Comment prier ? 3 clés que nous devrions connaître pour prier Dieu

La prière représente le canal par lequel les chrétiens peuvent s’adresser à Dieu et interagir avec lui, et c’est le moyen le plus important par lequel les chrétiens peuvent établir une relation normale avec Dieu. La prière qui est en accord avec la volonté de Dieu peut nous permettre d’obtenir l’éclairage et les conseils de Dieu, de comprendre sa volonté et d’avoir un chemin de pratique. Cependant, dans la vie, de nombreux frères et sœurs ont le sentiment que, lorsque nous prions, tout ce à quoi nous devons penser est de demander à Dieu de combler nos besoins. Nous ne savons pas si Dieu écoute nos prières ou pas, et nous nous sentons bornés et peu inspirés lorsque nous prions. Si nos prières ne méritent pas les éloges de Dieu, alors nous sommes incapables de sentir Sa présence, notre esprit s’enfonce dans les ténèbres, nous perdons notre relation normale avec Dieu et nous sommes incapables d’obtenir Son éclairage ainsi que Ses conseils. Alors comment pouvons-nous prier selon la volonté de Dieu afin qu’il nous écoute ? Nous présentons ci-dessous les trois principes de pratique sur la manière de prier selon la volonté de Dieu.

1. Avoir le sens de la raison devant Dieu et prier Dieu d’un cœur attentif et obéissant

À présent, examinons la manière dont le Seigneur Jésus a prié En ce temps-là, le Seigneur Jésus savait qu’il allait être crucifié et que Sa chair connaîtrait bientôt une grande souffrance. Il était très affligé, et il a adressé une prière à Dieu en ces termes : « Mon Père, s’il est possible, que cette coupe s’éloigne de moi ! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux » (Matthieu 26:39). Le Seigneur Jésus a prié de cette façon trois fois dans le jardin de Gethsémané et Il a pu comprendre la destinée que Dieu avait tracée pour Lui ; peu importait la douleur qu’il subirait sur la croix, il était prêt à obéir complètement. Par la suite, afin d’accomplir la volonté du Père céleste, il a enduré la souffrance, des moqueries et des violences verbales jusqu’à ce que, finalement, il a été crucifié sur la croix, accomplissant ainsi l’œuvre de rédemption de l’ère la de Grâce. À partir de la prière du Seigneur Jésus, nous pouvons constater qu’il a prié Dieu avec un cœur entièrement obéissant et d’une manière attentive, et qu’il a compris ce que Dieu avait prévu pour lui. Dans sa prière à Dieu, Il n’a fait aucune demande, il n’a non plus fait ses propres choix; il a simplement prié afin de pouvoir faire la volonté du Père céleste et de faire ce que Dieu voulait. Le Seigneur Jésus était le Christ, il était Dieu Lui-même, et pourtant il a prié Dieu le Père et a cherché la volonté de Dieu le Père du point de vue d’une créature. Nous pouvons en déduire que le Seigneur faisait preuve d’ une grande humilité et qu’il possédait le sens de la raison.

