Menu

Le salut miraculeux, j’ai trouvé la voie de la délivrance du péché

En 2005, je suis tombée gravement malade. Mon mari m’a invitée à chercher les moyens pour la guérison, mais sans succès. Alors que je n’avais nulle part où aller, j’ai entendu dire que ma condition s’améliorerait une fois que je pouvais croire dans le Seigneur Jésus. Je me suis donc rendue à une église pour chercher de l’assistance auprès d’un pasteur. Après que le pasteur eut prié pour moi à plusieurs reprises, j’ai peu à peu recouvré de ma maladie. Dès lors, j’ai cru que le Seigneur Jésus est le vrai Dieu. Dans mon temps libre, je me rendais à l’église pour vénérer, mais je ne lisais pas la Bible ni priais fréquemment. En août 2013, mon mari a été soudainement appréhendé et jeté en prison à la suite d’une transaction commerciale, faisant face à l’éventualité de passer le reste de sa vie en prison. Ce fut comme un éclair par un temps ensoleillé, et j’étais désemparée. Impuissante, je ne pouvais que jeûner constamment, et persévérer dans mes prières au Seigneur. Je remercie le Seigneur pour avoir exaucé mes prières. Deux mois plus tard, mon mari a été libéré.

Cette expérience m’a profondément touchée. J’ai personnellement expérimenté que le Seigneur est pour moi la véritable aide qui ne manque jamais, et qu’Il est Celui sur qui il me faut compter à tout moment, donc j’ai résolu de rester toujours aux côtés du Seigneur, et de mieux Le servir. Dès lors, je prenais souvent le pasteur pour répandre l’évangile et rendre témoignage dans le village. Je n’ai jamais été absente aux réunions hebdomadaires et je paie également la dîme de mon salaire. En temps ordinaires, lorsque je suis à la maison, je réunis toute ma famille pour prier et lire la Bible chaque matin et soir. Du fait que nous vivions une vie assez riche, mes jeunes frères, neveux, nièces, et quelques orphelins, tous s’étaient tournés vers nous. Au maximum, il y avait 22 personnes chez moi. Bien que je ne sois pas instruite et ne puisse pas prêcher, par ma foi au Seigneur, je suis un modèle. À cette époque, mon plus grand souhait était que chaque membre de ma famille puisse être un bon croyant dans le Seigneur et servir sincèrement le Seigneur. Par conséquent, j’ai déployé des efforts pour agir selon les enseignements du Seigneur dans la vie réelle, dans l’espoir que mon comportement stimulerait positivement toute ma famille. En même temps, je jugeais que tant que je poursuivais et me dépensais de cette manière, avec persistance et persévérance jusqu’au bout, j’allais certainement entrer dans le royaume des cieux.

Cependant, pour une raison que j’ignore, ma foi s’est soudainement refroidie en 2016, et j’ai fréquemment vécu dans la négativité et la faiblesse. Je ne pouvais pas sentir la présence du Seigneur, beaucoup moins je ne pouvais pas pratiquer Ses enseignements. Chaque fois que je voyais que les membres de ma famille ne se conformaient pas à ma volonté, je ne pouvais pas m’empêcher de m’emporter. Même jusque dans les petites choses comme balayer et passer la serpillière, si cela n’était pas agréable à mes yeux, je harcelais les autres sans cesse. D’ailleurs, je me disputais souvent à la maison avec mon mari pour des futilités. En conséquence, tout le monde s’est lassé et a eu peur de moi, et m’évitait souvent. En fait, chaque fois que je m’emportais ou me querellais avec ma famille, je me sentais très triste et condamnée, pensant : « Je crois au Seigneur. Comment se fait-il que je pèche en paroles ? » Mais rien ne changeait après la confession de mes péchés. Ce qui m’attristait davantage était que, de par mon influence, ils perdirent tout intérêt à se réunir et à lire la Bible. Non seulement j’ai failli de les inciter à aller de l’avant, mais je les ai découragés. Je ne saurais dire combien de fois je suis venue devant le Seigneur pour prier, « Seigneur, je Te rends toujours triste et Te déçois. J’ai clairement résolu de ne rien faire absolument qui Te déplaise. Mais alors, je n’arrive pas à m’empêcher de pécher. Je brise toujours mes promesses, je T’attriste donc constamment. Ô Seigneur, puisse-Tu m’aider. Je ne veux réellement pas vivre dans ce genre d’état, et je ne veux être redevable à aucune âme, beaucoup moins être une personne qui sera abandonnée de Toi. »

Ô Seigneur, puisse-Tu m’aider.

