez pas cela, n’est-ce pas ? Les déclarations de Dieu, la grâce de Dieu, le soutien de Dieu, les bénédictions de Dieu, qui ne jouit pas de ces choses ? Tous les gens jouissent d’une telle abondance. L’identité des exécutants consiste à exécuter du service, mais, pour Dieu, ils font tout bonnement partie de toutes les choses qu’Il a créées. Leur rôle est simplement celui d’être des exécutants. Les deux étant des créatures de Dieu, y a-t-il une différence entre les exécutants et les élus de Dieu ? En fait, il n’y en a pas. Nommément, il y a une différence. En essence et quant au rôle qu’ils jouent, il y a une différence, mais Dieu ne traite pas ce groupe de gens injustement. Alors, pourquoi ces gens sont-ils définis comme des exécutants ? Vous devez avoir une certaine compréhension de cela. Les exécutants viennent du groupe des incroyants. Dès lors que nous mentionnons qu’ils viennent de chez les incroyants, il apparaît qu’ils partagent une origine mauvaise : ils sont tous athées, et l’étaient aussi par le passé ; ils ne croyaient pas en Dieu et Lui étaient hostiles. à Lui, à la vérité et à toutes choses positives. Ils ne croyaient pas en Dieu ni à Son existence. De ce fait, sont-ils capables de comprendre les paroles de Dieu ? Il est juste de dire que, dans une large mesure, ils ne le sont pas. Tout comme les animaux sont incapables de comprendre les paroles humaines, les exécutants ne comprennent pas ce que Dieu dit, ce qu’Il exige ni pourquoi Il a de telles exigences. Ils ne le comprennent pas ; ces choses sont incompréhensibles pour eux et ils restent dans les ténèbres. Pour cette raison, ces gens ne possèdent pas la vie dont nous avons parlé. Sans la vie, les gens peuvent-ils comprendre la vérité ? Ont-ils la vérité comme équipement ? Ont-ils l’expérience et la connaissance des paroles de Dieu ? (Non.) Telles sont les origines des exécutants. Cependant, puisque Dieu fait de ces gens des exécutants, Ses exigences à leur égard sont toujours basées sur des normes ; Il ne les regarde pas de haut et Il n’est pas non plus laxiste à leur égard. Même s’ils ne comprennent pas Ses paroles et ne sont pas en possession de la vie, Dieu les traite quand même avec bonté et il y a toujours des normes en ce qui concerne Ses exigences à leur égard. On vient juste de parler de ces normes : être loyal à Dieu et faire ce qu’Il dit. Dans ton service, tu dois servir là où on a besoin de toi et tu dois servir jusqu’à l’extrême. Si tu peux être un exécutant loyal capable de servir jusqu’à l’extrême et que tu peux honorer la commission que Dieu te confie, alors tu vivras une vie qui a de la valeur. Si tu peux faire cela, tu pourras rester. Si tu y mets un peu plus d’efforts et t’efforces un peu plus, si tu peux redoubler d’efforts pour connaître Dieu, si tu peux exprimer un peu de connaissance de Dieu, si tu peux Lui rendre témoignage et, en plus, si tu peux comprendre quelque chose de Sa volonté, coopérer à l’œuvre de Dieu et être un peu soucieux des intentions de Dieu, alors, en tant qu’exécutant, tu connaîtras un changement de fortune. Et que sera ce changement de fortune ? Tu ne seras plus capable simplement de rester. Selon ta conduite, tes aspirations personnelles et tes poursuites, Dieu fera de toi l’un des élus. Tel sera ton changement de fortune. Pour les exécutants, quelle est la meilleure chose à ce sujet ? C’est qu’ils peuvent devenir élus de Dieu. S’il en est ainsi, cela signifie qu’ils ne se réincarneront plus en animal comme les incroyants. Cela est-il bon ? Ça l’est, et c’est aussi une bonne nouvelle. Cela veut dire que les exécutants peuvent être modelés. Il n’est pas vrai que, pour un exécutant, une fois que Dieu l’a prédestiné à servir, il le fera pour toujours ; ce n’est pas nécessairement le cas. Dieu S’en occupera et répondra de lui de la façon qui correspond à la conduite individuelle de cette personne.

