Comment se libérer du péché ? J’ai enfin trouvé le chemin (I)

Note de la rédaction : En tant que chrétien, êtes-vous toujours engagé dans la lutte acharnée contre le péché ? Voulez-vous aussi échapper à l’esclavage et aux contraintes du péché ? Êtes-vous également contrarié de ne pas pouvoir pratiquer la parole du Seigneur ? Il a cru en le Seigneur pendant plus de 40 ans et lui aussi a été tourmenté par son incapacité échapper à une vie de péchés. En 2017, il a accueilli le retour du Seigneur et a finalement trouvé un chemin pour échapper au péché. Alors, comment pouvons-nous échapper au péché ? Plongeons-nous dans son récit.

Tombé si bas que le Seigneur aurait pu m’abandonner

À l’âge de 20 ans, j’ai été baptisé et retourné jusqu’à Seigneur. D’après la Bible, je savais que le Seigneur Jésus avait été crucifié pour racheter les péchés de l’homme. Tant que nous prions au nom du Seigneur Jésus et que nous nous repentons pour nos péchés, le Seigneur nous pardonne nos péchés et nous accorde une grâce abondante. J’ai été touché par l’amour sans limite du Seigneur et j’étais déterminé à passer ma vie à suivre les enseignements du Seigneur et à me consacrer au Seigneur pour Lui rendre son amour.

Plus tard, j’ai découvert que je ne pouvais pas garder les enseignements du Seigneur. Mise à part le fait que je servais Dieu dans l’église, il était impossible de me distinguer d’un païen en dehors de l’église. Je passais mes journées à manger, à boire et à m’amuser. Plus tard, j’ai même commencé à m’adonner au jeu pour satisfaire mon désir de gagner de l’argent. Chaque fois que je priais le Seigneur, j’étais torturé par les remords car je savais que Dieu déteste le jeu. Bien souvent, je me suis présenté devant le Seigneur et ai juré de ne plus jamais jouer, mais je ne pouvais pas vaincre la tentation quand mes amis m’invitaient, et les griffes du péché sur refermaient de plus en plus sur moi. J’arrivais de moins en moins à m’en libérer. J’ai alors cru que le Seigneur m’avait abandonné. Déçu, j’ai quitté l’église en 1992.

Dans les années qui ont suivi mon départ de l’église, j’ai vécu comme un zombie, luttant pour rembourser les dettes que j’avais accumulées avec le jeu. J’espérais que l’histoire du retour du fils prodige m’arrive un jour, mais quand je pensais à ce que j’avais fait, j’avais trop honte de me présenter devant le Seigneur. Je me suis donc petit à petit éloigné du Seigneur.Le Seigneur m’a pris en pitié, mais comment pourrais-je échapper au péché ?

Plus tard, à l’âge de 38 ans, j’ai passé le concours de fonctionnaire du gouvernement. Avec un revenu stable, je n’avais plus besoin de passer mon temps à rembourser mes dettes. J’ai compris que le Seigneur avait encore pitié de moi, alors j’ai cherché une église et j’ai recommencé à assister à des réunions.

En l’an 2000, j’ai cherché une nouvelle église. À cette époque, bien que désireux de répandre l’évangile et même si je participais à toutes sortes d’activités caritatives avec l’église, je vivais toujours dans le péché le jour et dans la confession la nuit, ce qui était très pénible pour moi. Un jour, j’ai lu que les Romains dans la Bible nous enseignent, “I beseech you therefore, brothers, by the mercies of God, that you present your bodies a living sacrifice, holy, acceptable to God, which is your reasonable service. And be not conformed to this world: but be you transformed by the renewing of your mind, that you may prove what is that good, and acceptable, and perfect, will of God” (Romans 12:1–2). Cela m’avait encore plus bouleversé et je me suis dit : « Comment se fait-il que je commette des péchés souvent involontairement ? Et comment puis-je me m’améliorer et me transformer ? Pourquoi ne puis-je jamais répondre aux exigences du Seigneur ? » Ces questions me taraudaient sans cesse.