À présent, examinons la manière dont nous prions Dieu. Nous prions souvent ainsi : « Ô Seigneur ! Ma famille a fait face à quelques difficultés. S’il te plaît, ramène la paix dans ma famille ». « Ô Seigneur ! Je suis tombé malade et je crois que Tu me feras sûrement recouvrer la santé ». « Ô Seigneur ! Mes affaires ne prospèrent pas et je crois que Tu me protégeras et me béniras sûrement… » « Ô Seigneur ! Mon fils ne parvient pas trouver une bonne femme. Aide-le et bénis-le… » Lorsque nous prions Dieu, nous utilisons toujours les mots « demander », « faire » ainsi que « sûrement » ; c’est le ton que nous utilisons lorsque nous prions, en demandant à Dieu de nous bénir, de régler un problème ou de nous faciliter quelque chose. Alors, nos prières sont-elles conformes à la volonté de Dieu ? Que pense Dieu de nos prières formulées de cette façon ? La parole de Dieu dit : « Vous avez rarement une vraie prière, et certains d’entre vous ne savent même pas prier ; en fait, la prière consiste principalement à parler de ce qui est dans votre cœur, tout comme une conversation normale. Cependant, certains adoptent la mauvaise perspective lorsqu’ils prient, et, que ce soit conforme à la volonté de Dieu ou non, ils exigent que Dieu leur accorde ce qu’ils demandent. En conséquence, plus ils prient, plus ça devient sec. Lorsque tu pries, que ton cœur demande quoi que soit, ce qu’il désire et qu’il sollicite, ou lorsque tu souhaites t’occuper de certaines questions que ne comprends pas complètement, tu demandes à Dieu la sagesse, la force ou l’éclairage, tu dois être raisonnable dans ta manière de parler. Si tu n’es pas raisonnable, tu t’agenouilles et tu dis : « Dieu, donne-moi du pouvoir et fais-moi voir ma nature ; je Te demande de le faire. Ou, je Te demande de me donner ceci ou cela, je Te demande de me laisser être comme ceci ou comme cela… », ce mot « demande » porte une certaine force et c’est comme exercer une pression sur Dieu pour Le faire agir. […] quel sera le résultat de ce genre de prière ? » (Extrait de « La signification et la pratique de la prière »). Au regard des paroles de Dieu nous pouvons constater que, de l’extérieur, nos prières semblent être notre manière d’adorer et d’implorer Dieu, mais en réalité, nos « demandes » constantes relèvent d’une attitude impure et cela importune Dieu. En priant de cette façon, nous faisons aussi constamment des demandes à Dieu en retour, nous lui demandons de satisfaire nos désirs extravagants, nous forçons Dieu à faire ce que nous voulons – ce n’est pas ainsi qu’un être créé adore Dieu. Nous pouvons remarquer que nous n’avons pas le sens de la raison, encore moins un cœur attentif et obéissant; ainsi, cette manière de prier déraisonnable n’est pas conforme à la volonté de Dieu.

Dieu dit : « Tu devrais chercher et te soumettre dans tes prières ; par exemple, si survenait un problème que tu ne savais pas comment résoudre, alors tu dis : « Oh, Dieu ! Ce problème est survenu et je ne sais pas comment le résoudre. Je suis prêt à Te satisfaire au sujet de ce problème, je suis prêt à Te chercher, je désire que Ta volonté soit faite, je désire agir selon Tes intentions et non selon la mienne. Tu sais que les intentions de l’homme violent Ta volonté ; elles s’opposent à Toi et ne se conforment pas à la vérité. Je désire seulement agir selon Tes intentions. Je Te demande de m’éclairer et de me guider au sujet de ce problème afin que je ne T’offense pas… » Ce genre de ton de la voix dans la prière et approprié » (Extrait de « La signification et la pratique de la prière »). Dieu est le Créateur et nous, les êtres humains, ne sommes que ses créatures ; nous ne sommes pas habilités à lui imposer des exigences ou des conditions. Lorsque nous prions Dieu, nous devons donc faire preuve du sens de la raison et nous devons prendre la place qui nous revient, celle des créatures. Nous devons magnifier Dieu et non faire nos propres choix ou définir nos exigences ainsi que nos plans. Nous devons prier Dieu de manière à le rechercher, à lui obéir, à attendre que Sa volonté nous soit révélée et à agir comme Il le désire – c’est la seule façon de prier qui est conforme à la volonté de Dieu. Par exemple, lorsque nous tombons malades, nous ne devons pas constamment prier Dieu en lui demandant de nous guérir ou d’éloigner la maladie. Nous devons plutôt prier Dieu avec un cœur ouvert et obéissant en ces termes « Ô Dieu ! Je sais que tout est entre Tes mains et que le fait que je tombe malade maintenant est dû à Ta bonne volonté. Je sais que je suis un pécheur et qu’il y a des leçons à tirer de cette maladie qui m’a frappé. Je suis simplement ignorant et que je ne comprends pas Ta volonté. Cependant, je souhaite chercher la vérité dans Ta parole, me soumettre à cette situation, attendre Ton éclairage et Tes conseils, et être à mesure d’agir selon Ta volonté…. » En priant et en cherchant Dieu d’une manière aussi raisonnable, Dieu nous écoutera, nous éclairera et nous prodiguera des conseils en rapport avec les difficultés ou les problèmes auxquels nous faisons face, nous permettant ainsi de comprendre Sa volonté et d’avoir un chemin de pratique, ce qui rendra plus étroite notre relation avec Lui.

