Menu

Travailler dur pour le Seigneur signifie-t-il aimer le Seigneur ?

Mon doute : Travailler dur pour le Seigneur signifie-t-il L’aimer ?

Un jour d’octobre, quand frère Yang et moi sommes allés au village de Yang pour répandre l’évangile, nous sommes passés à côté d’une rizière et avons vu des villageois récolter le riz sous le soleil brûlant. Je n’ai pas pu m’empêcher de m’arrêter et de réfléchir : Le riz à la maison devrait aussi être récolté, est-ce que ma femme est capable de le faire seule ? A ce moment, le frère Yang a semblé lire dans mes pensées et a dit « Frère Wen, le riz de votre famille serait aussi prêt à être récolté, n’est-ce pas ? Il est tellement rare de voir des gens comme vous qui sont capables d’abandonner leur famille pour répandre l’évangile pendant tant d’années ! »

J’ai souri faiblement et j’ai dit : « Merci au Seigneur ! Frère Yang, je veux discuter de quelque chose avec toi. Récemment j’ai réfléchi à cette question : Ces années, puisque nous avons travaillé dur pour le Seigneur et abandonné nos familles et nos emplois pour Lui, répandant Son évangile partout, soutenant des frères et sœurs faibles et négatifs, sommes-nous vraiment considérés comme ceux qui aiment le Seigneur ? Serons-nous amenés dans le royaume des cieux lorsque le Seigneur reviendra ? »

Le frère Yang a dit avec confiance et fermeté : « Le Seigneur Jésus dit : “Je vous le dis en vérité, il n’est personne qui, ayant quitté, à cause de moi et à cause de la bonne nouvelle, sa maison, ou ses frères, ou ses sœurs, ou sa mère, ou son père, ou ses enfants, ou ses terres, ne reçoive au centuple, présentement dans ce siècle-ci, […] dans le siècle à venir, la vie éternelle” (Marc 10:29-30). Le Seigneur Jésus a dit très clairement. Si nous sommes capables de tout abandonner pour travailler dur et payer un prix pour le Seigneur, en répandant l’évangile pour étendre les églises et paître les frères et sœurs, alors nous sommes en accord avec Sa volonté. Si nous faisons ce que le Seigneur dit, alors nous sommes des personnes qui aiment Dieu, et quand le Seigneur reviendra, Il nous amènera dans le royaume des cieux, ceci ne peut être mis en doute ».

J’ai dit : « Frère Yang, j’y pensais comme toi. Cependant, j’ai vu le Seigneur Jésus dire un jour : “Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? n’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité” (Matthieu 7:22-23). Ces personnes qui prêchaient, chassaient les démons et faisaient des miracles au nom du Seigneur devraient avoir beaucoup souffert et beaucoup abandonné. Il va de soi qu’ils devaient être ceux qui aimaient le Seigneur, mais pourquoi le Seigneur Jésus les condamnait-il encore et les appelait-il les malfaiteurs ? Après lecture de ces paroles, j’ai l’impression que nous avons peut-être mal interprété ce que le Seigneur Jésus a dit. Nous ne pouvons pas dire simplement que maintenant nous sommes ceux qui aiment le Seigneur, qu’en pense-tu ? »

Travailler dur pour le Seigneur signifie-t-il aimer le Seigneur ?

Après un court silence, le frère Yang a dit : « Tu as raison ! Ceci est une chose à laquelle je n’avais jamais prêté attention à l’époque. Après ton échange, j’ai réalisé que ce n’est pas un petit problème. Demandons à propos à notre collaborateur Jiang puisque nous allons lui rendre visite. »

J’ai répondu « D’accord ! J’ai entendu dire que notre collaborateur Jiang a obtenu de la lumière en étudiant à d’autres endroits. Peut-être en communiquant avec le Seigneur, Il nous amènera à résoudre nos doutes. »

La première réponse du frère : Mesurer en se Basant sur les Actions Externe N’est pas Précise

Lorsque nous sommes arrivés à la maison de notre collaborateur Jiang, nous avons vu la Sœur Wang et le Frère Sun. Après les salutations, j’ai posé à mon collaborateur Jiang la question dont j’avais discuté avec le Frère Yang plus tôt. Le frère Yang a également dit : « Frère Jiang, d’après ce que je comprends de cette question : J’ai souffert les moqueries et le rejet de mes parents et amis pour croire en Dieu ; j’ai abandonné mon travail de fonctionnaire et mon mariage pour croire en Dieu… Je pense que je devrais être considéré comme des gens qui aiment le Seigneur ! »

