Un chrétien Kenyan trouve le chemin pour ne plus pécher (I)

By Joseph, Kenya

Mes frères et sœurs, que la paix soit dans le Seigneur ! Je me trouve très chanceux de pouvoir échanger avec vous tous aujourd’hui sur mes expériences d’accueil du Seigneur, et je suis très honoré et très reconnaissant au Seigneur de m’offrir cette opportunité.

Un chrétien Kenyan trouve le chemin pour ne plus pécher(I)

Je suis né dans une famille chrétienne. Ma mère est très pieuse, et quand j’étais petit, elle nous faisait lire la Bible et chanter des hymnes et elle nous emmenait assister à des célébrations dans notre église. Quand je suis devenu grand, j’ai quitté la maison pour aller travailler et j’ai commencé à assister à des réunions de fidèles dans ma nouvelle église locale, et au bout de deux ans j’en ai été nommé responsable. Le pasteur ne prêchait jamais rien de nouveau, il se contentait toujours de prêcher la manière dont on devait faire les offrandes et il n’avait pas l’éclairage du Saint-Esprit, si bien que certains fidèles s’endormaient en écoutant ses sermons, et certains décidaient de ne pas revenir car il ne leur apportait rien. Parfois, afin de retenir les croyants, nous avons invité quelques prédicateurs d’autres églises à venir dire des sermons, et nous avons organisé des activités. Cependant, ces méthodes n’avaient qu’un effet temporaire, et après la fin du rassemblement, les fidèles ne revenaient pas. Il y avait aussi de nouveaux croyants qui venaient pendant quelques jours, puis ne revenaient plus. Je m’en inquiétais : « Que se passe-t-il, ici ? La situation dans notre église est vraiment mauvaise, et nous n’arrivons même pas à retenir les nouveaux croyants. Peut-être faisons-nous quelque chose qui n’est pas en accord avec la volonté de Dieu ? Ou bien, Dieu a-t-Il abandonné notre église ? »

Cependant, ce n’était pas le seul problème, car moi-même, qui étais responsable de l’église, je commettais constamment des péchés. Chaque fois que je voyais quelqu’un qui vivait une vie plus riche que la mienne ou qui était meilleur que moi dans un certain domaine, j’étais très jaloux, à tel point que je trouvais des raisons pour lesquels le Seigneur devait me bénir. Je me demandais : « Pourquoi le Seigneur ne me bénit-Il pas ? Je me dépense pour Lui, donc Il devrait me bénir davantage. » Par ailleurs, je devenais dépendant des jeux sur Internet et j’étais possédé par ces choses-là, si bien qu’il m’arrivait même de ne plus lire la Bible et de ne plus prier régulièrement. Quand je voyais sur Internet des photos de jolies femmes, j’avais de mauvaises pensées, et ces mauvaises pensées m’obsédaient. Je pensais alors à ce que le Seigneur Jésus avait dit auparavant : « Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur » (Matthieu 5:28). « Je suis en train de commettre un péché, pensais-je. Bien que je prie le Seigneur, que je me repente devant Lui et que j’essaie de me contenir, je pèche tout le temps. Je ne comprends pas pourquoi je suis encore capable de pécher, alors que je prie le Seigneur et que j’essaie de me maîtriser. »

J’ai donc parlé au pasteur de cette situation dans laquelle je me trouvais, mais il a simplement essayé de me réconforter en me citant la Bible : « Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus Christ » (Romains 6:11), et en ajoutant : « Ne t’inquiète pas. Nos péchés, ceux que nous avons commis dans le passé comme ceux que nous commettrons dans l’avenir, sont tous pardonnés par Jésus-Christ notre Seigneur. Il nous suffit de prier davantage le Seigneur, de nous confesser et de nous repentir devant Lui. » Je n’ai pas été vraiment convaincu par ce qu’il m’avait dit, je me suis plutôt senti plus perdu encore. Il est écrit dans la Bible : « la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur » (Hébreux 12:14). Cependant, j’étais toujours capable de pécher sans arrêt. Un tel comportement était-il digne de la louange du Seigneur ?