Pour éviter toute dépression, j’ai décidé de renforcer mes efforts en lisant la Bible, et me rendais même sur une montagne pour jeûner et prier. Cependant, il y avait des moments où je ne lisais que quelques versets dans la Bible et mes yeux se brouillaient ; je m’endormais avant de faire ma prière. Je ne voulais pas abandonner, alors je suis allée visiter quelques Églises locales, dans l’espoir de trouver une Église avec l’œuvre du Saint-Esprit. Contre toute attente, la situation dans la plupart des Églises était la même. Partout, les croyants sont devenus négatifs et faibles, convoitant les plaisirs du monde. Confronté à l’état de l’Église, le pasteur m’a dit qu’il n’importe pas au Seigneur que nous soyons faibles ; tant que nous ne nous sommes pas éloignés de la voie du Seigneur ou ne Le trahissons, mais nous continuons à nous dépenser et à nous sacrifier pour Lui, et à persévérer jusqu’à la fin, nous, croyants, pourrons sûrement entrer dans le royaume des cieux. À première vue, ces paroles semblaient être justes, mais je ne m’étais jamais sentie rassurée.

Dans ma confusion, un jour de novembre 2017, j’ai fait connaissance avec sœur Qin d’Allemagne sur Facebook. Un jour, je lui ai envoyé un message parce que je me sentais vraiment en détresse et mon esprit était assombri, ce qui signifiait que j’étais désireuse de retrouver ma foi et mon amour pour le Seigneur. Elle a échangé avec moi, « Présentement, il y a une désolation généralisée dans le monde de la religion et la faim y sévit. Les croyants ne peuvent pas sentir la présence du Seigneur, et leur esprit s’est assombri et affaibli. Ils ont perdu leur cœur d’amour pour le Seigneur, et cela devient de plus en plus facile pour eux de suivre la chair pour pécher, et ils ne peuvent pas s’en tenir aux enseignements du Seigneur. Ces conditions sont très dangereuses. Nous devons être vigilants et prier davantage. Je vais vous envoyer un paragraphe de paroles et vous pourrez le lire. » C’est alors que je vis les paroles qui disaient : « Si tu es incapable de rassembler la force en toi pour aimer Dieu, alors comment peux-tu prier ? Tu devrais dire : “O Dieu ! Mon cœur est dans l’incapacité de T’aimer véritablement, je veux T’aimer mais je manque de force. Que devrais-je faire ? Je souhaite que Tu ouvres les yeux de mon esprit, je veux que Ton Esprit touche mon cœur, afin que devant Toi je me dépouille de tous les états passifs, et sans contraintes de qui que soit, objet ou chose ; j’ouvre complètement mon cœur devant Toi, […] Maintenant, je poursuis T’aimer, et que Tu me laisse T’aimer ou pas, et quelle que soit la façon dont Satan se mêle, je suis déterminé à T’aimer”. Lorsque tu rencontres de telles choses, tu pries de cette façon. Si tu le fais tous les jours, la force d’aimer Dieu S’élèvera graduellement. » (Extrait de « Concernant la pratique de la prière »)

Le salut miraculeux, j’ai trouvé la voie de la délivrance du péché

Après avoir lu ce passage, j’ai versé des larmes, en pensant : « Ces paroles sont vraiment bonnes, elles correspondent parfaitement à ma condition actuelle. Il me faut faire une prière à cœur ouvert comme celle-ci à Dieu. » En lisant ces paroles, je sentis mon cœur se rapprocher de plus en plus de Dieu, et qu’une puissance se déversait dans mon cœur. Puis elle m’a dit : « Ma sœur, si nous sommes privés de la présence du Seigneur dans notre foi au Seigneur, nous ne pouvons pas gagner Sa reconnaissance. Donc, nous ne pouvons simplement pas tomber dans une condition de négativité et de faiblesse, mais au contraire, nous devons chercher Son apparition d’une façon positive. Ce n’est qu’en trouvant les traces du Seigneur et la fontaine intarissable de vie que notre esprit assoiffé peut obtenir nourriture et soutien, et que notre foi et notre amour peuvent être restaurés. C’est maintenant les derniers jours, et les prophéties du retour du Seigneur dans la Bible se sont fondamentalement accomplies. À ce moment critique de l’accueil du Seigneur, nous devrions tenir plus de réunions, chercher la vérité, et rechercher l’apparition du Seigneur avec les frères et sœurs qui poursuivent la vérité. De cette façon, nous pouvons trouver les traces du Seigneur, et ne pas être abandonnés du Seigneur.