Collaborateur Jiang a souris et a dit : « Merci Seigneur. Dans le passé, nous avons toujours pensé qu’aimer le Seigneur, il faut abandonner notre travail, les enfants et les parents pour répandre l’évangile du Seigneur, ou souffrir, payer un prix et faire plus de travail. J’avais une nouvelle compréhension de cette question, seulement à ce moment où je suis allé étudier dans d’autres endroits. Le Seigneur Jésus dit : “Je vous le dis en vérité, il n’est personne qui, ayant quitté, à cause de moi et à cause de la bonne nouvelle, sa maison, ou ses frères, ou ses sœurs, ou sa mère, ou son père, ou ses enfants, ou ses terres, ne reçoive au centuple, présentement dans ce siècle-ci, […], et, dans le siècle à venir, la vie éternelle” (Marc 10:29-30). Ceci signifie que lorsque nous dépensons vraiment pour le Seigneur sans calculs et sans impuretés juste pour Le satisfaire, alors ce que nous faisons s’accorde avec la volonté du Seigneur. Si nos actions sont mélangées avec des impuretés, des calculs, des motifs et des objectifs personnels, et que nous nous servons de notre œuvre pour le Seigneur comme capital pour entrer dans le royaume des cieux, ou que nous profitons de cette occasion pour nous exalter et nous vanter, voulant que les gens nous respectent et nous adorent, alors nous ne sommes pas le peuple qui aime Dieu, mais plutôt les pharisiens qui se sont opposés à Dieu.

Lisons la bible, elle dit : “Toutes les voies de l’homme sont pures à ses yeux ; Mais celui qui pèse les esprits, c’est l’Éternel” (Proverbes 16:2). Les pharisiens expliquaient les saints écritures et enseignaient les fidèles dans les synagogues et ils étaient capables de voyager et œuvrer dur et souffrir pour le Seigneur. Les personnes pensaient qu’ils étaient ceux qui aimaient le plus Dieu et aussi ceux qui plaisent à Dieu. Cependant, lorsque le Seigneur Jésus est venu œuvrer, non seulement ils n’ont pas cherché Dieu avec humilité, ils l’ont condamné et résisté avec frénésie, et ils ont même crucifié le Seigneur Jésus sur la croix. Ceci explique que les pensées humaines ne sont pas fiables ! Si les pharisiens aimaient vraiment le Seigneur, ils devraient mettre de côté leurs idées et leur imagination pour écouter le Seigneur Jésus, lorsqu’ils entendaient comment les sermons du Seigneur Jésus étaient bien plus élevés que les leurs. Mais, ils ont plutôt directement condamné et rejeté le Seigneur Jésus. Ceci signifie qu’ils expliquaient les Écritures pour se vanter et se faire adorer et imiter par les gens. Leur piété superficielle et leur dur labeur étaient tous utilisés pour tromper les gens, et ils voulaient que les gens les adorent, les suivent et leur obéissent, afin qu’ils puissent maintenir leur statut et leur bol de riz. De telles personnes ne sont pas celles qui aiment le Seigneur, mais plutôt celles qui s’opposent à Lui. Tout comme ce que le Seigneur Jésus les condamnaient : “Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous ressemblez à des sépulcres blanchis, qui paraissent beaux au dehors, et qui, au dedans, sont pleins d’ossements de morts et de toute espèce d’impuretés. Vous de même, au dehors, vous paraissez justes aux hommes, mais, au dedans, vous êtes pleins d’hypocrisie et d’iniquité” (Matthieu 23:27-28).

