Menu

Un grand incendie me fis réveillé en sursaut

Je m’appelle Ma Shun et je suis chrétien. Puisque mon usine ait été en plein essor et je pensais aussi que je devais gagner plus d’argent possible pendant que j’étais encore jeune, et que lorsque j’aurais gagné assez d’argent, je croirais en Dieu correctement, je ne participais donc pas régulièrement aux réunions. Jusqu’à un grand incendie m’a fait réveillé en sursaut, je vis qu’en cas de désastre, peu importe la richesse que l’on possède, cela disparaîtra à rien en clin d’œil. La richesse n’est qu’une externalité qui ne peut pas me sauver d’un désastre. Seul Dieu est ma seule confiance et mon salut.

Le midi du 20 juillet 2016, mes employés et moi étions en train de déjeuner dans la cuisine. Soudain, nous entendîmes fort bruit d’explosion. Je posai vite mes baguettes et je sortis de l’atelier en courant. En regardant vers la direction de la source du son, je découvris que c’était l’éclatement d’une chaudière dans l’usine avoisinante et elle commença à brûler fortement. À ce moment-là, les flammes atteignaient plusieurs mètres de haut. Cette usine se trouvait au nord de la mienne et les deux usines étaient bien proches l’une de l’autre. À présent, le vent soufflait très fort et il pourrait souffler le feu vers mon usine à n’importe quel moment. Je ne sais pas quoi faire en voyant cette scène. Sans me donner le temps de réfléchir, je criai immédiatement à mes employés de partir rapidement. À mes mots, ils s’empressèrent de sortir. Pendant que je les évacuais, je priais Dieu sans cesse dans mon cœur : « Dieu, le feu est si inattendu. Puisses-tu me guider. Dieu, je ne peux rien faire d’autre que de tout remettre entre Tes mains. Je crois que toutes choses sont dans Tes mains… »

Lorsque ma famille et moi courûmes sur la route et regardâmes vers les bâtiments de l’usine, les flammes atteignaient jusqu’à plus de 10 mètres de haut et le bâtiment en feu soufflait d’épais nuages noirs de fumée, qui remplissait l’air. En outre, le bâtiment de mon usine était enveloppé de fumée. Je me suis dit : « Le feu brûle si violemment. Mon usine est vouée à être transformer en cendre. » À ce moment-là, ma femme me dit avec inquiétude : « Il y a 30 000 yuans en espèces dans notre coffre-fort à l’étage. Je dois y aller le chercher rapidement. » Je m’empressais de l’intercepter et je dit avec anxiété : « Le feu est si féroce. Tu t’intéresses plus à l’argent qu’à ta propre vie ! » Elle changea d’avis, entendant mes mots. Même si je venais de lui dire cela, dès que je pensai que je perdrais notre argent et notre usine, je ressentis une tristesse indicible. A ce moment-là, je pensais aux paroles de Job, « L’Éternel a donné, et l’Éternel a ôté ; que le nom de l’Éternel soit béni ! » (Job 1, 21). Oui. Job ne se jamais plaignit contre Dieu mais exalta Son nom, lorsque tant de possessions de Job furent enlevées. Aujourd’hui, peu importe ce qui m’arriva, je serais prêt à obéir : Je me sentis mieux dans mon cœur, avec cette pensée.

Ainsi, nous étions debout sur la route et n’osions pas nous approcher de mon usine. Certains spectateurs autour de nous utilisèrent leurs téléphones portables pour prendre des photos et les mettre ensuite sur Internet. D’autres parlèrent à voix basse : « Le feu est si grand. L’usine ne peut être sauvée. » « Oui. ils sont si proches. » J’étais en train de souffrir en quelque sorte, en entendant leurs paroles, Puis je pensai aux paroles de Dieu : « Où tu iras tous les jours, ce que tu feras, qui ou ce que tu rencontreras, ce que tu diras, ce qui t’arrivera – tout cela peut-il être prédit ? Les gens ne peuvent pas prévoir tous ces événements, encore moins contrôler la façon dont ils se développent. Dans la vie, ces événements imprévisibles se produisent tout le temps et ils sont des événements quotidiens. Ces vicissitudes quotidiennes et la façon dont elles se déroulent, ou leurs modes opérationnels, sont des rappels constants à l’humanité que rien ne se passe au hasard, que le cours de développement que prennent ces choses et leur caractère inévitable ne peuvent pas être changés par la volonté humaine » (Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique III ».

En méditant sur les paroles de Dieu, je ne pouvais m’empêcher de penser : « Dieu me rappelle-t-Il à travers ces choses et ces gens ? Lorsque j’ai réfléchi sur le temps depuis que je crus en Dieu, même si je prétendais croire en Dieu, je ne faisais que gagner de l’argent. » En y pensant, je priai silencieusement Dieu, « Oh, Dieu. J’ai cru en Toi et je t’ai suivi extérieurement, mais j’étais résolu dans ma poursuite du succès financier. Le grand incendie s’est abattu sur moi aujourd’hui. Sûrement, il y a une bonne raison d’être derrière tout cela. Quelle qu’en soit la conséquence, je t’obéirai. Puisses-tu me protéger de me plaindre contre toi. »