Comprendre la raison pour laquelle les gens n’arrivent pas à échapper au péché

En août 2017, j’ai rencontré deux sœurs sur Internet et nous avons longuement discuté. Par la suite, j’ai décidé de rejoindre leur groupe d’étude biblique.

Un jour, alors que nous étudions la Bible, les sœurs m’ont lu deux passages de la parole de Dieu expliquant pourquoi nous vivions toujours dans ce schéma de péché et de confession, et expliquant comment se libérer du péché : “For all that man may have been redeemed and forgiven of his sins, it can only be considered as God not remembering the transgressions of man and not treating man in accordance with his transgressions. However, when man, who lives in a body of flesh, has not been set free from sin, he can only continue to sin, endlessly revealing his corrupt satanic disposition. This is the life that man leads, an endless cycle of sinning and being forgiven. The majority of men sin in the day only to confess in the evening. This way, even if the sin offering is forever effective for man, it will not be able to save man from sin. Only half the work of salvation has been completed…” (“The Mystery of the Incarnation (4)” in The Word Appears in the Flesh). “Fully saving man from the influence of Satan not only required Jesus to take on the sins of man as the sin offering, but also required God to do greater work to completely rid man of his disposition, which has been corrupted by Satan” (Preface to The Word Appears in the Flesh).

Ma sœur a alors partagé : « Comme nous le savons tous, le Seigneur Jésus a été crucifié pour racheter nos péchés. Lorsque nous péchons, si nous prions le Seigneur et nous repentons, nos péchés nous sont pardonnés, mais notre nature pécheresse ne disparait pas. Nous sommes dominés par des tempéraments sataniques telles que la fourberie, l’arrogance, la ruse, la cupidité, le mal, l’égoïsme et le mépris, de sorte que nous péchons encore souvent et nous opposons à Dieu. Parfois, afin de protéger nos intérêts personnels, nous mentons et trompons les autres malgré nous, bien que nous sachions pertinemment que Dieu nous demande d’être des personnes honnêtes. Parfois, nous rencontrons aussi des problèmes de communication avec les autres ; Bien que nous sachions que Dieu exige tout d’abord que nous nous remettions en question, notre tempérament arrogant nous pousse toujours à chercher en premier ce que l’autre à fait de mal. De plus, parfois, pour gouter aux plaisirs de la chair, nous suivons les mauvaises tendances du monde, nous ne voulons que manger, boire et être heureux, et mener une vie superficielle. Dieu nous dit : “You shall therefore be holy, for I am holy” (Leviticus 11:45). Il est aussi écrit dans la Bible que, “Holiness, without which no man shall see the Lord” (Hebrews 12:14). Dieu est saint. Si nous ne nous trouvons pas le moyen de changer notre nature satanique, nous ne pourrons jamais nous en délivrer, et nous vivrons à jamais une vie de corruption. Nous ne sommes tout simplement pas prêts à voir le visage du Seigneur ou à entrer dans le royaume des cieux. Alors, dans les derniers jours, le Seigneur reviendra pour accomplir la nouvelle œuvre de jugement et de purification de nos péchés, et nous sauver complètement des liens du péché, qui accomplissent ce que les paroles de la Bible disent, ‘And if any man hear my words, and believe not, I judge him not: for I came not to judge the world, but to save the world. He that rejects me, and receives not my words, has one that judges him: the word that I have spoken, the same shall judge him in the last day’ (John 12:47–48). Et 1 Pierre 4:17 dit, ‘For the time is come that judgment must begin at the house of God.’ Ce n’est qu’en acceptant le jugement de Dieu et en faisant l’expérience de l’œuvre de Dieu que nos tempéraments sataniques corrompus pourront être purifiés et transformés et que nous pourrons véritablement échapper à l’esclavage du péché, connaître la vérité, devenir humain, recevoir le plein salut et entrer dans le royaume de Dieu. »

Pages: 1 2