Nous pouvons nous associe à l’exemple des pharisiens. Nous avons équipé beaucoup de connaissance de la Bible et nous avons expliqué les lettres et les doctrines aux frères et sœurs. Cependant, la plupart du temps, lorsque nous rentrons à la maison, nous ne savons pas comment exercer les paroles de Dieu et nous vivons dans un cycle de péchés et de confessions. Lorsque nous obtenions des résultats dans notre travail pour le Seigneur, ou lorsque nous étions emprisonnés et souffrions de suite de notre foi dans le Seigneur, nous faisions toujours étalage de notre nature supérieure, nous nous mettions dans une position éminente donnant enseignant les autres ; lorsque nous avons dépensé et abandonné beaucoup pour le Seigneur, mais à la fin nous n’avons pas reçu les récompenses et les bénédictions de Dieu, mais plutôt les désastres sont arrivés à nos familles, nous nous plaignions beaucoup et même nions et trahisons Dieu ; lorsque nous allions soutenir des frères et sœurs négatifs et faibles plusieurs fois mais que nous échouions, nous ne voulions pas le faire encore, nous les rabaissons même, etc. Nous pouvons voir à partir de tout ceci, nous avons des impuretés en nous quand nous dépensons et souffrons pour Dieu. Peut-être que nous voulons des réputations et un statut, nous voulons des exaltations de la part des gens ; peut-être que nous voulons que nos familles soient en sécurité sans désastre et que nous espérons obtenir des récompenses et des bénédictions de Dieu, etc. Nos motivations et nos points de vue sont erronés, et lorsque nous servons Dieu, ils nous dirigent, alors nous ne pouvons pas être appelés comme des gens qui aiment Dieu. »

Après avoir entendu l’échange du collaborateur Jiang, le frère Yang a réfléchi pendant un certain temps et a dit de manière embarrassé : « Tout ce que tu as dit est tout à fait en accord avec les faits. En effet, j’ai abandonné mon travail et renoncé à mon mariage pour être amené dans le royaume des cieux. Si ce n’était pas pour les belles aspirations et promesses, je n’aurais rien abandonné. »

J’ai dit : « Frère Jiang, après votre exposé sur la substance du vaillant travail des pharisiens, je me rends compte qu’il y avait tant de choses qui n’étaient pas en accord avec la volonté de Dieu dans leurs dépenses pour Dieu. Et à ce titre, mesurer si une personne aime vraiment Dieu ne devrait pas être basé sur ses actions extérieures, mais sur les intentions derrière ses actions et les conséquences de ce qu’il a fait. Si nous ne savons pas comment faire différence, nous prendrions le mauvais parcours et deviendrions des gens qui s’opposent à Dieu ! ».

Réponse numéro deux : Quel Type de Personnes Sont Réellement Considérées comme des Personnes Qui Aiment le Seigneur ?

Le frère Yang a continué : « Frère Jiang, d’après ton échange, je voir que nous empruntons les même voies des pharisiens. C’est trop dangereux ! Frère Jiang, quel type des personnes sont réellement considérées comme celles qui aiment le Seigneur ? Que devrions-nous faire pour devenir des gens comme eux ? Veillez échanger plus avec nous. »

A dis le collaborateur Jiang : « Pour cette question, nous devrions d’abord regarder ce que le Seigneur Jésus exige de ceux qui aiment Dieu. Lisons quelques Écritures du Siegneur Jésus : “Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, […] Celui qui ne m’aime pas ne garde point mes paroles” (Jean 14:23-24). “Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples” (Jean 8:31). “Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même” (Matthieu 22:37-39). Le Seigneur Jésus nous a demandé de vivre les paroles de Dieu et d’aimer notre Dieu de tout notre cœur, âme et esprit. Seuls ceux qui répondent aux exigences sont considérés comme des personnes qui aiment vraiment Dieu. Ici, Il parle d’aimer Dieu de tout notre cœur, ce qui signifie que lorsque nous œuvrons pour le Seigneur, nous ne devons pas le faire de manière superficiels, mais avec un cœur honnête ; lorsque nous rencontrons des difficultés, nous ne devons ni rétrécir légèrement ni nous plaindre, mais exercer selon les paroles de Dieu et obéir à Dieu et chercher Sa volonté. Peu importe ce que Dieu exige de nous, même si cela entre en conflit avec nos conceptions, nous ne devrions pas donner des excuses, ou faire des conditions, ni poursuivre pour notre gloire, notre statut et l’intérêt de notre chair. Nous devrions remplir nos responsabilités silencieusement et être fidèles à la commission de Dieu jusqu’à la mort. Par conséquent, les gens qui aiment vraiment le Seigneur ont la connaissance de Dieu, ils sont loyaux et obéissants à Dieu, et exaltent toujours Dieu dans leurs cœurs. Même s’ils doivent payer un prix énorme, ils n’ont pas de plaintes et ils suivent et aiment Dieu. Tout comme Job, il craignait Dieu et évitait le mal, il était totalement un homme juste. Peu importe si Dieu donne ou a repris, peu importe si Dieu accorde des bénédictions ou envoie des désastres, il pouvait vénérer et louer Dieu, et il a tout fait selon les paroles de Dieu, donc il a été approuvé par Dieu. Ou comme Pierre, il a offert sa vie entière à Dieu. Il n’a jamais utilisé toutes les souffrances qu’il a endurées et les prix qu’il a payés comme capital, il ne s’est jamais exalté et témoigné, mais au contraire, il avait toujours des remords et des bouleversements comme il ne pouvait pas toujours satisfaire le Seigneur. En ce qui concerne la commission du Seigneur, Pierre paitrait les églises strictement selon Sa volonté et Ses exigences. Il n’a jamais prié le Seigneur pour quoi que ce soit en raison de ses acquis et de ses pertes, mais seulement pour un cœur qui peut aimer le Seigneur. A la fin, Pierre a été crucifié à l’envers sur la croix, il s’est soumis au Seigneur sans se plaindre jusqu’à la mort. Voici une personne qui aime vraiment le Seigneur et qui est approuvé et béni par Lui. C’est pourquoi Dieu a donné à Pierre la clé du royaume des cieux. Par conséquent, pour mesurer si une personne aime vraiment Dieu on ne peut pas se basé sur ses actions externes d’abandonner, de dépenser et de travailler dur, mais plutôt sur le fait de savoir si elle a un cœur honnête, et craint vraiment Dieu, si elle est loyale envers Dieu lorsqu’elle fait face à des épreuves, et si elle peut se soumettre totalement à Dieu lorsque l’œuvre de Dieu est en conflit avec ses conceptions. Si une personne peut aimer et se soumettre à Dieu absolument dans n’importe quelles circonstances, elle est vraiment aimant Dieu, alors elle est qualifiée à recevoir les promesses de Dieu d’entrer dans le royaume des cieux. »

