Menu

Le nom de Dieu : Dieu prendra un nouveau nom lorsqu'Il reviendra dans les derniers jours

Navigation rapide
Le nom de Dieu changera-t-il ?
Que signifie le fait que Dieu prenne des noms différents à différentes ères ?
Accueillir le retour du Seigneur en acceptant Son nouveau nom dans les derniers jours

Il semble que de nombreuses personnes témoignent que le Seigneur Jésus est revenu et qu’Il a pris un nouveau nom pour faire une nouvelle oeuvre. Selon les versets bibliques : « Jésus Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement » (Hébreux 13:8), et « Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés » (Actes des Apôtres 4:12). De nombreux frères et sœurs pensent que le Seigneur Jésus ne changera pas Son nom, que Lui seul est le Sauveur, que ce n’est que par le nom du Seigneur Jésus que nous serons sauvés, et que si nous acceptons un autre nom, nous trahissons le Seigneur Jésus. Cependant, en se basant sur la prophétie dans l’Apocalypse : « Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus ; j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau » (Apocalypse 3:12), certaines personnes pensent que puisque Dieu aura un nouveau nom, ce nom ne peut pas encore être Jésus. Si c’était encore Jésus, alors en quoi est-ce un nouveau nom ? Alors, Dieu prendra-t-Il un nouveau nom à Son retour ? Maintenant, échangeons ensemble sur la vérité des noms de Dieu.

L’apparition des quatre lunes de sang et des fréquents désastres indique-t-elle que le Seigneur est revenu sous un nouveau nom

Le nom de Dieu changera-t-il ?

Certaines personnes pensent que le nom de Dieu est Jésus et qu’il ne changera jamais. Est-ce vraiment le cas ? Le nom de Dieu est-il inaltérable ? Examinons d’abord ces deux versets,: « C’est moi, moi qui suis l’Éternel, Et hors moi il n’y a point de sauveur » (Esaïe 43:11). « […] Voilà mon nom pour l’éternité, voilà mon nom de génération en génération » (Exode 3:15).

Dans ces versets, nous apprenons que le nom de Dieu était l’Éternel à l’ère de la Loi, en dehors de l’Éternel Dieu, il n’y avait pas de Sauveur et le nom de l’Éternel serait éternel. Mais alors pourquoi, à l’ère de la Grâce, les gens ont-ils accepté le Seigneur Jésus en tant que Sauveur et se sont-ils attachés au nom du Seigneur Jésus ? Et la Bible dit : « Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés » (Actes des Apôtres 4:12). Si le nom de Dieu est inaltérable, alors pourquoi le nom de l’Éternel est-il devenu Jésus ? Quel est le seul nom de Dieu, Éternel ou Jésus ?

