Menu

Dieu voit que la repentance sincère est profonde dans le cœur des Ninivites

Le contraste frappant entre la réaction de Ninive et de Sodome à l’avertissement de l’Éternel Dieu

Que signifie être renversé ? En termes familiers, cela signifie ne plus exister. Mais de quelle manière ? Qui pourrait renverser une ville entière ? Il est impossible à l’homme d’accomplir un tel acte, bien sûr. Les habitants de Ninive n’étaient pas des imbéciles ; dès qu’ils ont entendu cette proclamation, ils ont saisi l’idée. Ils savaient que cette proclamation venait de Dieu, ils savaient que Dieu allait accomplir Son œuvre et ils savaient que leur méchanceté avait enragé l’Éternel et avait fait tomber Sa colère sur eux, de sorte qu’ils seraient bientôt détruits avec leur ville. Comment les habitants de la ville se sont-ils comportés après avoir entendu l’avertissement de l’Éternel Dieu ? La Bible décrit en détail comment les gens ont réagi, depuis leur roi jusqu’aux plus petits. Les mots suivants ont été rapportés dans les Écritures : « Les gens de Ninive crurent à Dieu, ils publièrent un jeûne, et se revêtirent de sacs, depuis les plus grands jusqu’aux plus petits. La chose parvint au roi de Ninive ; il se leva de son trône, ôta son manteau, se couvrit d’un sac, et s’assit sur la cendre. Et il fit faire dans Ninive cette publication, par ordre du roi et de ses grands ; Que les hommes et les bêtes, les bœufs et les brebis, ne goûtent de rien, ne paissent point, et ne boivent point d’eau ! Que les hommes et les bêtes soient couverts de sacs, qu’ils crient à Dieu avec force, et qu’ils reviennent tous de leur mauvaise voie et des actes de violence dont leurs mains sont coupables ! »

Après avoir entendu la proclamation de l’Éternel Dieu, les habitants de Ninive ont manifesté une attitude totalement opposée à celle des habitants de Sodome : alors que les habitants de Sodome s’étaient opposés ouvertement à Dieu, continuant à accumuler les méfaits, les Ninivites, après avoir entendu ces paroles, n’ont pas ignoré le problème et n’ont pas résisté non plus. Au contraire, ils ont cru Dieu et ont déclaré un jeûne. À quoi se réfère le mot « cru » ici ? Le mot lui-même suggère la foi et la soumission. Si nous utilisons le comportement réel des Ninivites pour expliquer ce mot, il signifie qu’ils croyaient que Dieu pouvait et ferait ce qu’Il avait dit, et qu’ils étaient prêts à se repentir. Les habitants de Ninive ont-ils senti de la peur face à un désastre imminent ? C’est leur croyance qui a mis la peur dans leur cœur. Alors, que pouvons-nous utiliser pour prouver la croyance et la peur des Ninivites ? C’est comme la Bible le dit : « ils publièrent un jeûne et se revêtirent de sacs, depuis les plus grands jusqu’aux plus petits. » Autrement dit, les Ninivites croyaient vraiment et de cette croyance venait la peur, ce qui ensuite les poussa à jeûner et à se vêtir de sacs. C’est ainsi qu’ils ont montré qu’ils commençaient à se repentir. En contraste total avec les habitants de Sodome, non seulement les Ninivites ne se sont pas opposés à Dieu, mais ils ont clairement démontré leur repentance par leur comportement et leurs actions. Bien sûr, c’est quelque chose que tous les habitants de Ninive ont fait, pas seulement les plus petits : le roi n’a pas fait exception.