Comment prier ? 3 clés que nous devrions connaître pour prier Dieu

2. Soyez purs et ouverts avec Dieu et priez avec un cœur sincère

Lisons maintenant une parabole prononcée par le Seigneur Jésus dans la Bible : La parabole du pharisien et du publicain. Le Seigneur Jésus a dit : « Deux hommes montèrent au temple pour prier ; l’un était pharisien, et l’autre publicain. Le pharisien, debout, priait ainsi en lui-même: O Dieu, je te rends grâces de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes, qui sont ravisseurs, injustes, adultères, ou même comme ce publicain ; je jeûne deux fois la semaine, je donne la dîme de tous mes revenus. Le publicain, se tenant à distance, n’osait même pas lever les yeux au ciel ; mais il se frappait la poitrine, en disant: O Dieu, sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur. Je vous le dis, celui-ci descendit dans sa maison justifié, plutôt que l’autre. Car quiconque s’élève sera abaissé, et celui qui s’abaisse sera élevé » (Luc 18:10-14). Nous pouvons remarquer dans la parabole du Seigneur qu’il détestait la prière du Pharisien et qu’il louait l celle du publicain. En effet, lorsque le Pharisien priait Dieu, il ne faisait qu’exhiber toutes les bonnes actions qu’il avait menées et toutes les prescriptions qu’il avait suivies. Cependant, il ne reconnaissait aucun des péchés qu’il avait commis et ne se repentait pas vraiment auprès de Dieu, mais il voulait toujours dissimuler ses propres péchés et montrer une fausse image aux autres. Le pharisien prononçait toujours des paroles agréables et déguisées afin de flatter Dieu et de s’attribuer le mérite, d’obtenir les bénédictions de Dieu en retour et de s’exalter tout en rabaissant les autres. Il voulait que ses prochains se rendent compte qu’il aimait Dieu plus que tout autre personne et ainsi, ses prochains l’admiraient et l’idolâtraient, alors qu’en fait il n’était qu’un hypocrite. Il est donc évident que le Pharisien n’avait tout simplement pas un cœur qui craignait Dieu, mais un cœur rempli de tromperie et de malhonnêteté. En conséquence, bien que ses paroles aient été agréables lorsqu’il priait, Dieu n’appréciait pas sa prière et ne l’écoutait encore moins. Quant au publicain, bien qu’il ait illégalement pris de l’argent au peuple, il était conscient de ses péchés et pouvait donc se présenter devant Dieu pour se repentir sincèrement et se confesser. Avec un cœur pieux, il parlait ouvertement à Dieu de ce qu’il avait dans son cœur et il était sincère. Il regrettait ses mauvaises actions passées et il implorait la miséricorde et le pardon de Dieu. La prière du publicain était sincère et sérieuse, et c’est pourquoi Dieu l’a gratifié.