Cependant, il y a des exécutants qui sont incapables de servir jusqu’au bout ; il y a ceux qui, au cours de leur service, abandonnent à mi-chemin et renient Dieu, ainsi que les gens qui commettent de multiples méfaits. Il y a même ceux qui causent des torts énormes et entraînent des pertes considérables à l’œuvre de Dieu, et il y a même des exécutants qui maudissent Dieu, et ainsi de suite. Qu’indiquent ces conséquences irrémédiables ? N’importe lequel de ces actes mauvais signifiera la fin de leurs services. Parce que ta conduite pendant ton service a été extrêmement médiocre et parce que tu es allé trop loin, quand Dieu verra que ton service n’est pas à la hauteur, Il te dépouillera de ton droit de servir. Il ne te permettra plus de servir ; Il te retirera de Sa vue et de la maison de Dieu. Est-ce que tu ne veux pas servir ? Ne désires-tu pas constamment faire le mal ? N’es-tu pas sans arrêt infidèle ? Eh bien, il y a une solution facile : on te dépouillera de ton droit de servir. Pour Dieu, dépouiller un exécutant de son droit de servir signifie que la fin de cet exécutant a été proclamée et qu’il n’aura plus le droit de servir Dieu. Dieu n’aura plus besoin de son service, et, peu importe les belles choses que pourrait dire l’exécutant, ses paroles seront vaines. Quand les choses en arrivent à ce point, la situation est devenue irrémédiable ; de tels exécutants ne pourront pas revenir en arrière. Or comment Dieu traite-t-Il de tels exécutants ? Est-ce qu’Il les dépouille tout simplement de leur service ? Non. Est-ce qu’Il les empêche tout simplement de rester ? Ou est-ce qu’Il les met de côté et attend qu’ils changent ? Non. Dieu n’est pas si tendre à l’endroit des exécutants, vraiment. Si quelqu’un a ce genre d’attitude en servant Dieu, en raison de cette attitude, Dieu le dépouillera de son droit de servir, et une fois de plus l’enverra parmi les incroyants. Or quel est le sort d’un exécutant qui a été renvoyé parmi les incroyants ? C’est le même que celui des incroyants : il se réincarnera en animal et recevra la même punition que les incroyants dans le monde spirituel. En plus, Dieu ne S’intéressera pas personnellement à sa punition, car une telle personne n’a plus aucune pertinence dans l’œuvre de Dieu. Ce n’est pas seulement la fin de leur vie de foi en Dieu, mais aussi la fin de leur propre destin, ainsi que la proclamation de leur destin. Donc si les exécutants ne servent pas bien, ils devront en assumer les conséquences eux-mêmes. Si les exécutants sont incapables de servir jusqu’au bout ou sont dépouillés de leur droit de servir à mi-chemin, alors ils seront jetés parmi les incroyants et, si cela arrive, ils seront traités comme du bétail, comme des gens sans intelligence ni rationalité. Quand Je le dis de cette manière, vous comprenez, n’est-ce pas ?

Ce qui précède, c’est la façon dont Dieu S’occupe du cycle de la vie et de la mort de Ses élus et des exécutants. Comment vous sentez-vous après avoir entendu cela ? Ai-Je jamais parlé de ce thème auparavant ? Ai-Je jamais parlé du sujet des élus de Dieu et des exécutants ? En fait, J’en ai déjà parlé, mais vous ne vous souvenez pas. Dieu est juste envers Ses élus et les exécutants. À tous égards, Il est juste, n’est-ce pas ? Y a-t-il un seul endroit où tu peux y trouver à redire ? N’y a-t-il pas des gens qui diront : « Pourquoi Dieu est-Il si tolérant envers les élus ? Et pourquoi est-Il seulement un peu indulgent envers les exécutants ? » Quelqu’un veut-il défendre les exécutants ? « Dieu peut-Il accorder plus de temps aux exécutants et être plus tolérant et indulgent envers eux ? » Est-il juste d’énoncer une telle question ? (Non.) Pourquoi ? (Parce qu’on nous a réellement accordé une faveur par l’acte même qui a consisté à faire de nous des exécutants.) Les exécutants ont réellement reçu une faveur en étant simplement autorisés à servir ! Sans le titre d’« exécutants » et sans le travail qu’ils font, où seraient ces gens-là ? Ils seraient parmi les incroyants, vivant et mourant avec le bétail. Que