A ce moment-là, les policiers arrivèrent, ils bloquèrent la scène de l’incendie et demandèrent à tout le monde de rester à 400 mètres de mon usine. Pendant ce temps, le feu devint de plus en plus immense de l’autre côté du bâtiment de l’usine, et la température devint de plus en plus élevée. La vague de chaleur se précipita continuellement vers nous. Avant l’arrivée des camions de pompiers, les flammes se propagèrent à mon usine. Je vis clairement que mes nombreuses années d’efforts minutieux étaient sur le point de disparaître et de réduire à néant, mais je ne pouvais que rester là, impuissant, à regarder de loin. Je ne pus pas m’empêcher de soupirer : « Je travaillai toute ma vie, mais à la fin, toutes mes souffrances ne serviront à rien. Je me sentais si insignifiant face au désastre. La seule chose que je pouvais faire était de me conformer à la volonté de Dieu. Les camions de pompiers arrivèrent en retard. Il fallut beaucoup de temps pour éteindre l’incendie. »

Lorsque l’accès à la scène fut accordé aux personnes, je courus dans mon bâtiment d’usine. Je stupéfiai de la scène devant mes yeux. Tout restait intact et était encore bon. Que c’est incroyable ! Je sentirai vraiment que le désastre est bien entre les mains de Dieu. Comme Dieu le dit : « C’est Moi qui provoque la catastrophe et elle est bien sûr orchestrée par Moi. […] » (Extrait de « Tu dois préparer suffisamment de bonnes actions pour ta destination »). « […] toutes les choses, qu’elles soient vivantes ou mortes, évolueront, changeront, se renouvelleront et disparaîtront conformément aux pensées de Dieu. C’est de cette manière que Dieu préside sur toutes les choses » (Extrait de « Dieu est la source de la vie de l’homme »). Dieu a vraiment l’autorité et le pouvoir. Il est vraiment le seul vrai Dieu qui règne sur toutes choses. A ce moment-là, je ne pus m’empêcher de pleurer de joie, offrant une prière d’action de grâce à Dieu, « Oh, Dieu ! Merci pour ton amour et ta pitié pour moi. Tu ne me traitas pas en fonction de ma désobéissance. A partir de maintenant, je suis prêt à croire en Toi véritablement et à rendre Ton grand amour. » Par la suite, les employeurs vinrent successivement. Ils dirent tous avec stupéfaction « Oh, notre patron est tellement chanceux ! Notre usine n’est pas endommagée. Dieu en qui croit notre patron veille vraiment sur sa maison. »

Plus tard, j’allai à l’usine d’à côté et je vis qu’ils perdirent très lourdement. Leur bâtiment d’usine était brûlé jusqu’au plaques en fer ; même les piliers d’acier se plièrent dans le feu ; leur équipement, leurs voitures et leurs chariots élévateurs étaient réduites en ferraille. Je vis aussi que les fenêtres d’une autre usine à côté de celle-ci furent réduites en morceaux, Ils ont aussi perdu beaucoup de biens. Les gens autour de moi disaient : « C’est vraiment étrange. Il est clair que le vent souffle en direction du nord. L’usine-ci est plus loin que la vôtre, a subi un désastre ; tandis que la vôtre n’est pas endommagée. Quelle chance vous avez ! » A ces paroles, je savais que c’est la puissance de Dieu, et c’est aussi la protection de Dieu. J’offris la louange et la gratitude de Dieu dans mon cœur.

A travers cette grande incendie, je vis que dans la vie de chacun, même s’il se précipite et est toujours occupé, peu importe combien d’argent il gagna, ce sera futile sans les soins et la protection de Dieu, C’est comme Dieu le dit : « sans l’attention, la protection et la provision de Dieu, l’homme ne peut pas recevoir tout ce qu’il est censé recevoir, quelle que soit l’assiduité de ses efforts ou l’ardeur de sa lutte » (Extrait de « Dieu est la source de la vie de l’homme »). Personne ne soupçonnait que mon usine était restée intacte dans une incendie aussi immense Tout aurait été brûlé sans la protection de Dieu. Aujourd’hui, à partir de ce fait, je réalisai que Dieu me rappela que je ne devais pas croire en Dieu partiellement et négligemment comme avant. Si je ne poursuivais pas la vérité et la vie, est-ce que croire en Dieu de cette façon ne serait pas complètement futile à la fin ? En conséquence, je priai Dieu, « Oh, Dieu. Merci pour Ta protection et Ton grand amour. Je me fus tellement rebellé contre Toi. Afin d’obtenir de l’argent, je ne me souciais pas de ma propre vie. Cependant, tu ne m’abandonna jamais, en plus tu me sauves toujours. De l’incendie, je sais que peu importe combien d’argent je gagne, face au désastre, je vais m’effondrer au premier coup. Dieu, je suis prêt à Te donner mon cœur et à croire en Toi sincèrement. Je ne poursuis plus des choses insignifiantes. Je veux utiliser mes actions réelles pour rendre ton amour. »

Dès lors, je menai une vie normale dans l’église, j’eus souvent des réunions et lu la parole de Dieu avec mes frères et sœurs. Je me sentais consolé et gratifié dans mon esprit.

Traduction par Christopher azibo

Laissez un commentaire