Par la suite, sœur Qin m’a présenté sœur Lucy et sœur Xiling. Lorsque les sœurs m’ont invitée à des réunions, je pensais qu’elles allaient interpréter la Bible avec moi. Arrogante, je pensais connaître déjà de quoi elles allaient parler. Par conséquent, je ne me présentais pas souvent en ligne, et même si j’ai parfois eu une brève rencontre avec elles, j’étais distraite. Une fois, je les ai entendues dire : « le nom de Dieu change toujours lorsque Son œuvre change, de sorte que Dieu ne porte plus le nom de Jésus au moment où Il vient accomplir Son œuvre dans les derniers jours, mais Il est appelé du nom de Dieu Tout-Puissant ». A ce moment-là, je m’accrochais encore aux lettres de la Bible, croyant que ce n’est qu’en priant au nom du Seigneur Jésus que nous pourrions être sauvés, alors je ne m’étais intéressée ni aux réunions ni à la recherche. Désobéissante que j’étais, Dieu n’a pas renoncé à me sauver, mais continuait à me toucher. Un matin, je me suis sentie tout à coup vide et ennuyée, donc j’ai ouvert YouTube et entré les mots « L’Église de Dieu Tout-Puissant », qui avait été mentionnée par les sœurs. Je ne m’attendais pas à voir autant de films et de vidéos évangéliques sur les pages qui s’étaient affichées. J’ai cliqué sur les vidéos “Awakening in the Adversity of Persecution” et « Douceur dans l’adversité » et j’ai commencé à regarder. Pendant que je regardais, j’ai été profondément attirée et émue par les expériences des protagonistes. Les protagonistes, face aux tortures cruelles, étaient encore capables de maintenir leur foi et leur amour pour Dieu, ce à quoi j’aspirais. Je pleurais tout au long de la visualisation des films. À ma grande surprise, j’ai vu dans la vidéo les mots que la sœur m’avait déjà envoyés sur l’approche de la prière. À ce moment-là, je suis arrivée à comprendre que ces mots étaient un extrait d’un livre de l’Église de Dieu Tout-Puissant. En même temps, je me suis vaguement rappelé les paroles que les sœurs avaient lues pour moi, disant que Dieu était autrefois appelé l’Éternel, et aussi Jésus, et aujourd’hui Il est appelé le Tout-Puissant Dieu Lui-même qui est revenu dans les derniers jours. Selon cette lumière, Dieu Tout-Puissant est le Seigneur Jésus qui est de retour. Je me suis immédiatement assise sur mon lit et envoyé des messages à sœur Qin, lui fixant un rendez-vous pour une réunion. Lors de la réunion, je leur ai directement dit : « Le témoignage que m’aviez donné est-il l’œuvre de Dieu Tout-Puissant ? En regardant les films, j’ai compris que Dieu Tout-Puissant est le Seigneur Jésus de retour dans la chair. » Après avoir entendu cela, sœur Lucy m’a dit avec enthousiasme : « Ma sœur, tu t’es enfin réveillée ! Avant, nous t’avons dit tant de choses, mais tu n’absorbais rien, ni ne comprenais. Aujourd’hui, tu t’es enfin réveillée. Dieu soit loué pour Sa grâce. » À ce moment-là, je me suis sentie tout à la fois heureuse et honteuse. Depuis ce jour-là, j’avais trois ou quatre réunions par semaine avec les sœurs, et je regardais des films et des vidéos d’hymnes du matin au soir. Plus je regardais, plus je sentais mon cœur briller, et je ne me sentais pas du tout fatiguée ou lassée. De plus, je sentais que j’avais regagné la foi et l’amour pour Dieu. C’était comme si j’étais retournée dans l’étreinte de Dieu, et je me sentais très heureuse.