Afin de résoudre ce problème dans ma vie spirituelle, je me suis mis à chercher des vidéos sur YouTube, et je suis allé aussi sur d’autres sites Internet à la recherche d’informations spirituelles. Un jour, je faisais des recherches en ligne quand je suis tombé sur ce passage : « Bien que beaucoup de gens croient en Dieu, peu comprennent ce que signifie avoir foi en Dieu et ce qu’ils doivent faire pour être selon le cœur de Dieu. En effet, bien que les gens soient familiers avec le mot “Dieu” et des expressions telles que “l’œuvre de Dieu”, ils ne connaissent pas Dieu, encore moins Son œuvre. Pas étonnant donc que tous ceux qui ne connaissent pas Dieu aient une croyance confuse. Les gens ne prennent pas la croyance en Dieu au sérieux parce que croire en Dieu est trop inconnu, trop étrange pour eux. De cette façon, ils ne répondent pas aux exigences de Dieu. En d’autres termes, si les gens ne connaissent pas Dieu et ne connaissent pas Son œuvre, alors ils ne sont pas aptes à être utilisés par Dieu, encore moins peuvent-ils réaliser le désir de Dieu. “La croyance en Dieu” signifie croire qu’il y a un Dieu ; c’est le plus simple concept de la foi en Dieu. De plus, croire qu’il y a un Dieu n’est pas la même chose que croire véritablement en Dieu ; au contraire, c’est une sorte de foi simple avec de fortes connotations religieuses. La vraie foi en Dieu signifie faire l’expérience de la parole et de l’œuvre de Dieu sur la base d’une croyance que Dieu est souverain sur toutes choses. Ainsi tu seras libéré de ton tempérament corrompu, satisferas le désir de Dieu et connaîtras Dieu. Ce n’est qu’au long d’un tel parcours que l’on peut dire que tu crois en Dieu. Pourtant, les gens trouvent souvent que croire en Dieu est quelque chose de très simple et frivole. La croyance de ces personnes n’a pas de sens et ne saurait jamais être approuvée par Dieu, parce qu’ils empruntent le mauvais chemin. Aujourd’hui, il y a encore ceux qui croient en Dieu dans les écritures, dans les doctrines vides. Ils ignorent que leur croyance en Dieu n’a pas de substance et qu’ils ne sont pas en mesure d’obtenir l’approbation de Dieu, et ils prient quand même pour recevoir la paix et une grâce suffisante de Dieu. Nous devrions nous arrêter et nous demander : croire en Dieu est-il réellement la chose la plus facile sur terre ? Croire en Dieu ne signifie-t-il rien de plus que de recevoir beaucoup de grâces de Dieu ? Les gens qui croient en Dieu, mais ne Le connaissent pas et qui croient en Dieu, mais s’opposent à Lui, réalisent-ils vraiment le désir de Dieu ? »

J’ai réfléchi à ces paroles que j’étais en train de lire. Elles révélaient ce qu’était une véritable foi en Dieu : la foi en Dieu ne consistait pas à simplement demander à Dieu des bénédictions ou la grâce mais, plus important, elle consistait à croire que Dieu gouverne tout, et sur cette base, à faire l’expérience de Ses paroles et de Son œuvre. J’ai réfléchi à la situation dans laquelle se trouvait notre église. Les sermons du pasteur portaient toujours sur la manière dont on pouvait s’enrichir et vivre heureux et en paix. Il ne parlait jamais de la manière dont on devait mettre en pratique et vivre les paroles du Seigneur, ni de ce qu’était Sa volonté, si bien que nous n’étions croyants que pour recevoir des bénédictions. Il n’était pas surprenant que les problèmes de ma vie spirituelle ne puissent pas être résolus. J’ai songé que j’étais jaloux dès que je voyais quelqu’un mener une meilleure vie que moi ou jouir d’un statut plus élevé, que j’en faisais alors le reproche au Seigneur et que je voulais tirer parti du fait que je me dépensais pour le Seigneur pour trouver des raisons d’être béni et de poser des conditions, en exigeant qu’Il me bénisse. Après avoir lu ce passage, je me suis enfin rendu compte que ma façon de croire en Dieu était mauvaise : je croyais en Dieu pour obtenir Ses bénédictions en échange. J’avais été vraiment égoïste et indigne, à toujours exiger de Dieu qu’Il me bénisse davantage, et cette façon d’être croyant n’était pas louable du tout. Le Seigneur Jésus a dit un jour : « Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux » (Matthieu 7:21). Le Seigneur a dit que seuls ceux qui font la volonté du Père céleste peuvent entrer au royaume des cieux, et pourtant je ne faisais pas la volonté du Père céleste et je ne vivais pas les paroles et l’œuvre de Dieu dans ma recherche. Croire en Dieu toute sa vie de cette manière était tout à fait vain, et je savais que je ne pouvais pas continuer ainsi. Ce passage que j’avais lu sur Internet me guidait vers le chemin correct de la foi, et me donnait envie d’en lire davantage encore.