Dieu voit la repentance sincère dans les profondeurs du cœur des Ninivites

La repentance du roi de Ninive gagne l’éloge de l’Éternel Dieu

Quand le roi de Ninive entendit cette nouvelle, il se leva de son trône, ôta son manteau, se couvrit d’un sac, et s’assit sur la cendre. Il a ensuite proclamé que personne dans la ville n’était autorisé à goûter à quoi que ce soit et que les brebis, les bœufs ou toute autre bête ne seraient pas autorisés à brouter ni à boire de l’eau. L’homme et le bétail devaient se couvrir de sacs et les gens devaient supplier sincèrement Dieu. Le roi a également proclamé que tous se détourneraient de leurs mauvaises voies et abandonneraient la violence dont leurs mains étaient coupables. À en juger par cette série d’actions, le roi de Ninive avait une repentance sincère dans son cœur. Cette série d’actions qu’il a prise – se lever de son trône, ôter son habit de roi, porter un sac et s’assoir sur des cendres – indique que le roi de Ninive mettait de côté son statut royal et portait un sac comme le petit peuple. Autrement dit, le roi de Ninive n’a pas utilisé son poste royal pour continuer sa voie méchante ou la violence dont ses mains étaient coupables après avoir entendu l’annonce de l’Éternel ; il a plutôt mis de côté l’autorité qu’il détenait et s’est repenti devant l’Éternel Dieu. À ce moment-là, le roi de Ninive ne se repentait pas en tant que roi ; il était venu devant Dieu pour se repentir et confesser ses péchés comme un sujet ordinaire de Dieu. En outre, il a également dit à toute la ville de se repentir et de confesser ses péchés devant l’Éternel Dieu de la même manière que lui ; en plus, il avait un plan spécifique pour la façon de le faire, comme on le voit dans les Écritures : « Que les hommes et les bêtes, les bœufs et les brebis, ne goûtent de rien, ne paissent point, et ne boivent point d’eau ! […] qu’ils crient à Dieu avec force, et qu’ils reviennent tous de leur mauvaise voie et des actes de violence dont leurs mains sont coupables ! » En tant que dirigeant de la ville, le roi de Ninive possédait un statut et un pouvoir suprêmes et pouvait faire tout ce qu’il voulait. Face à l’annonce de l’Éternel Dieu, il aurait pu ignorer le problème ou simplement se repentir et confesser ses péchés seul ; quant à savoir si les habitants de la ville choisiraient de se repentir ou non, il aurait pu complètement ignorer le problème. Cependant, le roi de Ninive n’a pas fait cela du tout. Non seulement il s’est levé de son trône, s’est couvert d’un sac et de la cendre, s’est repenti et s’est confessé de ses péchés devant l’Éternel Dieu, mais il a aussi ordonné qu’il en soit ainsi avec tous les gens et tous les animaux de la ville. Il a même ordonné aux gens de « crier à Dieu avec force ». Par cette série d’actions, le roi de Ninive a vraiment accompli ce qu’un dirigeant devrait faire. Sa série d’actions aurait été difficile à réaliser pour n’importe quel roi de l’histoire de l’humanité, et de fait, aucun autre roi n’a jamais réalisé ces choses. Ces actions peuvent être qualifiées de sans précédent dans l’histoire de l’humanité, et elles sont dignes d’être à la fois commémorées et imitées par l’humanité. Depuis l’aube de l’humanité, chaque roi a conduit ses sujets à résister et à s’opposer à Dieu. Personne n’avait jamais conduit ses sujets à supplier Dieu pour demander la rédemption de leur méchanceté, recevoir le pardon de l’Éternel Dieu et éviter une punition imminente. Le roi de Ninive, cependant, a été capable de conduire ses sujets à se tourner vers Dieu, à quitter leurs voies mauvaises respectives et à abandonner la violence dont leurs mains étaient coupables. De plus, il a aussi été capable de mettre de côté son trône et, en retour, l’Éternel Dieu changea d’avis, éprouva du regret et détourna Sa colère, permettant aux habitants de la ville de survivre et leur évitant la destruction. Les actions du roi peuvent seulement être appelées un miracle rare dans l’histoire humaine, et même un exemple d’une humanité corrompue se repentant et confessant ses péchés devant Dieu.