En fait, « de génération en génération » signifie que Son nom ne change pas pendant cette ère. En d’autres termes, tant que l’œuvre de Dieu dans cette ère actuelle n’est pas achevée, nous devrions conserver Son nom dans cette ère, et ce n’est qu’ainsi que nous obtiendrons l’approbation de Dieu. Quand Dieu commence l’œuvre d’une nouvelle ère, nous devrions accepter Son nouveau nom, et ce n’est qu’ainsi que nous pourrons suivre le rythme des pas de l’Agneau et bénéficier de l’œuvre du Saint-Esprit. Par exemple, à l’ère de la Loi, Dieu a pris le nom de l’Éternel et ne pouvait pas avoir d’autre nom. Et quand Dieu S’est fait chair pour accomplir l’œuvre de rédemption sous le nom de Jésus, l’œuvre de l’ère de la Loi s’est achevée. Si les gens gardaient le nom de l’Éternel et n’acceptaient pas le nom de Jésus, ils étaient alors abandonnés et éliminés par l’œuvre du Saint-Esprit, sombrant dans les ténèbres. Seuls ceux qui ont accepté le nom de Jésus, comme Pierre, Jean et les autres disciples, ont reçu l’œuvre du Saint-Esprit et le salut du Seigneur. Cela nous fait comprendre que le nom de Dieu n’est pas immuable et qu’il change avec l’œuvre de Dieu dans une nouvelle ère. Cependant, peu importe comment le nom de Dieu change, Il reste le Dieu unique, et c’est seulement que Dieu est appelé différemment. La Bible dit : « Jésus Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement » (Hébreux 13:8). Que signifie ce verset ? En fait, cela veut dire que l’essence et le tempérament de Dieu sont immuables, mais cela ne signifie pas que le nom de Dieu est inaltérable. Il y a un passage des paroles qui explique cela très clairement : « Certains disent que Dieu est immuable. C’est exact, mais cela fait référence à l’immuabilité du tempérament et de la substance de Dieu. Ses changements de nom et d’œuvre ne prouvent pas que Son essence a changé ; en d’autres termes, Dieu sera toujours Dieu, et cela ne changera jamais. Si tu dis que l’œuvre de Dieu reste toujours la même, alors comment pourrait-Il achever Son plan de gestion de six mille ans ? Tu sais simplement que Dieu est à jamais immuable, mais sais-tu que Dieu est toujours nouveau, et jamais ancien ? Si l’œuvre de Dieu ne changeait jamais, alors aurait-Il pu amener l’humanité jusqu’à aujourd’hui ? Si Dieu est immuable, alors comment se fait-il qu’Il ait déjà accompli l’œuvre de deux ères ? […] et les paroles “Dieu est immuable” font référence à ce que Dieu a et à ce qu’Il est de manière inhérente. Peu importe, tu ne peux pas ramener l’œuvre de six mille ans à un instant ou le décrire par des paroles inertes. Telle est la stupidité de l’homme. Dieu n’est pas aussi simple que l’homme l’imagine et Son œuvre ne cessera pas après une seule ère. L’Éternel, par exemple, ne sera pas toujours le nom de Dieu ; Dieu peut aussi accomplir Son œuvre sous le nom de Jésus, ce qui démontre que l’œuvre de Dieu est toujours en progression » (Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (3) »). Ainsi, nous voyons que l’essence et le tempérament de Dieu sont immuables mais que Son nom peut changer. C’est-à-dire que Dieu a accompli différentes œuvres et a adopté différents noms à différentes ères, mais que Son nom soit Éternel ou Jésus, Son essence reste toujours la même. C’est toujours le même Dieu qui œuvre. Si le Seigneur prend un nouveau nom à Son retour, nous devrions accepter Son nouveau nom, et cela ne signifiera pas que nous trahissons le Seigneur Jésus, mais que nous marchons dans les pas de l’Agneau. Prenons l’exemple des pharisiens dans le Judaïsme. Ils ne savaient pas que le nom de Dieu changerait en fonction des ères, donc ils croyaient que seul le Messie était leur Dieu et leur Sauveur. Pour cette raison, quand Dieu a changé de nom pour accomplir l’œuvre de rédemption sous le nom de Jésus, les pharisiens L’ont condamné frénétiquement et se sont opposés au Seigneur Jésus, puis ont fini par Le crucifier, commettant ainsi un péché odieux qui leur a valu d’être punis par Dieu. Nous devrions tirer la leçon de l’histoire des pharisiens et y voir un avertissement. Nous ne devrions pas, en nous fondant sur nos propres conceptions et notre propre imagination, conclure que le nom de Dieu ne changera jamais, sans parler d’affirmer que le nom de Dieu dans les derniers jours sera toujours Jésus ; sinon, nous serions en train de délimiter Dieu.

Que signifie le fait que Dieu prenne des noms différents à différentes ères ?