J’ai alors lu un autre passage de ces paroles : « Aujourd’hui, Dieu a une nouvelle œuvre. Tu pourrais ne pas accepter ces propos, ils pourraient te paraitre étranges, mais Je te conseille de ne pas exposer ton naturel, car seuls ceux qui ont vraiment faim et soif de justice devant Dieu peuvent obtenir la vérité, et seuls ceux qui sont vraiment pieux peuvent être éclairés et guidés par Dieu » (« La Parole apparaît dans la chair »). En lisant cela, j’ai été surpris : Dieu serait en train d’accomplir une nouvelle œuvre ? Comment Dieu pouvait-Il accomplir une nouvelle œuvre ? Je n’en avais encore jamais entendu parler. J’ai été rempli de confusion, mais ensuite, j’ai lu ces paroles : « seuls ceux qui ont vraiment faim et soif de justice devant Dieu peuvent obtenir la vérité. » J’ai alors pensé à ce qu’avait dit le Seigneur Jésus : « Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux ! » (Matthieu 5:3). Je me suis dit que ces paroles étaient formidables, et j’ai eu l’impression qu’elles pourraient sans aucun doute résoudre le problème de mes péchés, alors pourquoi ne pas chercher et étudier ? J’ai donc écrit dans la colonne de discussion en ligne pour expliquer ma confusion concernant le problème des péchés. J’ai aussi écrit que je voulais mieux comprendre la nouvelle œuvre de Dieu. C’est une sœur qui m’a répondu. Comme il était difficile d’expliquer ce problème sur le chat en ligne, nous avons décidé d’aller échanger sur Facebook.

La sœur m’a dit : « En tant que croyants, nous attendons tous le retour du Seigneur. Mais maintenant Il est vraiment revenu, et Il est revenu dans la chair pour accomplir une nouvelle œuvre… » Je n’arrivais pas à le croire. Je me demandais : « Le Seigneur Jésus est vraiment revenu ? »
La sœur a poursuivi : « S’étant incarné à nouveau, cette fois Dieu exprime essentiellement Ses paroles pour sauver les hommes, ce qui accomplit précisément cette prophétie du Seigneur Jésus : “J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir” (Jean 16:12-13). Les gens de cette époque ayant une stature trop petite pour pouvoir supporter ce que le Seigneur Jésus avait à dire, Il y a un certain nombre de vérités qu’Il n’a pas dites. Cependant, quand Il reviendra dans les derniers jours, Il nous révélera toutes ces vérités et tous ces mystères. Maintenant, cette prophétie est accomplie, et Dieu Tout-Puissant est le Seigneur Jésus de retour. Il exprime toutes les vérités permettant aux hommes d’être purifiés et d’obtenir le vrai salut, et Il accomplit l’œuvre de jugement et de purification. Ce n’est que si nous acceptons l’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours et que nous vivons selon les vérités que Dieu exprime, et selon Ses paroles, que nos tempéraments corrompus seront purifiés et que nous serons finalement aptes à entrer dans le royaume de Dieu. »

J’ai écouté l’échange de la sœur et j’ai réfléchi à ces versets de l’Écriture. Bien que nous les ayons déjà lus souvent, nous n’avions jamais compris leur véritable sens. Maintenant seulement, j’ai compris que le Seigneur Jésus avait dit qu’Il nous en dirait plus quand Il reviendrait dans les derniers jours. Cela m’a fait penser à ce qu’Il avait dit : « Je suis le chemin, la vérité et la vie. » Seul Dieu Lui-même pourrait transmettre la vérité à l’humanité, montrer aux gens le chemin et nous permettre d’obtenir la vie.

À suivre…

Partie suivante :

Un chrétien Kenyan trouve le chemin pour ne plus pécher(II)