Au cours des réunions suivantes, je me suis efforcé de chercher davantage pourquoi mon état de péché-et-confession ne pouvait pas être résolu et ce qu’était la racine profonde du problème. Elles échangèrent avec moi en détail selon les paroles de Dieu. Dieu dit : « À l’époque, l’œuvre de Jésus était la rédemption de toute l’humanité. Les péchés de tous ceux qui croyaient en Lui étaient pardonnés ; tant que tu croyais en Lui, Il te rachetait ; si tu croyais en Lui, tu n’étais plus un pécheur, tu avais été relevé de tes péchés. C’est cela que signifiait être sauvé et être justifié par la foi. Pourtant, il y avait un reste de rébellion et d’opposition à Dieu chez ceux qui croyaient et cela devait être retiré lentement. Le salut ne signifiait pas que l’homme avait été complètement acquis par Jésus, mais que l’homme n’appartenait plus au péché, que ses péchés avaient été pardonnés : à condition que tu croies, tu n’appartiendrais plus jamais au péché. » « Même si l’homme est racheté et si ses péchés sont pardonnés, cela est considéré comme si Dieu avait oublié les transgressions de l’homme et n’avait pas traité l’homme en conformité avec les transgressions de l’homme. Toutefois, lorsque l’homme vit dans la chair et qu’il n’a pas été libéré du péché, il ne peut que continuer à pécher, révélant sans cesse son tempérament satanique corrompu. Cela est la vie que l’homme mène, un cycle sans fin de péché et de pardon. La majorité des hommes pèchent dans la journée pour se confesser dans la soirée. Ainsi, même si le sacrifice d’expiation est toujours efficace pour l’homme, il ne peut pas sauver l’homme du péché. Seulement la moitié de l’œuvre du salut a été achevée, car l’homme a encore un tempérament corrompu. »