Alors pourquoi Dieu prend-Il des noms différents à différentes ères ? Que signifie le changement de nom de Dieu ? Lisons le passage suivant : « “Éternel” est le nom que J’ai pris pendant Mon œuvre en Israël, et cela signifie le Dieu des Israélites (le peuple élu de Dieu) qui peut avoir pitié de l’homme, maudire l’homme et guider la vie de l’homme. Cela signifie le Dieu qui possède une grande puissance et est plein de sagesse. “Jésus” est Emmanuel, et cela signifie le sacrifice d’expiation qui est plein d’amour, plein de compassion et qui rachète l’homme. Il a fait l’œuvre de l’ère de la Grâce et représente l’ère de la Grâce, et ne peut représenter qu’une partie du plan de gestion. C’est-à-dire que seul l’Éternel est le Dieu du peuple élu d’Israël, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob, le Dieu de Moïse et le Dieu de tout le peuple d’Israël. Et ainsi dans l’ère actuelle, tous les Israélites, à part la tribu de Judas, adorent l’Éternel. Ils Lui font des sacrifices sur l’autel et Le servent portant des robes de prêtres dans le temple. Ce qu’ils espèrent, c’est la réapparition de l’Éternel. Seul Jésus est le Rédempteur de l’humanité. Il est le sacrifice d’expiation qui a racheté l’humanité du péché. C’est-à-dire que le nom de Jésus est venu de l’ère de la Grâce et existait en raison de l’œuvre de rédemption à l’ère de la Grâce. Le nom de Jésus existait pour permettre aux gens de l’ère de la Grâce de renaître et d’être sauvés, et c’est un nom particulier pour la rédemption de l’humanité tout entière. Ainsi, le nom de Jésus représente l’œuvre de la rédemption, et désigne l’ère de la Grâce. Le nom l’Éternel est un nom particulier pour le peuple d’Israël qui a vécu sous la loi. Dans chaque ère et chaque étape d’œuvre, Mon nom n’est pas sans fondement, mais a une signification représentative : chaque nom représente une ère. L’“Éternel” représente l’ère de la Loi, et est honorifique pour le Dieu adoré par le peuple d’Israël. “Jésus” représente l’ère de la Grâce, et est le nom du Dieu de tous ceux qui ont été rachetés pendant l’ère de la Grâce. Si l’homme avait toujours très envie de voir l’arrivée de Jésus le Sauveur au cours des derniers jours, et s’il s’attendait toujours à ce qu’Il arrive sous l’image qu’Il avait en Judée, alors tout le plan de gestion de six mille ans s’arrêterait à l’ère de la rédemption et ne pourrait pas progresser davantage. Par ailleurs, les derniers jours n’arriveraient jamais, et l’ère ne serait jamais terminée. C’est parce que Jésus le Sauveur est seulement pour la rédemption et le salut de l’humanité. J’ai pris le nom de Jésus pour tous les pécheurs dans l’ère de la Grâce, et ce n’est pas le nom par lequel Je vais mettre fin à toute l’humanité » (Extrait de « Le Sauveur est déjà revenu sur une “ nuée blanche” »). Ce passage nous explique ce que signifie le fait que Dieu prenne un nom différent à chaque ère. Le nom de Dieu à l’ère de la Loi était Éternel, ce qui représente l’œuvre que Dieu a accomplie à l’ère de la Loi, ainsi que le tempérament qu’Il exprimait aux hommes pendant cette ère, celle de la majesté, de la colère, de la malédiction et de la miséricorde. l’Éternel Dieu a proclamé la loi et les commandements, permettant aux gens de savoir ce qu’est le péché, comment vivre et adorer Dieu sur la terre. Ceux qui obéissaient à la loi et aux commandements pouvaient être bénis par Dieu, tandis que ceux qui violaient la loi étaient maudits et châtiés par Dieu. Ainsi, les Israélites sous la condamnation de la loi y obéissaient strictement, révéraient le saint nom de l’Éternel et vivaient sous la conduite de l’Éternel Dieu depuis des milliers d’années. À la fin de l’ère de la Loi, l’humanité était en danger d’être exterminée par la loi à cause de sa corruption grandissante, de son incapacité à se conformer à la loi et aux commandements, et du fait qu’elle n’avait pas de sacrifices à offrir à Dieu. Alors, afin de sauver l’humanité, Dieu a inauguré l’ère de la Grâce, pris le nom de Jésus, et accompli l’œuvre de rédemption. En d’autres termes, le nom de Jésus représente l’œuvre que Dieu a accomplie à l’ère de la Grâce, ainsi que le tempérament miséricordieux et aimant que Dieu a exprimé à l’ère de la Grâce. Le Seigneur Jésus a montré l’amour et la compassion les plus absolus, a offert à l’homme un chemin de rédemption et a finalement été crucifié pour racheter l’humanité afin qu’elle ne soit plus sous la condamnation de la loi et qu’elle ait l’opportunité de se présenter devant Dieu pour prier et profiter de Sa grâce et de Ses bénédictions. Nous voyons donc que Dieu a un nom fixe à chaque ère, mais qu’aucun nom ne peut Le représenter pleinement. Ainsi, à chaque étape et chaque œuvre nouvelle, Dieu va prendre un nom particulier, qui possède une signification temporelle, pour représenter Son œuvre et Son tempérament dans cette ère. De plus, nous voyons que Dieu est toujours nouveau et jamais ancien, et quand Il accomplira l’œuvre de la nouvelle ère, Il n’utilisera plus Son ancien nom. Ce n’est qu’en acceptant le nom de Dieu dans la nouvelle ère que nous pourrons bénéficier de l’œuvre du Saint-Esprit et obtenir l’approbation de Dieu.