Dieu voit que la repentance sincère est profonde dans le cœur des Ninivites

Après avoir entendu la déclaration de Dieu, le roi de Ninive et ses sujets ont exécuté une série d’actions. Quelle a été la nature de ces actions et de leur comportement ? En d’autres termes, quelle a été l’essence de toute leur conduite ? Pourquoi ont-ils fait ce qu’ils ont fait ? Aux yeux de Dieu, ils s’étaient sincèrement repentis, non seulement parce qu’ils avaient sincèrement imploré Dieu et confessé leurs péchés devant Lui, mais aussi parce qu’ils avaient abandonné leur mauvaise conduite. Ils ont agi ainsi parce qu’après avoir entendu les paroles de Dieu, ils étaient incroyablement effrayés et croyaient qu’Il ferait ce qu’Il avait dit. En jeûnant, en portant un sac et en s’asseyant dans la cendre, ils voulaient exprimer leur volonté de réformer leurs voies et de s’abstenir de toute méchanceté, et ils ont prié l’Éternel Dieu de contenir Sa colère, Le suppliant de retirer Sa décision et la catastrophe qui les menaçait. Si nous examinons tout leur comportement, nous pouvons voir qu’ils ont déjà compris que leurs actes pervers antérieurs étaient détestables pour l’Éternel Dieu, et nous pouvons voir aussi qu’ils comprenaient la raison pour laquelle Il les détruirait bientôt. C’est pourquoi ils souhaitaient tous se repentir complètement, se détourner de leurs mauvaises voies et abandonner la violence dont leurs mains étaient coupables. En d’autres termes, une fois qu’ils ont pris connaissance de la déclaration de l’Éternel Dieu, tous ont senti la peur dans leur cœur ; ils n’ont pas continué leur mauvaise conduite et n’ont plus commis ces actes qui étaient si détestables aux yeux de l’Éternel Dieu. De plus, ils ont supplié l’Éternel Dieu de pardonner leurs péchés passés et de ne pas les traiter selon leurs actions passées. Ils étaient prêts à ne plus jamais se livrer à la méchanceté et à agir selon les instructions de l’Éternel Dieu, si seulement il était possible de ne jamais plus mettre l’Éternel Dieu en colère. Leur repentance était sincère et complète. Elle venait du plus profond de leur cœur et n’était pas feinte ni temporaire.

il se leva de son trône, ôta son manteau, se couvrit d’un sac, et s’assit sur la cendre.

Une fois que tous les habitants de Ninive, du roi aux plus petits, apprirent que l’Éternel était en colère contre eux, Dieu put voir clairement et nettement chacune de leurs actions ultérieures et leur conduite dans son intégralité, ainsi que chacune des décisions et chacun des choix qu’ils faisaient. Le cœur de Dieu a changé en raison de leur comportement. Quel était l’état d’esprit de Dieu à ce moment précis ? La Bible peut répondre à cette question pour toi. Les mots suivants sont rapportés dans les Écritures : « Dieu vit qu’ils agissaient ainsi et qu’ils revenaient de leur mauvaise voie. Alors Dieu se repentit du mal qu’il avait résolu de leur faire, et il ne le fit pas. » Bien que Dieu ait changé d’avis, il n’y avait rien de compliqué dans Son état d’esprit. Il est simplement passé de l’expression de Sa colère à l’apaisement de Sa colère, puis a décidé de ne pas faire tomber de catastrophe sur la ville de Ninive. La raison pour laquelle la décision de Dieu d’épargner les Ninivites d’une catastrophe fut si rapide est que Dieu observa le cœur de chaque habitant de Ninive. Il vit ce qu’il y avait au plus profond de leur cœur : leur repentance et leur confession sincères pour leurs péchés, leur croyance sincère en Lui, leur sens profond de la façon dont leurs actes pervers avaient rendu Son tempérament furieux, et la peur résultante de la punition imminente de l’Éternel Dieu. En même temps, l’Éternel Dieu a également entendu leurs prières, qui venaient du fond de leur cœur, L’implorant de ne plus être en colère contre eux, afin qu’ils puissent éviter cette catastrophe. Quand Dieu observa tous ces faits, peu à peu Sa colère disparut. Indépendamment de la sévérité de Sa colère au début, Son cœur fut touché quand Il vit la repentance sincère dans les profondeurs du cœur de ces gens, et ainsi Il ne put supporter de faire tomber la catastrophe sur eux et Il cessa d’être en colère contre eux. Il a plutôt continué à leur accorder Sa miséricorde et Sa tolérance et a continué à les guider et à les soutenir.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique II », dans La Parole apparaît dans la chair

Laissez un commentaire