Sœur Lucy a échangé : « Pourquoi les croyants dans le Seigneur Jésus vivent-ils encore dans le cycle de péché et confession ? C’est une question cruciale pour nous. La Bible dit : « Car le salaire du péché, c’est la mort » (Romains 6, 23). Tant que nous sommes encore pécheurs, nous ne pouvons pas avoir la vie éternelle ni entrer dans le royaume de Dieu. Par conséquent, il est essentiel pour nous de trouver un moyen de nous affranchir du péché, et une fois que nous l’aurons fait, nous devrions être clairs à ce sujet. Nous tous estimons que tant que nous croyons au Seigneur Jésus, prions et nous repentons auprès de Lui, nos péchés seront pardonnés. Cependant, nous ne savons pas la raison pour laquelle nous vivons dans le cycle de péché et de repentance sans aucun moyen de nous en sortir. En fait, c’est parce que nous n’avons pas une compréhension de l’œuvre de Dieu. Comme nous le savons tous, à l’ère de la Loi, quand les gens commettaient des péchés, ils expiaient leurs péchés en faisant des sacrifices, et leurs péchés étaient pardonnés aussi longtemps qu’ils faisaient des offrandes appropriées conformément à la Loi. Mais dans la dernière période de l’ère de la Loi, comme les gens commettaient trop de péchés, ils avaient de moins en moins de sacrifices à offrir, ils offraient des sacrifices impropres pour tromper Dieu, par conséquent toute l’humanité faisait face au danger d’être légitimement condamnée et exécutée. Dans de telles circonstances, compte tenu de notre besoin, le Seigneur Jésus s’est incarné comme le Fils de l’homme, et a été cloué sur la croix pour nous, pour racheter l’humanité tout entière. Tant que nous prions au nom du Seigneur Jésus, et reconnaissons nos péchés et nous repentons, nos péchés seront pardonnés, et nous ne serons plus soumis à la condamnation et à la punition, selon la Loi. Dieu cesse de nous considérer comme des pécheurs et nous pouvons directement prier Dieu, crier à Lui et avoir part à Sa grâce abondante et à la vérité. Pourtant, cela ne signifie pas que nous n’avons aucune nature pécheresse en nous. L’œuvre du Seigneur Jésus était de sauver l’homme de la condamnation et de la servitude de la Loi, mais non pas de changer le tempérament de vie des gens. En fait, la cause profonde qui fait que nous commettions toujours des péchés est la nature de Satan en nous. Toutes sortes de philosophies, de pensées et d’opinions sataniques existent dans cette nature satanique. Si ce n’est pas résolu, on ne peut jamais échapper à la situation de pécher le jour et de confesser la nuit. Dans le passé, nous avons eu une certaine tolérance, la patience et le pardon envers les autres, et nous pouvions également faire quelque chose de bénéfique pour les autres. Mais ce ne sont que de bonnes actions temporaires, au lieu de la vie que nous devons vivre après que nos péchés sont purifiés. Une fois que nous perdons l’œuvre du Saint-Esprit et la présence de Dieu, nous allons répéter les erreurs du passé : Dominés par la nature de Satan, nous révélerons nos tempéraments corrompus : s’emporter, être arrogants, vaniteux, et intolérables à outrance, et ainsi de suite. Ce que nous vivons est l’image de Satan. En outre, dans le passé lorsque nous nous affairions et travaillions diligemment pour le Seigneur, faisions des sacrifices et nous dépensions et faisions des dons charitables, nous pensions que nous pratiquions l’amour pour le Seigneur. En fait, il ne s’agit là que de quelques bonnes actions extérieures, qui contiennent de nombreux éléments d’hypocrisie. Beaucoup de nos bonnes actions sont dominées par l’intention d’être bénis, et ne sont que des opérations transactionnelles avec Dieu afin que nous puissions échanger notre sacrifice extérieur contre les bénédictions du royaume céleste, ce qui n’a rien à voir avec la pratique de l’amour du Seigneur dans le vrai sens. On peut dire que, dirigés par les pensées et les vues de Satan tels que « Chacun pour soi, Dieu pour tous », « Aucun avantage, sans se lever tôt » etc., nous avons quelques bons comportements. Mais nous n’aimions pas le Seigneur de tout notre cœur, de toute notre âme et de toute notre pensée. En bref, si cette nature satanique n’est pas résolue, nous pouvons toujours pécher et résister à Dieu, même si nos péchés sont pardonnés, et nous ne serons jamais capables d’arriver à être compatibles avec Dieu. Par conséquent, le Seigneur Jésus a dit qu’Il viendra, ce qui signifie qu’Il vient pour purifier et sauver complètement l’humanité, c’est cela l’œuvre du jugement dans les derniers jours. »

Grâce à la révélation des paroles de Dieu et aux échanges de la sœur, je compris la raison pour laquelle je n’arrivais pas à me libérer du contrôle de ma nature pécheresse. Il s’avérait que dans mon cœur il y avait toujours la nature satanique — pensées, vues et philosophies diverses de Satan, qui n’avait pas été purifiée à l’ère de la Grâce. Par conséquent, dépassée par ces choses, je ne pouvais pas m’empêcher de révéler mon tempérament corrompu. Par la suite, je leur ai demandé comment Dieu Tout-Puissant juge et châtie les hommes dans les derniers jours afin qu’ils puissent atteindre la pureté et la transformation. Les sœurs ont donc continué à lire les paroles de Dieu et à échanger.