Accueillir le retour du Seigneur en acceptant Son nouveau nom dans les derniers jours

Alors, le Seigneur va-t-Il changer de nom à Son retour ? En fait, certains versets de la Bible nous disent déjà que quand le Seigneur reviendra, Il prendra un nouveau nom, par exemple : « Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus ; j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau » (Apocalypse 3:12). « Je suis l’alpha et l’oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout Puissant » (Apocalypse 1:8). « Et j’entendis comme une voix d’une foule nombreuse, comme un bruit de grosses eaux, et comme un bruit de forts tonnerres, disant: Alléluia ! Car le Seigneur notre Dieu tout puissant est entré dans son règne » (Apocalypse 19:6). « Les quatre êtres vivants ont chacun six ailes, et ils sont remplis d’yeux tout autour et au dedans. Ils ne cessent de dire jour et nuit: Saint, saint, saint est le Seigneur Dieu, le Tout Puisant, qui était, qui est, et qui vient ! » (Apocalypse 4:8). « Et les vingt-quatre vieillards, qui étaient assis devant Dieu sur leurs trônes, se prosternèrent sur leurs faces, et ils adorèrent Dieu, en disant: Nous te rendons grâces, Seigneur Dieu tout puissant, qui es, et qui étais, de ce que tu as saisi ta grande puissance et pris possession de ton règne » (Apocalypse 11:16-17). D’après ces versets, nous pouvons dire que Dieu aura un nouveau nom. Nous pouvons donc être certains qu’à Son retour, le Seigneur ne sera pas appelé Jésus. De plus, beaucoup de versets indiquent que le nom de Dieu est le « Tout-Puissant ». Outre ces versets, d’autres mentionnent également le Tout-Puissant comme Apocalypse 15:3, Apocalypse 16:7, Apocalypse 16:14, Apocalypse 21:22, etc. Selon ces prophéties, quand le Seigneur reviendra accomplir Sa nouvelle œuvre, Son nom deviendra le Tout-Puissant. Et Dieu ouvrira une nouvelle ère et achèvera l’œuvre de l’ère de la Grâce sous le nom du Tout-Puissant, afin que les gens connaissent le tempérament de Dieu dans Son entier et honorent le nom du Tout-Puissant dans Sa grandeur. Si nous acceptons le nouveau nom de Dieu dans les derniers jours, nous aurons accueilli le retour du Seigneur Jésus.

Des membres de l’Église de Dieu Tout-Puissant témoignent aujourd’hui que le Seigneur Jésus est revenu et que Son nom est Dieu Tout-Puissant, ce qui confirme les prophéties de l’Apocalypse. Ils témoignent aussi que Dieu Tout-Puissant a exprimé de nombreuses vérités et accompli l’œuvre du jugement et de la purification de l’homme, et qu’Il va classer chaque personne selon sa nature et séparer le blé de l’ivraie. Ceux qui acceptent le jugement des paroles de Dieu et sont purifiés pourront être enlevés avant le désastre et entrer dans le royaume de Dieu, tandis que ceux qui refusent d’accepter le jugement des paroles de Dieu tomberont dans le désastre. L’œuvre du jugement par les paroles de Dieu Tout-Puissant accomplit ces prophéties de la Bible : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir » (Jean 16:12-13). « Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu. […] » (1 Pierre 4:17). « Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour » (Jean 12:48). « […] à l’époque de la moisson, je dirai aux moissonneurs: Arrachez d’abord l’ivraie, et liez-la en gerbes pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier » (Matthieu 13:30). D’après ces prophéties bibliques, Dieu Tout-Puissant est très probablement le Seigneur Jésus qui est revenu. S’agissant d’accueillir le Seigneur, nous devrions chercher et enquêter humblement, ce n’est qu’ainsi que nous éviterons de manquer notre chance d’accueillir le retour du Seigneur.

Nous recommandons :

Laissez un commentaire