de grandes grâces ils connaissent aujourd’hui en étant autorisés à se présenter devant Dieu et à venir à la maison de Dieu ! C’est une grâce tellement formidable ! Si Dieu ne te donnait pas l’occasion de servir, tu n’aurais jamais la chance de te présenter devant Lui. Le moins que l’on puisse dire, c’est que même si tu es bouddhiste et as obtenu du fruit, au mieux, tu n’es qu’un homme à tout faire dans le monde spirituel ; tu ne rencontreras jamais Dieu, n’entendras jamais Sa voix ni Ses paroles, tu ne sentiras jamais Son amour et Ses bénédictions et ne pourras jamais non plus te retrouver face à face devant Lui. Les bouddhistes n’ont devant eux que des tâches simples. Ils ne peuvent absolument pas connaître Dieu et ne font que se conformer et obéir, alors que les exécutants gagnent tellement au cours de cette étape de l’œuvre ! D’abord, ils peuvent être avec Dieu en face à face, entendre Sa voix et Ses paroles et faire l’expérience des grâces et des bénédictions qu’Il accorde aux gens. En plus, ils sont en mesure de bénéficier des paroles et des vérités dispensées par Dieu. Les exécutants gagnent vraiment beaucoup ! Donc si, en tant qu’exécutant, tu ne peux même pas faire un effort, Dieu peut-Il alors continuer à te garder ? Il ne peut pas te garder. Il ne te demande pas beaucoup, mais de ce qu’Il demande, tu ne fais rien correctement, tu n’as pas assumé ton devoir. De ce fait, sans aucun doute, Dieu ne peut pas te garder. Tel est le tempérament juste de Dieu. Dieu ne te dorlote pas, mais n’exerce pas de discrimination contre toi non plus. Tels sont les principes selon lesquels Dieu agit. Dieu traite tous les gens et toutes les créatures de cette manière.

En ce qui concerne le monde spirituel, si les différents êtres qui y habitent font quelque chose de mal ou ne font pas leur travail correctement, Dieu a aussi des édits et des décrets célestes correspondants pour traiter avec eux ; c’est définitif. Par conséquent, au cours de l’œuvre de gestion de Dieu de plusieurs milliers d’années, des exécutants de leur devoir qui ont commis des méfaits ont été exterminés, tandis que d’autres, en ce moment même, sont encore détenus et punis. Tous les êtres du monde spirituel doivent faire face à cela. S’ils font quelque chose de mauvais ou commettent le mal, ils sont punis, et c’est la même approche que celle que Dieu utilise avec Ses élus et les exécutants. Ainsi, aussi bien dans le monde spirituel que dans le monde matériel, les principes selon lesquels Dieu agit ne changent pas. Que tu puisses ou non voir les actions de Dieu, leurs principes ne changent pas. Constamment, Dieu a gardé les mêmes principes dans Son approche de toutes choses et dans Son traitement de toutes choses. Cela est immuable. Dieu sera bon envers ceux qui vivent de manière relativement correcte parmi les incroyants et Il réservera des opportunités pour ceux de chaque religion qui se comportent bien et ne font pas le mal, leur permettant de jouer leur rôle dans toutes les choses gérées par Dieu et de faire ce qu’ils doivent faire. De même, parmi ceux qui suivent Dieu et parmi Ses élus, Dieu ne fait pas de discrimination contre qui que ce soit suivant Ses principes. Il est bon envers tous ceux qui sont capables de Le suivre sincèrement et Il aime tous ceux qui Le suivent sincèrement. C’est juste que, pour ces différents types de gens – les incroyants, les différentes personnes de foi et les élus de Dieu – ce qu’Il accorde à chacun varie. Prenez les incroyants, par exemple : même s’ils ne croient pas en Dieu et que Dieu les considère comme des bêtes, parmi toutes choses, tous ont de la nourriture à manger, leur propre logement et un cycle normal de la vie et de la mort. Ceux qui font le mal sont punis et ceux qui font le bien sont bénis et reçoivent la bonté de Dieu. N’en est-il pas ainsi ? Pour les personnes de foi, si elles sont en mesure de respecter strictement leurs préceptes religieux au fil de leurs réincarnations, alors, après toutes ces réincarnations, Dieu leur fera finalement entendre