Comprends la Vérité et Soit Libéré dans l’Esprit

J’ai dit : « Frère Jiang, après ton échange, je réalise que lorsque nous travaillons pour le Seigneur, nous devons avant tout le faire selon Ses paroles et avec un cœur d’aimer Dieu. Indépendamment de ce que nous affrontons, nous devons prier et compter sur le Seigneur sans nos motifs personnels et nos impuretés, être vraiment sel et lumière. Alors nous pouvons sûrement être considérés comme des personnes qui aiment le Seigneur. Cependant, depuis plus de dix ans, je ne m’occupe que de mon travail, cherchant à faire l’objet d’une haute considération et d’éloges de la part des gens. Bien que j’aie beaucoup voyagé, fait beaucoup de travail et aussi beaucoup souffert, je ne me suis pas concentré sur l’exercice des paroles du Seigneur. Jusqu’à aujourd’hui, je ne peux toujours pas satisfaire les exigences d’aimer le Seigneur de tout mon cœur, âme et esprit, et je ne peux pas non plus aimer les autres comme moi-même. Et j’ai aussi souvent menti et péché. Il est vrai que je suis toujours une personne sale et corrompue. Ma foi en Dieu est tout comme les pharisiens, comment je peux être considéré comme quelqu’un qui aime le Seigneur. Je ne suis rien comparé à Job et Pierre. Je dois aspirer à être quelqu’un qui aime Dieu dans l’avenir, sinon, je serais abandonné par le Seigneur quand Il reviendra. »

Le frère Yang s’est soudainement réalisé et a dit : « Maintenant, je vois que mesurer si une personne aime réellement Dieu devrais dépendre principalement de sa capacité à se soumettre à Dieu et à suivre la voie de Dieu, à dépenser sincèrement pour Dieu. S’il dépense pour le Seigneur avec des motifs personnels et un désir exagéré, alors il n’aime pas encore Dieu. Seul celui qui adore Dieu en esprit et en vérité est considéré comme Dieu d’amour. J’ai abandonné mon travail, renoncé à mon mariage, dépensé et travaillé dur pour le Seigneur toutes ces années, mais j’ai fait ceux-là pour recevoir des récompenses et entrer dans le royaume des cieux. Je ne suis pas celui qui aime Dieu ! »

La sœur Wang et le frère Sun se sont également exprimé qu’ils ne continueraient pas à chercher comme ils le faisaient auparavant, mais qu’ils chercheraient à aimer le Seigneur comme Job et Pierre. Tout le monde a approuvé joyeusement d’un signe de tête.

Laissez un commentaire