Les paroles de Dieu disent : « Dans les derniers jours, le Christ utilise une variété de vérités pour enseigner l’homme, exposer l’essence de l’homme et disséquer ses mots et ses actes. Ces paroles comprennent diverses vérités, telles que le devoir de l’homme, comment l’homme doit obéir à Dieu, comment l’homme doit être fidèle à Dieu, comment l’homme doit vivre l’humanité normale, ainsi que la sagesse et le tempérament de Dieu, et ainsi de suite. Ces paroles sont toutes axées sur l’essence de l’homme et son tempérament corrompu. En particulier, ces paroles qui exposent comment l’homme rejette Dieu sont prononcées au sujet de la manière dont l’homme est une incarnation de Satan et une force ennemie contre Dieu. En entreprenant Son œuvre de jugement, Dieu ne fait pas que préciser ce qu’est la nature de l’homme par quelques mots seulement ; Il l’expose, le traite et l’émonde à long terme. Ces méthodes d’exposer, de traiter et d’émonder ne peuvent pas être substituées par des mots ordinaires, mais par la vérité que l’homme ne possède pas du tout. Seules les méthodes de ce genre sont considérées comme un jugement ; c’est seulement par un jugement de ce genre que l’homme peut être maîtrisé et forcé à se soumettre à Dieu, et acquérir de surcroît une vraie connaissance de Dieu. Ce que l’œuvre du jugement apporte c’est la compréhension par l’homme du vrai visage de Dieu et la vérité sur sa propre rébellion. L’œuvre du jugement permet à l’homme de mieux comprendre la volonté de Dieu, le but de Son œuvre et les mystères qui lui sont incompréhensibles. Cela permet également à l’homme de reconnaître et de connaître son essence corrompue et les racines de sa corruption, ainsi que de découvrir la laideur de l’homme. Ces effets sont tous causés par l’œuvre du jugement, car l’essence de cette œuvre est en fait l’œuvre d’ouverture de la vérité, du chemin et de la vie de Dieu à tous ceux qui ont foi en Lui. Ce travail est l’œuvre du jugement faite par Dieu. »

« Dieu a de nombreux moyens pour perfectionner l’homme. Il se sert de toutes sortes d’environnements pour traiter le tempérament corrompu de l’homme, et Il utilise diverses choses pour mettre l’homme à nu ; d’un côté, Il traite l’homme, d’un autre côté, Il met l’homme à nu, et d’un autre côté, Il révèle l’homme, creusant et révélant les « mystères » dans les profondeurs du cœur de l’homme, et montrant à l’homme sa propre nature en dévoilant plusieurs de ses états. Dieu perfectionne l’homme par des méthodes diverses, par la révélation, le traitement, le raffinement et le châtiment, afin que l’homme sache que Dieu est pratique. »

Les sœurs lisent les paroles de Dieu

Sœur Xiling a échangé, « À partir des paroles de Dieu, nous voyons que lorsque Dieu travaille pour juger et purifier l’humanité corrompue dans les derniers jours, Il utilise une variété de vérités pour juger et révéler notre nature satanique qui est incompatible avec Dieu et Lui résiste, et nous montre le tempérament saint, juste et inviolable de Dieu. À partir du jugement des paroles de Dieu, nous voyons la vérité de notre profonde corruption par Satan, et apprenons réellement à connaître l’essence sainte de Dieu et Son tempérament juste qui ne tolère pas l’offense, engendrant un cœur qui craint Dieu ; par conséquent, nous nous libérons des chaînes et de la servitude du péché, et recevons la purification et le salut de Dieu. Lorsque nous lisons les paroles de Dieu Tout-Puissant, nous sentons que Dieu nous juger et nous exposer vis-à-vis, et nous sentons tous que la parole de Dieu, comme une épée à double tranchant, juge et expose notre nature satanique de désobéissance et de résistance à Dieu. Nous voyons clairement la vérité : nous avons été profondément corrompus par Satan. Dans le passé, parce que nous n’étions pas conscients de notre corruption, nous étions arrogants et vaniteux et personne à qui nous n’obéissons. Après avoir accepté le jugement et le châtiment des paroles du Christ des derniers jours, et avoir été exposés par les faits, traités et émondés, nous avons vu que l’arrogance est la représentation classique du tempérament satanique. Nous sentons qu’il est vraiment honteux et tragique de vivre avec ce tempérament. Ainsi, nous pouvions mener une vie modeste, et ne plus nous tenir en position élevée pour sermonner les gens, ou dominer les autres. Nous avions l’habitude de penser que par le fait de nous sacrifier, de nous dépenser, et de prêcher l’évangile de Dieu nous étions de ceux qui aimaient Dieu et ont été qualifiés pour entrer dans le royaume des cieux et obtenir les bénédictions. Cependant, dans notre expérience de l’œuvre de Dieu, lorsque nous perdons notre position et notre réputation et sommes sans perspective, nous nous laissons passivement aller, abandonnons, et même développons des conceptions sur Dieu, nous Lui résistons et Le trahissons. Partant, nous voyons que nous sommes également égoïstes et méprisables comme le révèle la parole de Dieu. Nous croyons en Dieu juste pour gagner des bénédictions, et nous n’aimons pas vraiment Dieu, beaucoup moins nous n’avons aucune vraie loyauté. Après l’avoir réalisé, nous nous sentons jugés et reprochés et commençons à nous repentir et à chercher le changement. En faisant vraiment l’expérience d’un tel jugement et d’un tel châtiment de Dieu, nous acquérons une véritable compréhension du tempérament juste de Dieu. Nous connaissons les gens que Dieu aime ou déteste, sauve ou élimine, bénit ou maudit ; nous sommes également parvenus à connaître que Dieu inspecte en fait toute chose et domine tout. Dieu est à nos côtés, nous guidant vraiment, nous sauvant, et nous faisant apprécier que la vérité exprimée par Dieu est jugement, châtiment, inspection et purification pour l’humanité corrompue. Avec un cœur qui vénère Dieu, les changements dans notre tempérament corrompu, la recherche de la vérité lorsque nous rencontrons des problèmes, la pratique de la vérité et l’obéissance à Dieu, nous pouvons progressivement vivre la ressemblance d’un véritable humain. »