En comparant la prière du pharisien à celle du publicain, on se demande laquelle des deux manières de prier représente le mieux notre façon de prier ? Nous nous présentons souvent devant Dieu et disons : « O Seigneur » Tu as été crucifié pour nous racheter et Tu as tellement souffert pour nous. Je ferai de mon mieux pour T’aimer et Te satisfaire…. Afin de prêcher Ton évangile, j’ai été arrêté et emprisonné, j’ai accompli de nombreux actes et j’ai subi une grande souffrance, j’ai soutenu et j’ai aidé de nombreux frères et sœurs… » « Ô Seigneur ! Je souhaite tout Te dédier. Je souhaite Te consacrer toute ma vie en Te servant fidèlement…. »etc. Ce genre de prière semble être rempli de résolutions permettant que les autres voient combien nous aimons Dieu et combien nous Lui sommes fidèles. Cependant, dans la vie, notre amour de la position sociale, de la gloire et de la fortune l’emporte sur notre amour pour Dieu et nous pouvons souvent mentir et tromper les autres pour nos intérêts personnels. Nous sommes incapables de mettre les paroles de Dieu en pratique et, même si nous abandonnons certaines activités pour nous consacrer à Dieu, cela n’est fait que pour obtenir des bénédictions et une couronne glorieuse — et non pour payer sincèrement un prix pour l’amour de Dieu. Nous nous contentons de parler de notre meilleur côté à Dieu et de cacher nos péchés ; cela montre clairement que nous essayons de tromper Dieu en employant des mots agréables et, en réalité, c’est nous qui essayons de faire en sorte que Dieu prenne conscience de la manière dont nous L’aimons, ce qui nous permet d’obtenir de lui des récompenses et des bénédictions. Il n’y a donc aucune différence entre cette façon de prier et la méthode de prière du Pharisien. En substance, cette façon de prier consiste à dire des mensonges, à parler avec vantardise et de manière vide afin de flatter et de tromper Dieu ; alors, comment cette manière de prier peut-elle être en accord avec la volonté de Dieu et être entendue par Dieu ? Le Seigneur Jésus a dit : « Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l’adorent l’adorent en esprit et en vérité » (Jean 4:23-24). Et la parole de Dieu dit : « Le standard minimal que Dieu exige des gens, c’est qu’ils puissent Lui ouvrir leur cœur. Si l’homme donne son véritable cœur à Dieu et dit ce qui est vraiment dans son cœur à Dieu, alors Dieu est prêt à travailler dans l’homme ; Dieu ne veut pas le cœur tordu de l’homme, mais son cœur pur et honnête. Si l’homme n’ouvre pas vraiment son cœur à Dieu, alors Dieu ne touche pas le cœur de l’homme, ou ne travaille pas en lui. Ainsi, la chose la plus cruciale au sujet de la prière est de dire les paroles sincères de ton cœur à Dieu, en exposant tes défauts à Dieu ou ton tempérament rebelle et en t’ouvrant complètement à Dieu. Alors seulement Dieu s’intéressera à tes prières ; sinon, Dieu te cachera Sa face » (Extrait de « Concernant la pratique de la prière »). Dieu exige que nous Le priions avec un cœur honnête, que nous lui disions ce que nous avons dans notre cœur et que nous parlions sincèrement. Il souhaite que nous puissions nous confier à Lui au sujet de nos difficultés et problèmes pratiques, et Il veut que nous ne nous retenions pas et que nous soyons complètement ouverts à Lui quant aux actes que nous avons posés et qui sont en contradiction avec Ses enseignements et qu’Il déteste. Il veut que nous soyons capables de réfléchir réellement sur notre personne de nous repentir et d’agir selon Ses enseignements. Lorsque Dieu verra que nous Le prions et que nous Le cherchons avec un cœur honnête, Il écoutera nos prières, nous éclairera et nous guidera dans la résolution des problèmes que nous rencontrons afin que nous puissions comprendre Sa volonté et avoir un chemin à suivre. Lorsque notre travail porte des fruits, par exemple, nous ne pouvons pas nous empêcher de tenir un discours vantard devant nos frères et sœurs sur la quantité de travail que nous avons accomplie, sur notre volume de travail et sur la grandeur résultats obtenus, etc. Nous faisons cela pour que nos frères et sœurs nous tiennent en haute estime et nous admirent; nous ne le faisons pas pour mener nos frères et sœurs devant Dieu, mais pour les mener devant nous-mêmes, et c’est le comportement que Dieu déteste le plus. Dans des situations pareilles, nous devons nous présenter devant Dieu et imiter le publicain en priant et en nous repentant à Dieu en ces termes : « Ô Dieu ! Dans mes récents, je ne parle que de la façon dont je souffre en me consacrant à Toi et, sans que j’en sois conscient, mes frères et sœurs ont tous commencé à m’admirer. Ô Dieu ! J’ai eu tort d’agir ainsi et je veux me repentir auprès de Toi. Je désire simplement que Tu me guides afin que, dans mes futurs sermons et travaux, que je puisse délibérément T’exalter et conduire mes frères et sœurs à Toi… » Lorsque nous sommes purs et ouverts sur notre propre corruption de cette manière et que nous recherchons l’éclairage de Dieu, Il nous guidera en conséquence et nous permettra de prendre conscience de nos propres défauts, de comprendre Sa volonté, de servir nos frères et sœurs conformément à ses exigences et de les conduire Lui. Tout comme le dit la Bible : « Si quelqu’un parle, que ce soit comme annonçant les oracles de Dieu ; si quelqu’un remplit un ministère, qu’il le remplisse selon la force que Dieu communique, afin qu’en toutes choses Dieu soit glorifié par Jésus Christ, à qui appartiennent la gloire et la puissance, aux siècles des siècles. Amen ! » (1 Peter 4:11). Lorsque nous comprenons ce que Dieu exige de nous, nous pouvons alors sincèrement nous repentir et nous focaliser sur la glorification de Dieu et sur le témoignage à lui rendre à l’avenir. En faisant cela, notre travail et nos sermons deviennent de plus en plus conformes à la volonté de Dieu, et c’est le bénéfice obtenu en priant Dieu avec un cœur sincère.

