Les versets de la Bible à propos de Dieu étant avec nous : Comment obtenir la présence de Dieu

Lorsque nous nous sentons faibles dans notre foi face aux difficultés, nous avons besoin que Dieu soit avec nous ; lorsque nous ressentons de la peur face à des catastrophes fréquentes, nous avons davantage besoin que Dieu soit avec nous. Les versets de la Bible suivants à propos de Dieu étant avec nous et leur contenu vous aideront à trouver le moyen d’obtenir la présence de Dieu.

1. Versets de la Bible à propos de Dieu étant avec nous

Deutéronome 31:6

« Fortifiez-vous et ayez du courage ! Ne craignez point et ne soyez point effrayés devant eux ; car l’Éternel, ton Dieu, marchera lui-même avec toi, il ne te délaissera point, il ne t’abandonnera point. »


Psaumes 23:4

« Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi: Ta houlette et ton bâton me rassurent. »


Jean 14:16

« Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous, […] »


Esaïe 41:10

« Ne crains rien, car je suis avec toi ; Ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu ; Je te fortifie, je viens à ton secours, Je te soutiens de ma droite triomphante. »

Les versets de la Bible à propos de Dieu étant avec nous : Comment obtenir la présence de Dieu

2. Comment obtenir la présence de Dieu

Luc 12:40

« Vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas. »


Matthieu 25:6

« Au milieu de la nuit, on cria: Voici l’époux, allez à sa rencontre ! »


Apocalypse 3:20

« Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. »


Apocalypse 3:3

« Si tu ne veilles pas, je viendrai comme un voleur, et tu ne sauras pas à quelle heure je viendrai sur toi. »


Apocalypse 16:15

« Voici, je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille, et qui garde ses vêtements, afin qu’il ne marche pas nu et qu’on ne voie pas sa honte ! »

Paroles de Dieu concernées :

« Depuis plusieurs milliers d’années, l’homme aspire à être témoin de l’arrivée du Sauveur. L’homme a très envie de voir Jésus le Sauveur sur une nuée blanche alors qu’Il descend en personne parmi ceux qui languissent après Lui et ont soif de Lui depuis des milliers d’années. L’homme meurt d’envie de voir le Sauveur revenir et Se retrouver avec le peuple, c’est-à-dire que Jésus le Sauveur revienne parmi le peuple dont Il a été séparé pendant des milliers d’années. Et l’homme espère qu’Il accomplira de nouveau l’œuvre de rédemption qu’Il a réalisée parmi les Juifs, qu’Il sera compatissant et aimant envers l’homme, pardonnera les péchés de l’homme, portera les péchés de l’homme et portera même toutes les transgressions de l’homme et délivrera l’homme du péché. Ils souhaitent ardemment que Jésus le Sauveur soit le même qu’avant – un Sauveur qui est très sympathique, aimable et vénérable, qui n’est jamais courroucé envers l’homme et qui ne fait jamais de reproche à l’homme. Ce Sauveur pardonne et porte tous les péchés de l’homme, et même meurt sur la croix pour l’homme une fois de plus. Depuis le départ de Jésus, les disciples qui Le suivaient, et tous les saints qui ont été sauvés grâce à Son nom, ont langui désespérément après Lui et L’attendent. Tous ceux qui ont été sauvés par la grâce de Jésus-Christ pendant l’ère de la Grâce ont ardemment désiré ce jour joyeux pendant les derniers jours, lorsque Jésus le Sauveur arrive sur une nuée blanche et apparaît parmi les hommes. Bien sûr, c’est aussi le souhait collectif de tous ceux qui acceptent aujourd’hui le nom de Jésus le Sauveur. Dans tout l’univers, tous ceux qui connaissent le salut de Jésus le Sauveur ont désespérément désiré l’arrivée soudaine de Jésus-Christ, pour accomplir les paroles de Jésus quand Il était sur terre : “Je viendrai tout comme Je suis parti.” L’homme pense qu’après la crucifixion et la résurrection, Jésus retourna au ciel sur une nuée blanche et prit Sa place à la droite du Très-Haut. L’homme conçoit de manière similaire que Jésus descendra, encore une fois sur une nuée blanche (cette nuée se réfère à la nuée sur laquelle Jésus est monté quand Il est retourné au ciel), parmi ceux qui L’ont désespérément désiré pendant des milliers d’années et qu’Il ressemblera aux Juifs et portera les vêtements des Juifs. Après être apparu à l’homme, Il leur donnera de la nourriture, et fera jaillir de l’eau vive pour eux, et vivra parmi les hommes, plein de grâce et d’amour, vivant et réel. Etc. Pourtant Jésus le Sauveur n’a pas fait cela ; Il a fait le contraire de ce que l’homme imaginait. Il n’est pas arrivé parmi ceux qui avaient désiré Son retour, et n’est pas apparu à tous les hommes sur la nuée blanche. Il est déjà arrivé, mais l’homme ne Le connaît pas et demeure ignorant à Son égard. L’homme L’attend seulement sans but, sans savoir qu’Il est déjà descendu sur une “nuée blanche” (la nuée qui est Son Esprit, Ses paroles, Son tempérament intégral et tout ce qu’Il est) et est maintenant parmi un groupe de vainqueurs qu’Il constituera pendant les derniers jours. L’homme ne sait pas ceci : bien que le saint Sauveur Jésus soit plein d’affection et d’amour pour l’homme, comment pourrait-Il œuvrer dans des “temples” habités par la souillure et des esprits impurs ? Bien que l’homme ait attendu Son arrivée, comment pourrait-Il apparaître à ceux qui mangent la chair des injustes, boivent le sang des injustes, portent les vêtements des injustes, qui croient en Lui mais ne Le connaissent pas et qui L’extorquent constamment ? L’homme sait seulement que Jésus le Sauveur est plein d’amour et de compassion, et est le sacrifice d’expiation remplie de rédemption. Mais l’homme n’a aucune idée qu’Il est aussi Dieu Lui-même, qui est débordant de justice, de majesté, de colère et de jugement, et possède l’autorité et est plein de dignité. Et alors, même si l’homme languit avec impatience et désire ardemment le retour du Rédempteur, et même si le ciel est ému par les prières de l’homme, Jésus le Sauveur n’apparaît pas à ceux qui croient en Lui, mais ne Le connaissent pas » (Extrait de « Le Sauveur est déjà revenu sur une “nuée blanche” »).