À partir de la révélation des paroles de Dieu et des échanges des sœurs, j’ai vu le chemin de la purification et du salut. Je pensais : Il s’avère que l’œuvre du jugement qui commence par la maison de Dieu que Dieu accomplit dans les derniers jours est l’œuvre de purification et de transformation des gens. Partant de cette étape de l’œuvre, nous n’avons en effet aucun moyen de nous débarrasser de la servitude et du contrôle du péché et d’obtenir une libération et une liberté véritables. Je pensais qu’aussi longtemps que je priais davantage, lisais plus la Bible, restais fidèle au nom du Seigneur, n’abandonnais pas le chemin du Seigneur, je pouvais entrer dans le royaume des cieux. Maintenant, je viens de voir que cette pensée est si absurde et erronée. Je suis pleine de tempérament satanique ; sans expérimenter l’œuvre de jugement de Dieu des derniers jours, comment puis-je être qualifiée pour entrer dans le royaume des cieux ?

Dès lors, en lisant la parole de Dieu, j’ai également réfléchi, examiné et découvert qui je suis, et j’ai pensé : Chaque fois que je révèle un tempérament corrompu c’est une représentation de Satan, c’est rendre témoignage à Satan, et en même temps, c’est résister à Dieu et L’humilier. Par la suite, chaque fois que je voulais me fâcher parce que les actes de ma famille étaient de nouveau contre ma volonté, je m’exerçais à renoncer à la chair, à leur parler patiemment et d’un ton doux ; lorsque je les voyais se lever tard et être dilatoires, je ne les harcelais ni ne parlais, mais j’étais indulgente et compréhensive envers eux. Quant à mes neveux et nièces, je ne les restreignais pas comme avant, mais leur donnais une certaine liberté, et je les éclairais calmement s’ils avaient fait quelque chose d’une mauvaise manière. De plus, j’avais cessé de me fâcher contre mon mari ; lorsque je le voyais gronder nos enfants, je communiquais avec lui en toute patience, et lui disais que se fâcher équivalait à vivre sous le tempérament de Satan, et que nous devrions vivre à la ressemblance humaine et traiter nos enfants avec amour, tolérance, patience, compréhension, etc. Après que ma famille eut vu ces changements en moi, mon mari a dit à mon neveu, « Ta tante est devenue si douce. C’est vraiment incroyable ! » Alors mon neveu a dit : « Après avoir cru en Dieu Tout-Puissant, ma tante semble s’être transformée en une différente personne. C’est inimaginable ! » En entendant ces paroles, je me sentais très gratifiée et heureuse dans mon cœur. Je remercie Dieu Tout-Puissant de m’avoir sauvée de ma condition difficile de péché et de confession, de m’avoir montré le chemin de me départir du péché et de m’avoir aidée à marcher sur un chemin lumineux de salut.

Par la suite, lorsque j’ai collaboré avec les frères et sœurs pour témoigner de l’évangile du Règne de Dieu à ma famille, ils l’ont tous accepté avec joie. Nous sommes reconnaissants de la grâce de Dieu envers notre famille.

La fin.

Laissez un commentaire