3. Prier par égard pour la volonté de Dieu et pour Le satisfaire et prier également pour rechercher la Vérité et pour obtenir la Vie

Intéressons-nous à présent à la prière de Salomon. Immédiatement après son accession au trône, Salomon a prié l’Éternel Dieu en disant : « Maintenant, Éternel mon Dieu, tu as fait régner ton serviteur à la place de David, mon père ; et moi je ne suis qu’un jeune homme, je n’ai point d’expérience. Ton serviteur est au milieu du peuple que tu as choisi, peuple immense, qui ne peut être ni compté ni nombré, à cause de sa multitude. Accorde donc à ton serviteur un coeur intelligent pour juger ton peuple, pour discerner le bien du mal ! Car qui pourrait juger ton peuple, ce peuple si nombreux ? » (1 Rois 3:7-9). Le Seigneur était bien content de Salomon pour avoir fait une telle demande, et Dieu lui a dit ceci : « Puisque c’est là ce que tu demandes, puisque tu ne demandes pour toi ni une longue vie, ni les richesses, ni la mort de tes ennemis, et que tu demandes de l’intelligence pour exercer la justice, voici, j’agirai selon ta parole. Je te donnerai un coeur sage et intelligent, de telle sorte qu’il n’y aura eu personne avant toi et qu’on ne verra jamais personne de semblable à toi. Je te donnerai, en outre, ce que tu n’as pas demandé, des richesses et de la gloire, de telle sorte qu’il n’y aura pendant toute ta vie aucun roi qui soit ton pareil » (1 Rois 3:11-13). La prière de Salomon et la promesse faite par l’Éternel Dieu nous montrent que Dieu fait preuve d’une incroyable bonté et accorde des bénédictions à ceux qui font Sa volonté. Lorsque Salomon a prié Dieu, il n’a fait aucune demande pour satisfaire ses propres besoins charnels, demandant à Dieu par exemple de lui accorder une plus grande richesse ou de lui donner une longue vie ou une bonne santé. Au contraire, il a demandé à Dieu de lui accorder la sagesse, afin qu’il puisse bien régner sur le peuple de Dieu pour que les Israélites soient à même de mieux adorer Dieu et de lui obéir, et ce genre de prière a ben fait plaisir à Dieu. Dieu a donc béni Salomon; non seulement il a obtenu la sagesse et l’intelligence, mais Dieu lui a même accordé la richesse et l’honneur pour lesquels il n’avait pas prié.

Lorsque nous comparons la façon dont Salomon a prié et imploré Dieu avec la manière dont nous prions au quotidien, nous constatons que la plupart du temps nous prions Dieu en disant : « O Seigneur ! S’il te plaît, fais que mes affaires prospèrent et soient florissantes. » « Ô Seigneur ! S’il te plaît, fais que mon fils réussisse ses examens et entre dans une institution de qualité, et que ma fille épouse un homme de bonne moralité .» « Ô Seigneur ! Je te prie de protéger ma famille de la maladie et des catastrophes, et de nous bénir en nous apportant la paix et le bonheur : « Ô Seigneur ! S’il te plaît, guéris-moi de ma maladie » Nous nous rendons compte que nous prions uniquement pour nos propres besoins charnels, et nous implorons Dieu pour avoir de quoi nous nourrir et nous vêtir, et aussi avoir de nombreuses bénédictions. Nous prions très rarement par considération pour les attentes de Dieu ou pour faire Sa volonté; nous ne désirons non plus Le Satisfaire ou L’aimer, mais nous prions simplement pour L’utiliser afin de satisfaire nos besoins, en Lui demandant sans cesse de nous accorder sa grâce et ses bénédictions. Nous ne comprenons jamais le cœur de Dieu, et encore moins pouvons-nous traiter comme urgent ce que Dieu considère comme tel, ou penser comme Dieu. Lorsque Dieu nous bénit, nous Lui rendons grâce et nous Le louons, mais lorsque Dieu n’exauce pas nos prières, nous nous plaignons alors et Le blâmons.

