Menu

Dieu crée Ève

Genèse 2:18-20 : « L’Éternel Dieu dit : Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable à lui. L’Éternel Dieu forma de la terre tous les animaux des champs et tous les oiseaux du ciel, et il les fit venir vers l’homme, pour voir comment il les appellerait, et afin que tout être vivant portât le nom que lui donnerait l’homme. Et l’homme donna des noms à tout le bétail, aux oiseaux du ciel et à tous les animaux des champs ; mais, pour l’homme, il ne trouva point d’aide semblable à lui. »

Genèse 2:22-23 : « L’Éternel Dieu forma une femme de la côte qu’il avait prise de l’homme, et il l’amena vers l’homme. Et l’homme dit : Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair ! On l’appellera femme, parce qu’elle a été prise de l’homme. »

Dieu créa Eve

Il y a une phrase clé dans cette partie de l’Écriture : « comment il les appellerait, et afin que tout être vivant portât le nom que lui donnerait l’homme. » Alors, qui a nommé toutes les créatures vivantes ? C’est Adam, pas Dieu. Ce verset montre à l’humanité que Dieu a donné l’intelligence à l’homme quand Il l’a créé. Autrement dit, l’intelligence de l’homme vient de Dieu. C’est là une certitude. Mais pourquoi ? Après que Dieu a créé Adam, Adam est-il allé à l’école ? Savait-il lire ? Après que Dieu a fait diverses créatures vivantes, Adam les a-t-il toutes reconnues ? Dieu lui a-t-Il dit quels étaient leurs noms ? Bien sûr, Dieu ne lui a pas non plus appris à inventer les noms de ces créatures. C’est la vérité ! Alors, comment a-t-il su nommer ces créatures vivantes et quel genre de noms leur donner ? Cela est lié à la question de ce que Dieu a ajouté à Adam quand Il l’a créé. Les faits prouvent que, quand Dieu a créé l’homme, Il lui a ajouté Son intelligence. C’est là un point clé, alors écoutez bien. Il y a un autre point clé que vous devez comprendre : après qu’Adam a nommé chacune de ces créatures vivantes, leurs noms ont intégré le vocabulaire de Dieu. Pourquoi est-ce que Je dis cela ? Parce que c’est aussi en rapport avec le tempérament de Dieu et que Je dois l’expliquer plus en détail.

Dieu a créé l’homme, a insufflé la vie en lui et lui a aussi donné une partie de Son intelligence, de Ses capacités et de ce qu’Il a et est. Après que Dieu a donné toutes ces choses à l’homme, l’homme a pu agir de façon indépendante et réfléchir par lui-même. Si ce que l’homme invente et réalise est bien aux yeux de Dieu, alors Dieu l’accepte et n’intervient pas. Si ce que l’homme réalise est bien, alors Dieu le laisse simplement faire. Alors, que montre le passage « comment il les appellerait, et afin que tout être vivant portât le nom que lui donnerait l’homme » ? Il montre que Dieu n’a pas jugé bon de modifier le nom des différentes créatures vivantes. Quel que soit le nom qu’Adam leur donnait, Dieu disait « Qu’il en soit ainsi », validant le nom de la créature. Dieu a-t-Il exprimé la moindre opinion sur le sujet ? Non, cela est certain. Alors, qu’en déduisez-vous ? Dieu a donné l’intelligence à l’homme, qui l’a utilisée pour faire des choses. Si ce que l’homme réalise est positif aux yeux de Dieu, alors c’est validé, reconnu et accepté par Dieu sans aucun jugement ni critique. Aucune personne, aucun esprit malin ni Satan ne peut faire cela. Voyez-vous une révélation du tempérament de Dieu ici ? Est-ce qu’un être humain, une personne corrompue ou Satan accepterait que des choses soient faites en leur nom juste sous leur nez ? Bien sûr que non ! Se battraient-ils avec cette autre personne ou cette autre force, différente d’eux, pour garder leur position ? Bien sûr ! Si quelqu’un de corrompu ou Satan avait été avec lui à ce moment-là, il aurait certainement rejeté ce qu’Adam faisait. Pour prouver qu’il avait la capacité de penser de façon indépendante et qu’il avait son propre point de vue unique, il aurait absolument dénigré tout ce qu’Adam faisait : « Tu veux nommer ça comme cela ? Eh bien, je ne vais pas le nommer comme cela, je vais le nommer comme ceci. Tu l’as nommé Albert, mais je vais le nommer Henri. Je dois étaler mon génie. » Quel est ce genre de nature ? N’est-elle pas follement arrogante ? Et Dieu ? A-t-Il un tel tempérament ? Dieu avait-Il des objections étranges contre ce qu’Adam faisait ? La réponse est non, sans équivoque ! Dans le tempérament que Dieu révèle, il n’y a pas la moindre trace de controverse, d’arrogance, ni de suffisance. C’est très clair ici. Cela peut paraître mineur, mais si tu ne comprends pas l’essence de Dieu, si ton cœur ne cherche pas à cerner la façon dont Il agit et quelle est Son attitude, alors tu ne connaîtras pas le tempérament de Dieu et tu ne verras pas l’expression et la révélation de Son tempérament. N’est-ce pas ? Êtes-vous d’accord avec ce que Je viens de vous expliquer ? Dieu n’a pas fortement proclamé, en réponse aux actions d’Adam : « Tu as bien fait. C’est très bien. Je suis d’accord. » Dans Son cœur, cependant, Il approuvait, appréciait et applaudissait ce qu’Adam faisait. C’était la première chose depuis la création que l’homme faisait pour Dieu suivant Son instruction. C’était quelque chose que l’homme avait fait à la place de Dieu et en Son nom. Aux yeux de Dieu, cela découlait de l’intelligence qu’Il avait accordée à l’homme. Dieu l’a vu comme une bonne chose, une chose positive. Ce qu’Adam a fait à ce moment-là a été la première manifestation de l’intelligence de Dieu en l’homme. Cela a été une belle manifestation, du point de vue de Dieu. Ce que Je veux vous dire ici, c’est que Dieu a ajouté dans l’homme une partie de ce qu’Il a et est et de Son intelligence afin qu’il soit la créature vivante qui Le manifeste. Dieu désirait précisément voir une telle créature vivante accomplir des choses en Son nom.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même I », dans La Parole apparaît dans la chair

Laissez un commentaire