Évangile du jour — Inspiré par envers l’œuvre du Seigneur Jésus

Mais si elle vient de Dieu, vous ne pourrez la détruire. Ne courez pas le risque d’avoir combattu contre Dieu.

Actes 5:39

Pensées sur le verset du jour

D’après ce verset, nous pouvons voir que nous, les croyants en Dieu, devrions avoir un cœur de révérence pour Lui. En cherchant la vraie voie, nous devrions avoir le sens. Nous ne devrions pas faire des jugements et des conclusions arbitraires lorsque nous ne le comprenons pas ou ne le voyons pas clairement. Au moment où les scribes et les pharisiens juifs résistaient furieusement et condamnaient le Seigneur Jésus, Gamaliel, un enseignant de la loi juive, ne se tenait pas du côté des pharisiens mais se leva et dit quelques mots pour avertir les pharisiens. Le message ici est que Gamaliel a le sens d’un être créé. Il n’a pas arbitrairement jugé ou condamné aveuglément sur la question qu’il n’a pas su résoudre. De plus, Gamaliel pensait que si c’était l’œuvre des hommes, elle n’aboutirait à rien au fil du temps, sans être retenue par personne. Si le travail venait de Dieu, aucune force ne pourrait l’arrêter. L’œuvre de Dieu prospérera de plus en plus, quel que soit l’obstacle, et sera acceptée par de plus en plus de gens. L’attitude de Gamaliel envers l’œuvre du Seigneur Jésus apporte une certaine inspiration aux chrétiens qui attendent d’accueillir la seconde venue du Seigneur dans les derniers jours. Si quelqu’un nous répand l’évangile du royaume céleste, nous ne devrions pas juger ou blasphémer au cas où nous offenserions le tempérament de Dieu quand nous ne comprenons pas cela ou ne voyons pas à travers cela.

En plus d’avoir du sens, nous avons aussi besoin d’avoir un cœur qui aspire à la vérité quand nous cherchons la vraie voie. Alors quel est le principe le plus fondamental dans la recherche de la vraie voie ?

Je partage un passage de mots : « Quel est le principe le plus fondamental dans la recherche du vrai chemin ? Tu dois pouvoir déterminer si oui ou non il s’agit de l’œuvre du Saint-Esprit, si oui ou non ces paroles sont l’expression de la vérité, de qui elles témoignent, et ce que cela peut t’apporter. Distinguer le vrai chemin du faux chemin nécessite de considérer plusieurs aspects de la connaissance de base, le plus fondamental de tous étant la faculté à dire si oui ou non il s’agit de l’œuvre du Saint-Esprit. Car la substance de la croyance de l’homme en Dieu est la croyance en l’Esprit de Dieu, et même sa croyance en Dieu incarné existe parce que cette chair est la personnification de l’Esprit de Dieu, ce qui veut dire que cette croyance demeure toujours la croyance en l’Esprit. Il existe des différences entre l’Esprit et la chair, mais parce que cette chair vient de l’Esprit, et est la Parole faite chair, donc ce en quoi l’homme croit est encore la substance inhérente de Dieu. Et donc, à distinguer si oui ou non c’est le vrai chemin, tu dois par-dessus tout, chercher à savoir si oui ou non il y a l’œuvre du Saint-Esprit, après quoi, tu dois chercher à savoir si oui ou non il y a la vérité dans ce chemin. Cette vérité est la disposition de la vie de l’humanité normale, ce qui veut dire que, c’est ce qui était attendu de l’homme quand Dieu le créa au commencement, à savoir, tout ce qui relève de l’humanité normale (y compris la raison, la perspicacité, la sagesse de l’homme et les connaissances de base inhérentes à la nature de l’homme). Autrement dit, tu dois regarder si oui ou non ce chemin amène l’homme dans une vie de l’humanité normale, si oui ou non la vérité dont il est question est nécessaire en fonction de la réalité de l’humanité normale, si oui ou non cette vérité est pratique et réelle et si oui ou non c’est plus opportun. S’il y a la vérité, alors elle est capable d’amener l’homme vers des expériences normales et réelles ; l’homme, par ailleurs, devient de plus en plus normal, le bon sens de l’homme devient de plus en plus complet, la vie de l’homme dans la chair et la vie spirituelle deviennent de plus en plus ordonnées, et les émotions de l’homme deviennent de plus en plus normales. Voici le deuxième principe. Il y a un autre principe, qui consiste à savoir si l’homme a une connaissance accrue de Dieu, si oui ou non faire l’expérience d’un tel travail et d’une telle vérité peut inspirer un amour de Dieu en lui, et le rapprocher toujours davantage de Dieu. Par ce principe on peut évaluer si oui ou non c’est le vrai chemin. Le plus important c’est de savoir si ce chemin est réaliste plutôt que surnaturel, et s’il peut fournir la vie de l’homme. S’il est conforme à ces principes, la conclusion que l’on peut tirer c’est de dire que ce chemin est le vrai chemin » (Extrait de « Seuls ceux qui connaissent Dieu et Son œuvre peuvent Lui donner satisfaction »).

Nous recommandons :

Pourquoi le Seigneur Jésus n’a-t-il pas approuvé la foi de Thomas


Image biblique du jour

Inspiré par l'attitude de Gamaliel envers l'œuvre du Seigneur Jésus

Bienvenue à l’Évangile de Dieu ! Si vous recevez une révélation de Dieu, nous serons ravis de la partager avec vous via notre fenêtre de discussion instantanée située en bas de notre page web ; ou écrivez-nous à l’adresse info@luciolededieu.org. Nous espérons sincèrement grandir spirituellement en communiant les uns avec les autres.