Sa proclamation. De même, pour vous aujourd’hui, que vous soyez l’un des élus de Dieu ou un exécutant, Dieu vous rendra également conformes et déterminera votre fin selon les règlements et les décrets administratifs qu’Il a fixés. Parmi ces types de gens – les différents types de personnes de foi, c’est-à-dire ceux qui appartiennent à diverses religions – Dieu leur a-t-Il accordé un espace où vivre ? Où sont les juifs ? Est-ce que Dieu a interféré dans leur foi ? Non, n’est-ce pas ? Et qu’en est-il des chrétiens ? Il n’a pas interféré avec eux non plus. Il leur permet de respecter leurs propres procédures, Il ne leur parle pas ni ne leur donne une illumination, et, par ailleurs, Il ne leur révèle rien. « Si tu crois que c’est juste, alors crois de cette façon. » Les catholiques croient en Marie et ils croient que c’est par elle que les nouvelles ont été transmises à Jésus ; telle est leur forme de croyance. Dieu a-t-Il jamais corrigé leur foi ? Il leur laisse le champ libre ; Il ne leur prête aucune attention et leur donne un certain espace où vivre. En ce qui concerne les musulmans et les bouddhistes, ne fait-Il pas de même ? ? Il a fixé des limites pour eux aussi et leur permet d’avoir leur propre espace de vie sans interférer dans leurs croyances respectives. Tout est bien ordonné. Et que voyez-vous en tout cela ? Que Dieu a de l’autorité, mais qu’Il n’en abuse pas. Dieu arrange toutes choses dans un ordre parfait, et Il le fait de manière ordonnée : en cela résident Sa sagesse et Son omnipotence.

Aujourd’hui, nous avons abordé un thème nouveau et particulier, un thème sur des questions du monde spirituel, ce qui représente un aspect de l’administration du monde spirituel par Dieu et de Sa domination sur ce royaume. Avant de comprendre ces choses, vous disiez peut-être : « Tout ce qui concerne cela est un mystère et n’a rien à voir avec notre entrée dans la vie ; ces choses sont dissociées de la façon dont les gens vivent vraiment, et nous n’avons pas besoin de les comprendre ni ne voulons en entendre parler. Elles n’ont absolument aucun lien avec la connaissance de Dieu. » Maintenant, pensez-vous qu’il y a un problème avec cette manière de penser ? Est-elle correcte ? (Non.) Une telle manière de penser n’est pas correcte et cause de graves problèmes. La raison en est que si tu veux comprendre comment Dieu domine sur toutes choses, tu ne peux pas simplement et seulement comprendre ce que tu peux voir et ce que ta manière de penser peut saisir ; tu dois également comprendre une part de l’autre monde qui est peut-être invisible pour toi, mais qui est inextricablement lié à ce monde que tu peux voir. Cela concerne la souveraineté de Dieu et cela concerne le thème : « Dieu est la source de vie pour toutes choses ». Ce sont des informations à ce sujet. Sans ces informations, il y aurait des défauts et des lacunes dans la connaissance des gens au sujet de la façon dont Dieu est la source de vie pour toutes choses. Ainsi, on peut dire que ce dont nous avons parlé aujourd’hui complète nos thèmes précédents et apporte aussi une conclusion au contenu du thème « Dieu est la source de vie pour toutes choses. » Ayant compris cela, êtes-vous maintenant en mesure de connaître Dieu par ce contenu ? Plus important encore, Je vous ai transmis aujourd’hui des informations tout à fait cruciales au sujet des exécutants. Je sais que vous aimez vraiment entendre parler de thèmes comme celui-là et que vous vous souciez vraiment de ces choses. Donc vous sentez-vous satisfaits de ce dont J’ai parlé aujourd’hui ? (Oui, nous sommes satisfaits.) Certaines des autres choses ne vous ont peut-être pas fait une très forte impression, mais ce que J’ai dit au sujet des exécutants a produit une impression particulièrement forte, car ce thème touche l’âme de chacun de vous.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique X », dans La Parole apparaît dans la chair

À découvrir
Le sixième moment décisif : la mort
Le cinquième moment décisif : la progéniture

Laissez un commentaire