Le Seigneur Jésus a dit : « Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas: Que mangerons-nous ? que boirons-nous ? de quoi serons-nous vêtus ? Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus » (Matthieu 6:31-33). À partir de ces versets, nous pouvons retenir la manière dont il faut prier afin que Dieu nous exauce. Dieu ne veut pas que nous priions toujours pour résoudre des problèmes d’ordre physique comme la nourriture et les vêtements, car Dieu a longtemps préparé la solution à ce type de problème et nous n’avons pas besoin de nous en soucier. Tout ce que nous avons à faire, c’est de nous soumettre aux orchestrations et aux arrangements de Dieu; il est totalement insensé de prier Dieu en demandant ces objets physiques qui n’ont aucune utilité pour notre progression dans la vie. Dieu espère que nous prierons pour rechercher la vérité et obtenir la vie, afin que l’évangile de Dieu se répande à travers monde entier, pour que la volonté de Dieu soit faite sur la terre et pour que nous puissions bien mener nos activités à l’église dans le but d’accomplir la volonté de Dieu. Dans nos prières, nous pouvons aussi demander à Dieu de nous donner la responsabilité de servir le Seigneur et de nous apporter son éclairage lorsque nous soutenons et aidons nos frères et sœurs; nous pouvons aussi prier pour comprendre davantage la vérité dans la parole de Dieu. Lorsque nous faisons face à la persécution et à l’adversité au cours de la prédication de l’évangile, nous devons prier Dieu afin qu’Il nous donne la foi et la force pour répandre l’évangile du royaume céleste, qu’Il nous permette d’échapper à l’emprise des forces des ténèbres et de ne pas capituler quelles que soient l’ampleur des difficultés. Lorsque nous travaillons et que nous donnons des sermons, nous devons être attentifs à la volonté de Dieu et prier en lui demandant de nous éclairer et de nous guider pour que l’on comprenne ses paroles; nous devons également prier pour être en mesure de proclamer Sa volonté et faire connaitre Ses exigences, pour permettre à nos frères et sœurs de mettre en pratique et d’expérimenter la parole de Dieu, et enfin pour les conduire devant Dieu pour le magnifier. Lorsque nous révélons nos tempéraments corrompus par l’arrogance et l’autosatisfaction dans nos interactions avec les autres, nous devons prier afin de ne pas vivre sous l’emprise de ces tempéraments. Lorsque nos ambitions et nos désirs fous s’invitent dans nos discours et nos actions, nous devons prier pour renoncer aux désirs de notre chair, pour pratiquer la vérité et pour devenir des personnes honnêtes. Lorsque nous sommes défaillants dans notre service au Seigneur, nous devons prier pour accomplir les missions de Dieu de tout notre cœur et de tout notre esprit. Quand une catastrophe survient, qu’elle soit naturelle ou provoquée par l’homme, nous pouvons prier Dieu de nous donner la foi et la force de ne pas Le blâmer ou mal Le comprendre, mais de pouvoir nous soumettre aux orchestrations et aux arrangements de Dieu et de témoigner pour Lui…. En priant souvent Dieu et en L’implorant de cette façon, Dieu entendra nos prières et nous amènera à comprendre la vérité et Sa volonté, Il nous indiquera le chemin de la pratique et notre vie acquerra de la maturité. Prier Dieu conformément à Sa volonté est un principe de pratique important pour que les chrétiens.

Les trois principes ci-dessus sont les principes relatifs à la façon dont les chrétiens peuvent prier conformément à la volonté de Dieu. Tant que nous nous entraînons et pratiquons fréquemment ces trois principes, j’ai la certitude que nous serons capables d’obtenir l’éclairage et l’orientation du Saint-Esprit, de comprendre et de découvrir plus de vérités, d’établir une relation normale avec Dieu et Il écoutera nos prières!

 

Nous recommandons :

Considérez-vous ces trois aspects quand vous priez ?

Trois raisons vous indiquent quel genre de prière Dieu n’écoute pas

La puissance de la prière | Comment prier de la manière la plus efficace ?