« Parce que nous cherchons à suivre les pas de Dieu, il nous appartient de chercher la volonté de Dieu, Ses paroles et Ses déclarations – car partout où des paroles nouvelles sont prononcées par Dieu, Sa voix se fait entendre, et là où se trouvent les pas de Dieu, il y a Ses actes. Là où il y a expression de Dieu, il y a apparition de Dieu, et là où Dieu apparaît, la vérité, le chemin et la vie existent. En cherchant les pas de Dieu, vous avez ignoré les paroles disant que “Dieu est la vérité, le chemin et la vie”. C’est ainsi que nombreux sont ceux qui, même quand ils reçoivent la vérité, ne croient pas qu’ils ont trouvé les pas de Dieu et reconnaissent encore moins Son apparition. Quelle grave erreur ! L’apparition de Dieu ne peut correspondre aux conceptions de l’homme, et encore moins peut-elle advenir à sa demande. Dieu fait Ses propres choix et établit Ses propres plans quand Il accomplit Son œuvre ; de plus, Il a Ses propres objectifs et Ses propres méthodes. Quelle que soit l’œuvre à accomplir, point n’est besoin pour Lui de discuter de Son œuvre avec l’homme ou de lui demander son avis, encore moins d’informer tout le monde de Son œuvre. Tel est le tempérament de Dieu, qui, en outre, devrait être reconnu de tous. Si vous désirez être le témoin de l’apparition de Dieu et suivre Ses pas, vous devez d’abord vous éloigner de vos propres conceptions. Vous ne devez pas exiger de Dieu qu’Il fasse ceci ou cela, et encore moins dois-tu Le confiner dans tes propres limites et conceptions. Au lieu de cela, on devrait se demander comment chercher les pas de Dieu, comment accepter Son apparition et comment se soumettre à l’œuvre nouvelle de Dieu ; voilà ce que l’homme devrait faire. Puisque l’homme n’est pas et ne possède pas la vérité, il devrait chercher, accepter et obéir » (Extrait de « L’apparition de Dieu a apporté une nouvelle ère »).

« Tous ceux qui sont capables d’obéir aux déclarations présentes du Saint-Esprit sont bénis. Peu importe quelles étaient leurs habitudes, ou comment le Saint-Esprit travaillait en eux – ceux qui ont bénéficié du plus récent travail sont les plus bénis, et ceux qui sont incapables de suivre le plus récent travail aujourd’hui sont éliminés. Dieu cherche ceux qui sont capables d’accepter la nouvelle lumière, et Il cherche ceux qui acceptent et connaissent Sa plus récente œuvre. Pourquoi est-il dit que vous devez être une vierge chaste ? Une vierge chaste est capable de chercher l’œuvre du Saint-Esprit et de comprendre les choses nouvelles, et en outre, capable de mettre de côté les vieilles conceptions, et d’obéir à l’œuvre de Dieu aujourd’hui. Ce groupe de gens qui acceptent le travail le plus récent d’aujourd’hui ont été prédestinés par Dieu avant les ères et sont les plus bénis d’entre tous. Vous entendez directement la voix de Dieu, et voyez l’apparition de Dieu, et ainsi, dans le ciel et la terre, et pendant des siècles, personne n’a été plus béni que vous, ce groupe de personnes » (Extrait de « Connaître la plus nouvelle œuvre de Dieu et suivre Ses pas »).

Voulez-vous accueillir bientôt le Seigneur ? Vous pouvez nous contacter directement en ligne. Cliquez pour participer à nos réunions en ligne.

Nous recommandons :