Seules de douloureuses épreuves te feront connaître la bonté de Dieu

Seules de douloureuses épreuves te feront connaître la bonté de Dieu

I
Chercher à satisfaire Dieu,
c’est pratiquer Ses paroles avec amour pour Lui.
Qu’importe le temps, si les autres sont faibles,
au fond de toi, ton cœur L’aime quand même,
L’aime quand même,
Le désire profondément, Dieu lui manque aussi,
c’est la vraie stature, c’est la vraie stature.

Seules les épreuves, seul le raffinement
révèlent à l’homme la bonté de Dieu.
Avec l’expérience qu’il a,
l’homme en connaît une partie.
Cela ne suffit pas car il lui manque tant.
Il doit vivre encore plus de l’œuvre de Dieu
et du raffinement de la souffrance,
pour voir son tempérament changer,
pour voir son tempérament changer.

II
La grandeur de ta stature
dépend de ton amour pour Dieu,
si tu endures les épreuves,
si tu faiblis selon la situation,
et si, même rejeté, tu sais rester ferme.
Les faits témoigneront d’eux-mêmes
de ce qu’est ton amour pour Dieu.

Seules les épreuves, seul le raffinement
révèlent à l’homme la bonté de Dieu.
Avec l’expérience qu’il a,
l’homme en connaît une partie.
Cela ne suffit pas car il lui manque tant.
Il doit vivre encore plus de l’œuvre de Dieu
et du raffinement de la souffrance,
pour voir son tempérament changer,
pour voir son tempérament changer.

III
Une grande partie de Son œuvre montre
que Dieu aime vraiment l’homme.
Mais l’œil spirituel de l’homme n’est qu’entrouvert.
Il ne voit pas la volonté de Dieu,
ni la majeure partie de Son œuvre,
ni l’étendue de Sa bonté.
L’homme a trop peu d’amour vrai pour Dieu.
Tu as cru en Dieu durant tout ce temps.
Le jugement sévère et le salut suprême de Dieu
t’ont conduit sur le droit chemin.

Seules les épreuves, seul le raffinement
révèlent à l’homme la bonté de Dieu.
Avec l’expérience qu’il a,
l’homme en connaît une partie.
Cela ne suffit pas car il lui manque tant.
Il doit vivre encore plus de l’œuvre de Dieu
et du raffinement de la souffrance,
pour voir son tempérament changer,
pour voir son tempérament changer.

Seules les épreuves, seul le raffinement
révèlent à l’homme la bonté de Dieu.
Avec l’expérience qu’il a,
l’homme en connaît une partie.
Cela ne suffit pas car il lui manque tant.
Il doit vivre encore plus de l’œuvre de Dieu
et du raffinement de la souffrance,
pour voir son tempérament changer,
pour voir son tempérament changer.

Extrait de « Suivre l’Agneau et chanter des cantiques nouveaux »